WAI FERME SES PORTES ;o;
Plus d'infos ici

Partagez | 
 

 you've got my smile, he is your. ▬ PV.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ϟ âge : 21 ans.
ϟ localisation : perdu, mais souvent vers l'ouest.
ϟ feat. : js (best) [by couture]
ϟ messages : 118

MessageSujet: you've got my smile, he is your. ▬ PV.   Mer 16 Jan 2013 - 13:42


Il faisait toujours beau, et chaud sur cette île. Toujours. Il n'y avait pas un jour, depuis l'arrivée d'Ham Gil, de la pluie, de la neige (hum), des nuages et du vent. Enfin, si, il y'avait du vent. Le soir, il y'avait beaucoup de vent, on entendait les arbres grelotter, on sentait les feuilles tomber sur notre nez, et les animaux, on en voyait plein. En gros, cette île c'était l'enfer. Qu'est-ce qu'il regrettait d'avoir accepter de faire ce voyage. Il serait rester chez lui, tranquillement, pas une bête en vue, pas d'herbe en vue, pas de maladies en vue, pas de chaleur en vue : le paradis. Pourquoi beaucoup de personnes pensent qu'être sur une île, c'est le pied ? Ce n'est pas ça du tout ! Pour se nourrir, on doit tuer des animaux, on doit pêcher (quoique pour Ham Gil, c'est inutile, car il est allergique au poisson), pour avoir un fruit, on doit monter dans des grands arbres, qui, lorsqu'on tombe d'eux, sont mortels. Et puis, sincèrement, on ne peut pas se laver. On pue. Ouais, on pue. Pour la plus part des gens, ici, on pue. L'eau, c'est dangereux, on ne peut même pas se baigner dedans. Pourquoi est-ce dangereux ? Et bien, il y'a des bêtes aquatiques, des cailloux que l'on se prend sans aucuns doutes dans le pied. Bref, l'enfer. Heureusement pour Ham Gil, il avait adopté une technique, il avait trouvé un sot, par pur hasard, et par chance surtout. Il mettait de l'eau, et il se cachait derrière quelque chose, puis il s'arrosait avec. Si jamais ses parents le voyaient ainsi ... brr.

Aujourd'hui, il était parti découvrir un peu plus l'île. C'était dingue à quel point elle était vide, et semblait inhabitée. Cependant, il avait rencontré une jeune fille, sur la plage. Joo Hee, je crois. Elle le faisait rire, et il était toujours avec elle. Il se sentait bien avec elle. Hélas pour lui, aujourd'hui elle n'était pas avec lui, il se retrouvait donc seul à chercher de quoi manger, de quoi boire, de quoi attraper, de quoi construire. Dès l'aube, il avait commencé à marcher. Son costume, qu'il portait depuis le début, était foutu. Plein de sable, plein d'herbe, il ne manquait plus que les fourmis pour qu'il s'y sente comme chez lui ! Enfin, il allait finir en tarzan, ou sinon en nudiste, si ça continuait ainsi. Ses chaussures, elles étaient encore en assez bon état ... à l’extérieur. Car pendant la nuit, il y'a eut du sable qui s'y est glissé. Quant à ses beaux cheveux noirs ... il avait du blanc aussi. Encore ce putain de sable. Il aurait bien voulu faire raser cette île, si seulement .... Il ne s'était pas encore lavé, depuis la nuit. Dieu lui pardonnera bien, voyons. Dieu ? Si vous voulez savoir, Dieu, pour lui, c'est lui. Ça me semble affreusement logique.

Il était donc parti exploré l'île, histoire de savoir ce qu'il y'avait de bon et de facile à attraper pour manger. Il s'était donc retrouvé dans la forêt. Immense. C'était le seul mot qui lui traversait l'esprit. Elle était grande, grande et encore grande. Il ne savait plus où en donner de la tête. Il était bouche bée. Il jeta un coup d'oeil derrière lui, histoire de voir si quelque chose ou quelqu'un le suivait. Car il avait entendu un bruit, c'était d'ailleurs la raison de son arrivée dans la forêt, et non ailleurs. Il avait entendu une branche casser, au sol, il a prit peur et comme toute bonne fillette, il a fuit pour se retrouver ... dans la jungle. Et ce n'est pas, à mon humble avis, le lieu le plus sûr de cette île, oh que non. Il respira profondément, histoire de remplir ses poumons d'air. Direction : la forêt. Il allait essayer de trouver quelque chose, ici, au moins, sans : se faire manger par une bête sauvage carnivore qui après avoir mangé la moitié de son corps d'Apollon donnera l'autre moitié à ses enfants qui le mangeront petit à petit pour qu'il souffre. (bref, une torture) et sans se faire retrouver par ce qui le suivait. Il fit donc un pas, quelque peu décidé en direction de la forêt. Il avait un doute. Est-ce que, une fois rentré, il allait en sortir ? N'allait-il pas se perdre dans les arbres, les buissons, la flores, ou autre chose ? Il secoua sa tête. Non. Non, il est dieu. Dieu tout puissant voyons. Il y arrivera bien, il battra tout à coup de chaussures de luxes.

Il commença donc par marcher doucement, à un rythme quelconque pour éviter d'être essoufflé rapidement. Il avait la même position qu'un funambule. Il y'avait peut-être des sauvages, ou d'anciens élèves ayant poser des pièges dans le but de capturer n'importe quel gibier, il se tenait donc prêt à se rattraper en cas de chute. Il regarda en haut, et il vit un bananier. Son ventre fit le même bruit qu'un sanglier affamé. Il racla sa gorge, saute pour se retrouver coller au tronc d'arbre. Il y avait ENCORE des bestioles qui rampaient, couraient et sans doutes piquaient. Il tourna autour du tronc, puis il essaya de s'agripper pour pouvoir monter chercher lesdites bananes. Il posa ensuite son pied sur une partie creuse du tronc, puis un autre pieds, son autre main et ainsi de suite. Il finit par s'asseoir sur une branche de l'arbre, qui semblaient affreusement solide. Il lâcha un tout petit, très petit, sourire satisfait. Il leva un peu le bras, puis saisit un « pack » de bananes, il en éplucha une; Il avait l'impression d'être l'homme singe, à ce moment là. Il mâcha doucement sa banane, dont il était fier, et il jeta la peau au sol, puis serrant le pack qu'il avait prit dans ses bras, il descendit doucement. Finalement, être dans cette forêt pourrait apporter quelque chose de bon, voire de la nourriture, beaucoup de nourriture. Il manqua de tomber sur les fesses, mais il s'accrocha au tronc. Maintenant, il avait la main droite qui saignait un peu, il fit une grimace de douleur, puis il poursuivit son chemin, les bananes à la main.

Quelques minutes, ou heures après : il n'en avait aucune idée. Il se retrouvait assit sur un rocher, au milieu de la forêt, mangeant une autre banane, se posant plusieurs questions. Qu'est-ce qu'il devait faire, maintenant ? Il avait ses bananes, oui, mais il devait aller où ? A tartalufu* ? Il soupira, puis il se laissa glisser pour arriver à terre, il posa sa tête sur le rocher, regarda le ciel. C'était bleu. C'était flippant. C'était bleu, et ça le restera sans doute longtemps. Il prit ensuite appuie sur ses mains, et il se leva, avec un peu de mal. Il avait envie de pleurer et de retourner dans sa maison, à Séoul, de raser cette île et de ne plus jamais partir en voyage scolaire. Il posa sa main sur le collier. Et ce collier, ce fichu collier qui le serrait et qu'il ne pouvait pas enlever. Qui lui avait mit ? C'était une expérience ? Il était surveillé ? Il soupira encore plus fort, puis il se remit à marcher. Il entendit encore une fois le bruissement qui l'avait emmené dans la forêt. Il se retourna rapidement, marcha sur une liane et tomba sur le dos, il mit ses bras en face de son visage. Il racla sa gorge, et commença à dire : « ... qui est l.. il enleva ses bras qui cachaient ses yeux, puis il fit une mine surprise JOO HEE ! Qu'est-ce que tu fous là ? C'était toi qui me suivait ? » il se leva avec un peu de mal, puis il frotta ses genoux et la fixa, prenant un air sérieux (comme d'habitude) « Tu veux ma mort ? »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

MessageSujet: Re: you've got my smile, he is your. ▬ PV.   Mer 16 Jan 2013 - 17:01

La forêt à l'ouest ◈ Baek Ham Gil & Shin Joo Hee
« You'be Got my smile, he is your »
I'll keep it!






Il y avait une chose dont la belle Joo Hee raffolait, c’était le soleil. Alors s’il y avait bien quelque chose en plus du fait d’être soutenue par son petit-ami et ses amis sur cette île qui le redonnait chaud au cœur, c’était bien cette belle étoile enflammée qui avait décidé de ne pas quitter le ciel depuis quelques temps. Elle aurait souhaité voir de la pluie, afin que sa peau ne devienne pas sèche, que son âme se sente plus humide et réceptive à toute bonne onde qu’elle aurait pu sentir. Seulement, depuis quelques temps, la demoiselle se sentait un peu plate, comme si plus rien ne l’habitait. Ne vous méprenez pas, elle aimait toujours Ji Ho et souriait toujours autant ! Seulement, il lui arrivait parfois, et plus souvent qu’avant, d’avoir de gros coup de moue, se sentant inutile et pitoyable. Peut-être était-ce à cause du fait qu’une nouvelle vague d’arrivant venait de s’échouer sur l’île et que certains l’avaient repoussé d’une manière violente. Qui savait ? Ce qui était certain, c’était que la demoiselle ne se sentait pas bien. Elle avait peur et chaud. Elle priait pour qu’une averse lui tombe dessus, seulement elle se freina de suite dans ses pensées. Nerveuse comme elle est, la brune s’était de suite imaginé que sur une île tropicale, ce n’était jamais une averse qui tombait du ciel, mais plutôt des typhons. Elle en resta alors sur son amour du cercle de feu.

Elle soupira, en ayant assez de trainer sur le sable maudit de cette plage abandonnée… Ou plutôt jamais habitée. Enfin, qui l’eut sut qu’elle n’ait été jamais habitée auparavant ? Peut-être avait-on déserté cette île désolée, ou alors avait-on chassé les populations pour pouvoir jouer avec ces pauvres jeunes qu’on plaçait sans leur consentement sur cette île ? Elle se laissa sourire jaune. En effet, cela ressemblait bien plus à un rictus face au désarmement qu’elle éprouvait bien trop plutôt qu’un un sourire émanant le bonheur d’être ici. Elle se redressa et s’étira de tout son long puis elle se mit en marche. Vers où ? La forêt évidemment ! Elle allait chercher quelques fruits pour ses amis et elle. Si elle pouvait apercevoir entre-temps Ham Gil, histoire de lui montrer les bons coins, elle s’en sentirait grandement heureuse. Ce mec était énormément apprécié par la petite Joo Hee et elle le lui faisait savoir. Elle se frotta une cuisse après avoir été piquée par un moustique et grogna.

-Putain de merde !

Déjà qu’elle n’avait plus vraiment de pantalon, ayant fait un short avec l’ancien tellement il était troué, il fallait qu’en plus maintenant ces bestioles la vident de son sang. Peut-être était-elle un peu trop paranoïaque, mais elle avait tellement l’impression qu’un jour un essaim de moustique viendrait la vider complètement. Du coup, ayant peur, la nuit elle se colle bien contre son chéri histoire d’être protégée au mieux. Bien oui, Ji Ho est un super héros ! Tout le monde le sait, surtout elle !

Une fois enfouit dans la forêt, elle marcha tranquillement, trébuchant parfois, pour ne pas changer, se prenant des ronces et pestant contre ses plantes viles et cueillait quelques fruits qu’elle posait dans un panier « fait maison ». Ce n’était que quelques simples feuilles de palmier qu’elle avait accroché ensemble d’une façon assez étrange d’ailleurs. Tout était noué bizarrement et quand on se moquait, elle répondait : « Au moins j’ai fait quelque chose d’utile, qu’importe que ce soit laid, ça sert ! » puis elle tirait la langue ! La demoiselle ne se laissait jamais faire comme ça, les autres avaient qu’à essayer au lieu de rire. Elle avait chaud et cela se voyait, la bouche grande ouverte, Joo Hee avait soif, et heureusement qu’elle s’était attachée les cheveux, elle serait dans une fournaise sinon !

Puis là, ô bonheur ! Elle vit quelqu’un qui lui redonna de suite le sourire. Elle s’approcha de son petit Ham Gil mais fit une toute autre tête en voyant sa réaction, cela se rapprochait plus à de l’étonnement. Le jeune avait eu peur et se retrouvait au sol, complètement tétanisé. Etait-elle aussi effrayante ? Elle voulut s’approcher de lui pour l’aider à se relever mais le jeune homme avait pris de l’avance sur elle. Elle allait commencer par conséquent à répondre à ses questions en s’avançant vers lui mais la demoiselle se pris la même liane que Ham Gil trois secondes plus tôt et se rétama comme une crêpe pitoyable au sol. Comme dans les animés, les bras en avant, la fasse bien contre le sol.

-Aïe putain !

Elle se mit en position assise et fit une tête de chien battue avant de montrer son visage avec des tâches violettes encrées dessus.

-Je suis tombée sur les mûres !

Elle fit mime de pleurer et gonfla ses joues par la suite. Il fallait le faire pour tomber, faire tomber les fruits qu’on avait cueillis et plonger le visage en pleins sur un tas de mûres, non ? Il était sûr qu’il n’y avait que JooJoo pour faire ça. Elle se redressa et chercha de quoi s’essuyer la face tout en répondant tranquillement aux questions de son ami. Non, la demoiselle n’avait pas honte d’avoir deux pieds gauches et cela pouvait être drôle la façon qu’elle avait de faire comme si de rien était, c’était tellement naturel !

-Je cueillais des fruits pour qu’on puisse bien manger tout à l’heure ! Et non, je ne te suivais même pas, je ne savais pas que t’étais là.


Elle rigola légèrement, le regardant avec un air de « je te raconte des histoires d’épouvantes » :

-C’est peut-être un phacochère ? Mouhahahaha ! Si c’est le cas, on mangera bien ce soir !

Elle se massa le cuir chevelu et l’observa un instant.

-Oh ! Des bananes ? T’as fait Tarzan pour les trouver ? Genre comme ça ?

Elle sauta sur une liane et se balança avec en essayant de faire le cri de ce même personnage. Sauf que sa voix craqua et que cela la déstabilisa. Elle glissa de la liane et atterrit sur les fesses, les yeux tous ronds.

-Oh mon dieu, Tarzan mue !

Ne vous moquez pas, elle avait peur d’avoir chopé une angine. Hypocondriaque ? Peut-être. Elle irait sûrement poser pleins de questions à son chéri histoire d’être rassurée. Puis elle se mit à rire d’un ton assez rocailleux.

-Nom d’un dieu, bientôt j’ai un kiki qui va pousser !

Cherchez pas, cherchez pas !




Revenir en haut Aller en bas
ϟ âge : 21 ans.
ϟ localisation : perdu, mais souvent vers l'ouest.
ϟ feat. : js (best) [by couture]
ϟ messages : 118

MessageSujet: Re: you've got my smile, he is your. ▬ PV.   Mer 16 Jan 2013 - 20:04


« Aïe putain ! »

Ham Gil était entrain de dépoussiéré son pantalon, qui n'en sera bientôt plus un, quand il entendit ça. Il poussa un « oh ? » grave, puis il se retourna paniqué. Joo Hee était étalée en étoile de mer, par terre, la tête sur quelque chose qui ressemblait à des mûres. La réaction qu'aurait dût avoir Ham Gil serait de lui venir en aide, l'aider à se relever, lui donner de quoi s'essuyer le visage. Néanmoins, ce n'est pas n'importe quelle personne, Ham Gil. M'aime si il l'aime bien, il ne l'aidera pas. Non, même pas. Il se mordit la lèvre inférieur, essayant de se retenir de rire. Pourquoi ? Car il n'avait pas envie de rire, tout simplement. Elle faisait tout pour qu'il craque, il avait envie de lui mettre deux paires de claques et de la traumatisée pour qu'elle arrête de faire le clown. Mais pourtant, il la laissait faire. Il devait trouver ça plaisant. Oui, sans doute. Rire à s'en arracher les boyaux, à vomir notre petit déjeuner par les oreilles. Bref, rire à en mourir, quoi. Justement, je pense savoir pourquoi il la faisait faire ça, le faire rire : car il oublie qu'il est perdu sur une île. Il oublie tout quand il rit grâce à elle. C'est la seule personne assez hilarante pour faire sourire cette mine triste qu'est Ham Gil. Elle se releva doucement, puis se mit en tailleurs. Intrigué, Ham Gil se pencha sur la droite pour voir la tête qu'elle avait, et sur quoi elle était tombée.

« Je suis tombée sur les mûres ! »

Il se retenait de rire. Elle tirait une de ces têtes ! Elle faisait mine de pleurer, gonflant ses joues, qui déjà à l'origine n'étaient pas très fines. Ham Gil posa ses deux mains sur sa bouche, puis il se retourna pour éviter de la voir de trop. Si jamais il regardait encore une fois son visage dans un tel état, il allait éclater de rire, et il allait rire ... comme une otarie. La honte, quoi. Rire comme une otarie. Elle allait le prendre encore plus comme spectateur pour ses spectacles « comiques » ! Quoique, comme je le répète, ça ne le dérangerait pas. Il toussa fortement, puis se retourna pour regarder ce qu'elle faisait, encore par curiosité. Elle était entrain de chercher quelque chose par terre. Il s'accroupi pour arriver en face d'elle, encore son envie de rire au nez, quand il regardait son visage. Il tourna la tête pour regarder un arbre :

« Magne-toi de d'essuyer. Ton visage est laid avec des mûres dessus. ¸

Il lui tendit un mouchoir. Ce qu'il disait ne se voulait pas vraiment méchant, mais plus comme une taquinerie. Il se releva, la laissant prendre le mouchoir, ou non. Oui, il se ballade avec des mouchoirs, sur un île. Il aurait pût prévoir de l'eau, de la nourriture, des barres chocolatées, ou un truc pour prévenir des employés de chez lui pour venir le chercher en grande urgence (quoique ceci est impossible). Mais non, il a juste prit un paquet de mouchoir. Enfin, je ne pense pas qu'il savait qu'il allait atterrir sur une île sans aucunes ressources pour flemmards.

« Je cueillais des fruits pour qu’on puisse bien manger tout à l’heure ! Et non, je ne te suivais même pas, je ne savais pas que t’étais là. »

Il regarda les mûres écrasées par terre. Alors elle s'adonnait à la même activité que lui, sauf qu'elle, elle ramassait des mûres ? Il mit sa main sur l'emplacement de son coeur, par soulagement du fait que ce ne soit pas elle qui ait fait tout ce bruit. Puis un doute lui vint à l'esprit. Si ce n'était pas elle ... qui était-ce ? Un loup garou ? Un vampire ? Un monstre des bois ? Un sanglier ? Un phacochère ? Il frissonna, puis la regarda, elle lâchait un petit rire puis elle le regarda avec un regard, digne des films d'horreur.

« C’est peut-être un phacochère ? Mouhahahaha ! Si c’est le cas, on mangera bien ce soir ! »

Il affichait une tronche dégoûtée. Bouffer. Du. Phacochère. Le tuer. Puis. Le cuir. HORS DE QUESTION. Il n'allait pas se salir les mains pour tuer un animal qui l'a juste effrayé, non ! Il préférait manger ses bananes, ses bonnes bananes. Naturelles, sans besoin de tuer quoique ce soit. Sans rien toucher, sans se salir les mains. Ah, si. Il saignait encore de la main, mais il avait dût l'oublié. Bref, il pinça le nez de la sauvage, et arqua un sourcil :

« Tu. Toi et ton petit ami. VOUS. tuerez cette bête. JE. Je n'y toucherai pas. Tu peux toujours te mettre le doigt dans l'oeil pour que je touche quoique ce soit de sauvage ici, compris ? »

Il lâcha son nez. Elle avait comprit, non ? Puis elle se gratta les cheveux. Quoi ? Il avait dit quoi ? Oh ! Elle était sûrement en pleine réflexion. Il retourna donc son intention envers ses bonnes, délicieuses bananes. Il lui en restait cinq. Il les regarda avec envie. Il voulait les manger, une par une. Mais il fallait les préservait, ne sait-on jamais si le bananier tombait lors d'une tempête qui n'arrivera peut-être jamais. Au cas ou.

« Oh ! Des bananes ? T’as fait Tarzan pour les trouver ? Genre comme ça ? »

Il la fixa, il venait de s'imaginer en costume de tarzan, criant comme un idiot et sautant de liane en liane. Il frissonna encore. Beuh, elle voulait sa mort, c'est ça, non ? Il la fixa, avec une mine dépourvue, quand elle se lança sur une liane. Attendez, elle n'allait quand même pas faire tarzan ? Il se pinça directement le nez, pour éviter de rire. Comme si cela marchera. Il rêve bien. Elle poussa un cri digne d'un vrai tarzan, qui allait de plus en plus dans les graves, passant à une voix d'adolescent muant. Il la regarda avec de gros yeux, arquant un sourcil (encore et toujours). Puis elle tomba sur les fesses. Il le savait. Elle faisait tout pour qu'il rit. Il se retenait encore, gonflant presque ses joues pour contenir l'air qui souhaitait sortir. Il ne rirait pas, non.

« Oh mon dieu, Tarzan mue ! »

Tarzan mue. Oui. Mais oui, bien entendue, il mue. Ham Gil ne dit rien, toujours entrain de se retenir de rire. C'est qu'il ne voulait pas rire, le monsieur ! Puis elle se mit à rire, elle. En riant, on donne envie aux autres de rire. Surtout que le rire qu'elle avait avec cette voix là était ... étrange.

« Nom d’un dieu, bientôt j’ai un kiki qui va pousser ! »

Trop tard. C'était foutu. Fichu. Claqué. A jeté. Périmé. Il se morda la lèvre inférieur tellement fort qu'elle se mit à saigner, puis il lâcha tout et se laissa tomber (étant debout), se retrouvant sur le dos, la tête en arrière et riant comme une otarie, un phoque. Il posa ses mains sur son ventre, resserrant ses bras autours pour éviter d'exploser de l'intérieur. Il se roula par terre, salissant encore plus son beau costume ... qui n'est plus très beau. Il se mit sur le ventre, noyant son rire dans la terre. Il en pleurait presque. Non. Il en pleurait. Il était dos au joker; il se mit à genoux, essuya ses larmes puis toussa, frottant son coup et se retourna. Regarda Joo Hee d'un air sérieux. Et éclata encore une fois de rire. C'est bon, on l'a perdu. Il craqua son coup. Elle venait de le lancer dans un délire de gamin. C'était bien la seule à le faire devenir ainsi. Il saisit une liane, puis il s'y accrocha, criant comme une fille. Et il tomba, faisant une roulade et arrivant devant Joo Hee. Il était encore entrain de rire.

« A..aaaaah le pas doué ! Ahahaah. Oh mon dieu, il faut que j'a.. »

Il se retourna, sentant quelque chose souffler à son oreille. Il ouvrit grand les yeux : un phacochère. Il ouvrit la bouche, aussi, recula le plus qu'il pu, enleva une de ses chaussures et essaya de l’assommer avec. Il jeta ensuite, si on peut dire, son pieds vers lui. Ça devait puer assez pour qu'il prenne fuite, ce qu'il fit. Il renfila sa chaussure, ayant retrouvé un peu de sérieux, et il toussa, puis frotta ses yeux et se leva. Frotta ses fesses, ses cuisses et ses mollets, ses cheveux puis son dos. Il se retourna, encore, vers Joo Hee. Il se rapprocha d'elle, et fit un regard de tueur en série.

« Tu n'as rien vu. Compris ? Je n'ai pas ris, et je n'ai pas fait le pitre. D'accord ? »

Ouais, c'était vraiment une honte pour lui. Une grosse honte. Très grosse même. immense !

« Bref ... il se baissa puis saisit le pack de banane, et lui en tendit une tiens, prend. Ah, et je n'ai pas fait tarzan pour le faire. » Il fixait ensuite sa main. Est-ce que tarzan aurait été assez agile pour faire un salto tout en tombant ? Il était fier de lui, son salto devait être un des plus géniaux en ce monde, tout comme lui. Il sourit, puis il se laissa tomber, pour rester assis. Qu'est-ce qu'ils allaient faire, maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

MessageSujet: Re: you've got my smile, he is your. ▬ PV.   Lun 21 Jan 2013 - 15:31

Il était bel et bien vrai que la demoiselle aimait faire rire le petit Nam Gil. Elle le trouvait morose et triste alors qu'elle pensait que son visage pouvait être si beau illuminé par une grand et large sourire. Son rire, elle l'avait déjà connu depuis qu'il avait débarqué sur l'île et la brune l'avait trouvé tout à fait amusant. Cela sortait de l'ordinaire et Joo Hee ne s'ennuyait pas en sa compagnie. Mais bon voilà, de là à tomber exprès dans une marre de mûres durement cueillies, il ne fallait pas exagérer non plus quoi!

-Ah super! Merci!

Elle ne releva même pas cette petite insulte et prit d'un bond le mouchoirs afin de se nettoyer le visage complètement. Elle se releva et s'épousseta. Pas qu'elle été propre avant de tomber au sol, mais c'était histoire d'avoir une image un peu plus présentable. Rien que cette idée était débile et futile!

-Oh lalaa! Mais quelle petite nature tu fais mon Gigil! On a besoin de viande pour survivre! Tu n'auras pas le choix un jour!

Elle avait un peu mal aux fesses aussi d'ailleurs, elle avait atterrit sur des petits cailloux pointus. Elle se frotta le fessier et le regarda avec soin. Allait-il rire? Elle avait un peu mal à la gorge et se la massa légèrement. Mais elle ne put s'empêcher de rire à nouveau en entendant le rire d'otarie de son bel ami. Il se tordait comme un fou et cela rendait Joo Hee euphorique!

-Omo!

Elle écarquilla les yeux et ouvrit grand la bouche! Il venait de faire une cascade digne d'un James Bond et il n'avait même pas l'air d'avoir mal. Puis si c'était possible, ses yeux auraient pu sortir de leur orbite. Elle avait vu le phacochère avant lui, mais étant tellement surprise, elle ne put rien lui dire. La brune le regarda se débattre contre la bête et observa l'animal fuir après avoir senti l'odeur du jeune homme. Elle éclata de rire.

-Omo! Gigil ou le mec qu'arrive à faire fuir un phacochère avec la puanteur de ses pieds!

Elle posa ses mains sur ses yeux.

-Rien vu!

Elle prit la banane et l'éplucha avant de la manger tout doucement. Elle se frotta le ventre et observa le ciel.

-Ah mon dieu que ça fait du bien à mon bidon!

Elle finit de manger le fruit et prit la main du nouvel arrivant. Elle le tira pour qu'ils s'enfoncent tous deux dans la forêt. Elle marcha tranquillement, presque inocement. Elle fureta de gauche à droite et sourit.

-Aller vient on part à la chasse au phacochère!


Mais bon, ils n'avaient pas de lance, mais ça n'était pas très grave, il y avait plusieurs pièges dans la forêt.

-Tu pourras manger ses fesses kékéké!
Revenir en haut Aller en bas
ϟ âge : 21 ans.
ϟ localisation : perdu, mais souvent vers l'ouest.
ϟ feat. : js (best) [by couture]
ϟ messages : 118

MessageSujet: Re: you've got my smile, he is your. ▬ PV.   Mer 30 Jan 2013 - 16:36

Joo Hee. Joo Hee était l'une des rares qu'Ham Gil appréciait sans trop être méchant ni hautain avec elle, elle devait se rendre compte de cette chance qu'elle avait .... non ? De toute manière, un jour, Ham Gil s'agacera contre elle et ne voudra plus lui adresser la parole, les bonnes histoires finissent toujours mal, c'est bien connu. En tout cas, c'était et ça restera la seule personne qui sache faire rire Ham Gil comme une baleine des îles.

Retombant sur ses fesses, puis repoussant par la suite le phacochère avec ses pieds, il soupira puis regarda Joo Hee. Si elle se moquait de lui, il lui éclaterait la figure avec ses bonnes vieilles insultes. Certes il l'adorait, mais pas au point de laisser passer toutes moqueries. On ne se moque pas d'Ham Gil, c'est méconnu. Soit, si on se moque de lui, on le paiera cher, très cher. Il était très rancunier, Ham Gil. Il la fixait, puis elle éclata de rire. Elle se moquait de lui. ELLE SE MOQUAIT DE LUI ? Il lui lança un regard dégoûté, fronçant légèrement les sourcils, attendant une quelconque réplique.

« Omo! Gigil ou le mec qu'arrive à faire fuir un phacochère avec la puanteur de ses pieds! »

Il rêvait où elle venait de l'appeler « Gigil » ?! Ce genre de surnom était totalement débile et agaçant, surtout pour l'ego d'Ham Gil ! Personne, Ö personne ne surnomme Ham Gil ! De toute manière, personne ne fait rien à Ham Gil serait plus simple à dire. Il fronça les sourcils, encore une fois, la regardant d'un air mauvais. Elle se moquait de lui, de l'odeur de ses pieds dont elle ne savait rien, et aussi le surnommait. Il allait vraiment s'agacer ! Après, elle mangea la banane, se tapotant le ventre une fois cela fait. Ham Gil arquait un sourcil. Elle ... elle était vachement virile, quoi. Il manquait plus qu'elle rote, et Ham Gil se sentirait féminin face à elle ! Puis elle prit la main d'Ham Gil, l'emmenant un peu plus loin dans la forêt.

Ham Gil se laissait traîner, restant un peu en arrière, regardant le sol pour éviter quelconque racine ou chose du même genre, Qu'avait Joo Hee ? Enfin ... qu'est-ce qu'elle voulait ? L'emmener se promener dans les bois comme un vulgaire chien ? Ou sac à patate ? Il la fixait presque perplexe, ne sachant en aucun cas le but de son entraînement dans la forêt.

« Aller vient on part à la chasse au phacochère! »

Ham Gil arqua un sourcil, baissant la tête et la fixa avec un regard choqué.

« ... Pardon ? »

Et elle enchaîna par la suite :

« Tu pourras manger ses fesses kékéké!

Ham Gil arqua encore plus son sourcil, la fixant presque perdu. Manger ses fesses ? Quoi ? Il retira sa main brusquement, avant de reculer.

« Qu'est-ce que je t'ai dit, déjà ? Je boufferai pas de phacochère et n'en toucherai pas un seul, tu comprends ? Alors tu vas chasser seule, ok ? »

Il recula tout en marchant, espérant pouvoir trouver un échappatoire, pour finalement se prendre une racine qu'il avait dût éviter un peu plus tôt, et de tomber sur les fesses, bras et jambes en l'air. Il laissa ses jambes et ses bras tomber le long de son corps, en se crispant de douleur, soupirant puis essayant de se lever. Il finit par retomber en se levant. Décidément, il devait rester avec Joo Hee. Si à chaque foi qu'il essayait de la fuir, il se retrouver plaqué au sol, il finirait par la suivre comme un vulgaire chien ! Il frotta son postérieur, fixant Joo Hee, fermant un oeil par la douleur, grimaçant.

« Bon, ok, je viens, mais je te préviens, tu tues et moi je regarde. Je compte pas me salir, personnellement, avec du sang de phacochère. Et je ne veux pas de ses fesses ! »

Il se mit en avant par la suite, attrapant sa main et la tirant brusquement encore plus loin dans la forêt, fixant à droite puis à gauche, pour voir si il y'avait un phacochère ou encore mieux, un lapin. Mais il ne trouvait rien, soupirant il regardait Joo Hee. Peut-être qu'elle avait vu quelque chose, mais qu'elle n'avait pas eu le temps de le dire ? Non, Joo Hee parlait pour rien dire, alors elle ne se serait pas gênée pour dire qu'elle avait vu une bête. Il soupira de plus belle, avant de lâcher sa main et de se mettre en tailleur en plain milieu du chemin.

« On fait une pause, j'ai mal aux pieds. Il n'est pas avec toi, Ji homachin ? Il aurait pu être utile ... »

Il soupira de nouveau, espérant presque qu'un superhero vienne leur donner un lapin ou du gibier directement tué, pour qu'ils partent dans « la joie et la bonne humeur » jusqu'au campement avec de la viande. Enfin, ce n'était qu'un rêve, il n'y avait pas de super héros sur cette île, oh que non.

Spoiler:
 



∞ i'm so a sexy guy.
and rich, arrogant, proud and banana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

MessageSujet: Re: you've got my smile, he is your. ▬ PV.   Mar 12 Fév 2013 - 14:11

Joo Hee ne connaissait pas le comportement de Ham Gil avec les autres personnes. Par conséquent, elle ne pouvait se rendre compte de la chance qu'elle avait. Après tout, paraîtrait que Gigil soit gentil avec elle! Après, elle ne disait jamais le contraire, elle l'appréciait énormément et c'était pour cela qu'elle voulait qu'il apprenne à survivre sur cette île afin qu'il ne meurt pas! Et l'un des stades du stage de survie, c'est la chasse! Elle avait donc rit et s'arrêta net en observant le regard dégoûté qu'il lui avait lancé. Elle resta pantoise, les yeux ronds et la bouche grande ouverte, avant de se remettre à rire. Qu'il était drôle ce petit. Fallait qu'il apprenne à se dérider sérieusement!

Ahaha! Joo Hee ne rote pas! Son frère la frapperait! Oui la vision d'un macho comme lui c'est: une femme nettoie, une femme fait plaisir à son homme, une femme est élégante, une femme va aux toilettes très discrètement, une femme sa vénère son grand frère. Et tout ces éléments qu'il lui inculquait depuis sa toute petite enfance, elle les a bien enregistré dans son cerveau.

Bref, ils étaient donc en route lorsque monsieur chochotte décida de ne rien faire. Elle croisa les bras et se retourna vers lui, les sourcils froncés.

-Tu veux crever mon petit gars? C'est pas avec des pouces de manioc que tu vas survivre!

Elle ne rit pas cette fois, en le voyant tomber, il fallait qu'il comprenne qu'ici, rester seul, si on avait pas d'instinct de survie, c'est-à-dire comme Ham Gil, c'était tout bonnement du suicide. Elle sourit enfin et se redressa.

-C'est parfait!

Elle se laissa faire, marcha tranquillement à ses côtés et regarda dans les alentours alors qu'il s'asseyait pour reposer ses pieds.

-On a pas de lance, on cherchera pas le phacochère, sauf si tu veux qu'on meurt!

Elle s'éloigna un instant et revint avec trois lapins morts.

-On a posé des pièges y a quelques temps! Par contre on rentre, on a pas encore visité toute la forêt et vaut mieux pas s'y perdre!

Elle se mit à rire et ajouta:

-Ji Ho doit être sur la plage ou peut-être vers la cascade! mais c'est vrai qu'avec lui ce serait plus simple!

Elle se mit à rêver! Son beau Ji Ho torse-nu, entrain de pêcher, c'est trop beau comme vision non?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: you've got my smile, he is your. ▬ PV.   

Revenir en haut Aller en bas
 

you've got my smile, he is your. ▬ PV.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» origine de votre pseudo
» Smile en a marre des noyaus,elle veut des pépins!
» 3590 en approche
» [Guide] Final Fantasy Type-0 HD (Playstation 4)
» DONNE MOI DU SMILE XXL - D☇CIBEL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where am I :: 
THE ISLAND ∞
 :: ↬west :: Forêt
-