WAI FERME SES PORTES ;o;
Plus d'infos ici

Partagez | 
 

 /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
ϟ âge : 19 ans
ϟ feat. : Jung Yunho
ϟ messages : 95

MessageSujet: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Dim 10 Mar 2013 - 21:41

Aujourd’hui, je suis allé chez Loe, on était sensé réviser, mais j’en ai pas du tout envie. Du coup, il est en train de parler de me réciter la leçon, il tourne un peu dans la chambre et moi je le regarde faire en souriant. Je n’écoute même pas ce qu’il me dit, je me contente de l’observer, lui dans son pyjama, son corps qui flotte dedans. Je me mords la lèvre, j’aime ses épaules, son cou... puis je regarde la suite, il est cambré, un peu par ma faute aussi, non ? J’ai envie de lui sauter dessus, mais je ne dis rien, il revient s’allonger à plat ventre à côté de moi, son épaule qui touche la mienne et je souris encore en le regardant, j’ai envie qu’il comprenne.

Du coup, j’insiste, et puis d’ailleurs, je soupire en me passant une main dans la nuque, pile sur mon tatouage, juste pour l’enquiquiner. J’ai mené mes lunettes, mais je les mets jamais, j’aime pas ça, puis quand je suis pas sérieux, je les mets pas. Déjà, il aurait du s’en douter. Avec toute la volonté du monde, il a fallu que je tombe sur le plus sexy des petits amis, impossible de travailler avec lui, tous ses gestes sont suggestifs pour moi... même quand il ne fait rien, il me fait de l’effet.

« Ah, Loe, laisse tombé, j’écoute même pas et tu captes pas. Je te regarde depuis tout à l’heure, j’ai pas envie de réviser... »

J’aime lui dire franchement ce que je pense, en plus là j’avoue que je le fais exprès, parce que ça lui plait de se sentir autant aimé, autant regardé... Mais je suis presque sur qu’il va encore me dire qu’il faut qu’on révise, que c’est mal ce à quoi je pense, que je suis qu’un pervers... pff ! Lui qui parle, il me cherche tout le temps, moi je le cherche moins, c’est déjà ça... et quand je veux, il me fait languir, alors je fais la même chose ces derniers temps, mais j’ai encore du mal à me retenir, il a de la chance. Je crois que c’est moi qui suis plus dingue de lui... encore que ça reste à prouver, il adore mon tatouage, il le montre à tout le monde et tous ses potes savent que c’est moi le fameux petit ami. J’aime pas Facebook et tout le bordel, mais on s’en fout, c’est juste pour dire que lui, il se régale à poster des photos de nous et à mettre son statut « en couple » je suis sure que s’il avait pu mettre avec qui, il aurait écrit mon nom en gros, très gros, et ça me flatte aussi dans un sens.

Je tente une approche, je vais lui mordre l’épaule, je passe une jambe sur la sienne, on sait jamais, s’il a décidé de me laisser faire hm ? J’essaye au mieux de l’exciter un peu, en l’embrassant dans le cou, en le poussant un peu pour qu’il s’allonge sur le dos, mais... ça va être chaud de le convaincre, je suis sur...


Dernière édition par Kim Morgan le Sam 16 Mar 2013 - 19:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20 ans
ϟ feat. : Kim JaeJoong
ϟ DC : Shim ChoiKang (ChangMin TVXQ! )
ϟ messages : 48

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Dim 10 Mar 2013 - 22:11

Ma maman a accepter que Morgan vienne , je n'étais pas surpris, ma mère l'aime beaucoup elle trouve qu'il a une bonne influence sur moi ,si seulement elle savait la vraie nature de notre relation elle serai moins tranquille à nous laisser tout les deux dans une pièce fermée .
Morgan m'a rendu meilleur, grâce à lui j'ai arrêté de trainer dans les rues, et ma mère l'a bien sentit, alors dés que je lui demande elle accepte parce que comme elle dit si c'est lui ça va, les autres je les connais pas . Qu'elle se rassure ,j'ai plus besoin de personne d'autre que lui, il est si parfait c'est plus que mon amoureux, c'est aussi mon meilleure ami . On peut se dire les choses franchement, et on passe pas notre temps coller l'un à l'autre, en plus parfois on a des discussions sérieuses, on débats sur les cours, il est drôle aussi et ça j'adore . Bon bien sur il y a des petits plus, il me pardonne plus facilement quand je fais un écart et il est jamais avar de compliment, Morgan est le compagnon de vie idéal ,on est encore jeune et pourtant je suis sûr qu'on finira nos jours ensemble .

Je souris niaisement en me rallongeant près de lui , aujourd'hui on a passé notre après midi le nez dans les bouquins, j'ai eu une sale moyenne en mathématique alors Morgan a proposer de m'aider . On est allongés sur le lit ,il dit qu'on est plus à l'aise comme ça moi je soupçonne une vile tentative pour se rapprocher mais le pauvre il va se faire rembarrer, j'ai vraiment besoin d'avoir la moyenne si je veux rester dans la même classe que lui l'an prochain .
Je mordille le bout de mon stylo tout en cochant les lignes dont j'ai compris le sens et retenue les définitions, il explique bien ,c'est un bon précepteur, de toute façon je n'en doutais pas avec tout ce qu'il m'a appris ~. Morgan n'avait pas plus d’expérience et pourtant son esprit d'analyse à su jouer en sa faveur, il était à l'aise et a su prendre les choses en main, c'est un mec tellement cool est fiable que je ne peux pas m'empêcher de faire son éloge . On est en couple depuis bientôt deux ans, et pourtant c'est toujours le même amour qui m'anime, le même qu'au premier jour, il n'y a aucune routine qui s'est installer, elle n'aurait pas pu de toute façon .

Il remue tout contre moi, et j'ai beau me concentré il arrive quand même à me distraire surtout lorsque du coin de l'oeil j'aperçois sa main pressée dans son cou, au niveau de son tatouage, ça me fait forcement sourire . Il le sait, que je les aimes ces petites lettres d'encre, il n'aurai pas pu me faire meilleure cadeau que ça, quel preuve d'amour ... un tatouage . Moi aussi je songe à en faire un, dans un endroit un peu intime, mais j'hésite encore parce que la symbolique sera différente et aussi j'ai peur d'avoir mal . Je suis un peu -beaucoup- douillet ~.
Une de ses jambes glisse sur les miennes je couine en éloignant mon visage alors qu'il plonge le sien dans mon cou, oui je sais qu'il cherche à me faire céder depuis tout à l'heure mais non mon grand tu n'y es pas encore ~.

"Morgan s'il te plait .... arrête un peu, ma soeur est a coté et ma mère prépare le diner, aller on a presque fini ."

Sa bouche happe mes lèvres rondes, j'échappe un couinement plaintif alors qu'il en profite pour passer sa langue contre la mienne, je finis par abdiquer, il embrasse tellement bien . Ma main gauche remonte sur sa joue, je la caresse tendrement , les yeux déjà fermés je tente de guider le baiser comme je l'entend mais il parait si frustré qu'il joue au sourd, au gamin borné et finis par dominer l'échange . Nos lèvres s'éloignent mais trop tard il m'a amadouer j'en demande plus , mon corps fin et déjà couvert par mon vêtement de nuit passe au dessus du sien . Je m'assois sur son bassin et me mord la lèvre, si il connaissait l'un de mes plus gros fantasme, est-ce qu'il aimerai le mettre en pratique?
Ma lèvre inférieur reste prisonnière de mes dents alors que mes mains caressent sans se lasser son torse viril, même par dessus le t-shirt j'arrive à redessiner ses muscles ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 ans
ϟ feat. : Jung Yunho
ϟ messages : 95

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Dim 10 Mar 2013 - 22:53

Comme je m’en étais douté, il me repousse pour me dire qu’il y a sa soeur et sa mère à côté, mais je sais ~ je veux juste l’embrasser, le prendre dans mes bras ~ je sais que je vais pas réussir à m’en contenter, mais on a jamais été repéré à ce que je sache et pourtant, on l’a fait de nombreuses fois chez lui... ou chez moi, d’ailleurs, c’était pareil. Je me mords la lèvre, puis je lui vole un baiser qu’il finit par accepter. Je souris contre ses lèvres parce que je le sens qu’il ne va pas réussir à reprendre le cours là, on reprendra après, une fois calmé ? hm ? On a le temps, c’est carrément toute la journée que je suis venu passer avec lui, quelques petites heures à batifoler ça marche ? De toute façon, il a fini par succomber ! Haha !

Il finit par s’asseoir sur moi et je le regarde en me mordant la lèvre, j’ai jamais eu aucun problème à ce qu’il domine de cette façon, j’aime le voir en pleine extase et rien que là, à savoir qu’il se mord la lèvre et qu’il passe ses mains sur mon tee-shirt, je suis déjà content. J’ai toujours aimé sa douceur, il dit qu’il ne l’est pas du tout, mais en vérité c’est un vrai coeur tendre, c’est pas pour me déplaire, j’aime parce que je peux le rassurer comme ça, je suis fait pour ça je crois, pour lui redonner le sourire quand il va mal et pour qu’il se sente en sécurité. J’ai toujours aimé protéger les gens proches de moi, mais lui c’est encore pire, on ne peut pas le toucher, le moindre mot de travers et je pète les plombs !

« Han, pourquoi tu me regardes comme ça ? »

Sous entendu « t’as quelque chose derrière la tête, je veux savoir » mais il sait déjà pourquoi j’ai dit ça, j’attends juste qu’il me réponde, parce qu’il a ce petit air coquin qui me plait, je suis hyper curieux et j’aimerais bien savoir ce qu’il me réserve encore... pas que je le connais par coeur non... mais quand même, je sais quand il a envie de quelque chose, c’est physique, entre nous il n’y a plus besoin de parler, ou quasiment pas.

Je pose mes mains sur ses hanches, je les caresse, redescend sur ses cuisses. À travers mon jean et son pyjama très fin, je sens presque tout et ça me rend complètement fou, je soupçonne même qu’il l’ait fait exprès, d’habitude il s’habille, je me demande si je vais avoir droit à un défilé si on sort. Mais comme d’habitude je vais plus prendre plaisir à le voir se déshabiller qu’à s’habiller, même si je suis toujours attentif à ses tenues et à ce qu’il me dit... enfin, pas dans ce genre de moment, là c’est mort, j’ai du mal à me concentrer, en plus on avait presque fini les maths, je sais, mais j’ai vite saturé !

« Allé, dit moi »

Je veux savoir, je donne un petit coup de bassin pour le faire couiner et aussi pour qu’il me dise, je sais qu’il aime beaucoup le danger de se faire surprendre, ça l’amuse, je sais même pas si ce n’est pas pour me voir déstabilisé, le visage con, mais j’aime quand même ce petit côté téméraire qu’il a très rarement, en fait, j’aime tout de lui c’est peut-être ça qui fait qu’on est ensemble depuis tout ce temps, et je compte bien continuer. Je donne un autre coup et je grogne un peu moi aussi, parce que c’est insupportable, il reste là immobile et moi je suis impatient, je veux qu’il me dise, qu’il me donne ce que je veux, alors je finis par me relever pour venir le chercher et je lui mords la lèvre, puis le cou, puis je prends sa main et la pose sur le tatouage. Je le tiens d’une main dans le creux de son dos, l’autre étant posé derrière moi pour que je ne dégringole pas, même si mes abdos suffisent, mais bon. Je le regarde avec un petit sourire, il veut jouer, alors qu’au début il faisait sa sainte nitouche qui essaye de travailler, genre il en avait pas envie ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20 ans
ϟ feat. : Kim JaeJoong
ϟ DC : Shim ChoiKang (ChangMin TVXQ! )
ϟ messages : 48

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Dim 10 Mar 2013 - 23:37

Je rêvasse, je créer plein de petit scénario excitant, j'aime bien faire ça , au début ça me suffisait, quand on sortait ensemble mais qu'on avait encore rien fait je passais mes nuits à nous imaginer tout les deux, dans toutes sortes de position dans des lieux différent, s'était très bon mais rien comparé à ce qu'il m'offre chaque fois qu'on couche ensemble .En y repensant, c'est à force de fantasmer que je me suis découvert une grande imagination à être capable d'inventer toutes sortes de choses, je suis doué ~.
Ses mains commencent à devenir trop entreprenantes, je frisonne en glissant les miennes sur ses doigts, je veux les lui retirer mais ses mouvements de bassin me rende faible, je suis soumis au moindre de ses souhaits, même si il l'ignore .

"Je me disais , se serai bien un jour...qu'on...tu vois enfin j'veux dire tu m'excite et tout et tout mais ... on pourrai essayer des trucs un peu ...laisse tomber."

Ouais ça me fait étrangement repenser à quelque chose, un jour je naviguais sur le net et je suis tomber par hasard sur un site un peu osé, qui proposer des jouets sexuel à la vente. Moi ça m'a fait rire et j'ai alors demander à Morgan si il me laisserai en acheter un, pour me détendre les soirs qu'on ne passaient pas ensemble . Qu'est ce que j'avais pas dit là... Il a réagit tellement excessivement que sur le moment je m'en suis beaucoup voulu et j'ai été un peu déçu. Ce n'est pas une question d'être satisfait ou non, c'est juste que par moment un peu de changement ça ne fait pas de mal . J'aime quand on le fait dans la position classique, je ne m'en lasse pas et je parle sincèrement, mais je ne sais pas , rien que pour de grand occasion par exemple? se serai cool de pouvoir expérimenter d'autre trucs..Sachant qu'on est jeune et moi souple .. On a pas encore l'âge de se contenter uniquement de....de chose commune .
Enfin moi je pense comme ça, lui est trop amoureux et un peu fleur bleu alors il est très satisfait comme ça ,mais je commence à me frustrer, parce que mon imagination dépasse de loin ce que l'on fait en réalité, même si le plaisir reste le même .

Il se redresse et j'en profite pour passer mes bras autour de son cou, j'embrasse son front avant d'y presser ma joue et ferme les yeux, finalement ça tourne en un gros calin improvisé, c'est peut être mieux comme ça . Du mouvement derrière la porte de ma chambre me fait rouvrir les yeux, la voix de ma soeur résonne alors, elle nous demande de décendre, le diner a été servit , puis j'entends ses pas s’éloigner pour finir par mourir . Je me redresse un peu déçu, je n'aime pas être contrarier, surtout quand je sais que je reste impuissant, que je ne pourrai pas faire changer d'avis Morgan .

"Allez, on va manger, ensuite ma sœur part dormir chez une copine, on sera plus tranquille . Y'a ton sac de couchage à déplier aussi ."

Oui je viens de lui faire comprendre explicitement qu'on ne dort pas tout les deux, j'ai dit à ma mère que j'invitais un ami à dormir à la maison, point barre. Je descend les escaliers le premiers et m'assoit dos à la fenêtre, Morgan face à moi. Ma mère nous serre et nous demande si nos révisions se sont bien passé, je lui répond que oui avec un sourire sincère puis reporte mon attention sur mon assiette. C'est vraiment bon, ma maman cuisine comme une chef! C'est d'ailleurs grâce à elle que je me débrouille plutôt bien derrière les fourneaux .
Durant le repas je ne décroche pas un mot à Morgan juste quelque regard quand je sens le sien trop insistant, je n'ai pas envie de lui parler, il m'a contrarier sans avoir eu besoin d'ouvrir la bouche . Moi j'ai des idées un peu folle, des désirs inavouable et qui resteront inassouvie . Mais je ne veux pas qu'il le fasse par dépit, parce qu'il craindra que je le plaque je crois que si un jour il se force à faire quelque chose pour que je ne râle pas , là ça ira mal . Moi qui aime le risque ce soir là à table je n'ai rien tenter, pourtant j'aime bien lui faire du pied, rien que dimanche dernier chez lui j'ai fait ça toute la soirée, il avait du mal à répondre à son père mais moi ça m'amusait beaucoup . Là il se contentera du pauvre sourire que je lui offre en fin de repas avant de remonter dans la chambre, je suis fatigué , on dort cette nuit !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 ans
ϟ feat. : Jung Yunho
ϟ messages : 95

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Lun 11 Mar 2013 - 21:25

Je vois bien qu’il a quelque chose en tête et il refuse de me dire, alors je donne un coup de bassin puis là il se décide à parler, mais c’est pas assez, il me dit même de laisser tomber. Au début, je me suis dit « bon, tant pis pour toi alors » et puis... ça m’a rendu fou, j’aime pas quand il est contrarié comme ça, je sais qu’il va me faire la gueule et je sais même pas pourquoi. J’essaye d’ignorer, mais ça lui plait pas, du coup on file à table et il me fait bien comprendre en me regardant pas trop et en me faisant pas du pied comme d’habitude qu’il est pas d’humeur, bizarrement. Je mange, je complimente sa mère qui sait vraiment très bien cuisiner, je sais au moins d’où Loe a appris et ça me fait sourire, j’aime quand il cuisine, surtout quand c’est pour nous deux ~

Puis on retourne dans la chambre et là, c’est le drame. Il me dit qu’on va pas dormir ensemble, je me passe une main devant la figure... j’aime pas quand il fait ça... c’est insupportable de le voir comme ça, ça m’énerve... qu’est-ce que j’ai fait ? Je le regarde un moment, il a bien du sentir que ça m’énerve, il dit rien, il aime se faire désirer comme d’habitude et moi je marche en plein de dans, je saute carrément dans le gouffre.

« Allé, c’est quoi ? Qu’est-ce que j’ai fait, ou n’ai pas fait ? Dis moi »

Je vais le harceler, mais il me dira rien, j’en suis sur, alors je finis par installer le sac de couchage et j’attends, ça m’énerve. Je suis en train de péter les plombs silencieusement, vu que sa soeur est encore là et que sa mère est pas loin, je soupire, puis finalement, je prends le bouquin de maths, je note deux ou trois explications dont il aura besoin pour l’interro et je me déshabille pour mettre mon pyjama et me glisser dans le sac de couchage, comme un con à le regarder pour qu’il me dise quelque chose. Vu que ça l’amuse, je tourne le dos, tant pis, même si je dors mal, au moins j’aurais une raison valable : je lui fais la gueule parce qu’il me fait la gueule, très valable, en effet...

« J’aime pas quand tu fais ça, je sais même pas ce que t’as, c’est chiant »

Bah... j’allais pas le laisser penser que tout allait bien dans le meilleur des mondes possible, non, ça me gonfle à moi aussi cette situation, je sais pas dès fois il se retourne le cerveau, pour rien en plus ! Est-ce que je suis si difficile que ça ? Est-ce que je lui en demande trop ? Est-ce qu’il aime pas comment je lui saute dessus ? Je me pose un tas de question pour finir par conclure qu’il a pas de raison valable, il m’a pas dit son fantasme, d’un, et il avait l’air d’avoir envie, de deux, et je sais pas ce qui l’a mis dans cet état, mais il avait l’air déçu... voilà, c’est le bordel dans ma tête, ça y est !

Je souffle, je pousse la couverture dans mon sac, puis je la reprends, je me positionne différemment... je vais passer une nuit d’enfer, je suis sur... c’est quoi son problème ce soir hm ? J’aime pas en plus ne pas pouvoir le rassurer, c’est mon rôle quoi, et il se laisse pas faire. Alors, j’insiste un peu.

« Allé, dit moi c’est quoi le problème, ça m’énerve, je vais pas dormir là ! Je te jure que je vais te harceler, tu sais que ça m’énerve, alors tu veux bien me dire ? »

Je suis à plat ventre, le torse relevé par mes avant-bras sur l’intérieur du sac, puis je le regarde, ou je tente de le faire, je suis vraiment sérieux, et je suis aussi fatigué, ça m’épuise de réfléchir et de me retourner dans tous les sens, j’aime pas le silence... en gros, là, je passe un mauvais quart d’heure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20 ans
ϟ feat. : Kim JaeJoong
ϟ DC : Shim ChoiKang (ChangMin TVXQ! )
ϟ messages : 48

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Lun 11 Mar 2013 - 23:18

Il essaye de me faire parler mais j'ai décider de ne pas céder, il m'a contrarier en ayant strictement rien fait, en réalité je sais que je me fais des films, que je monte tout tout seul dans ma tête comme un grand malade mais je n'arrive pas à changer ça .
Morgan s’énerve, il n'aime pas quand je ne répond pas ,quand je me mûr dans un mutisme dont il n'a aucun moyen de me faire sortir, il n'a pas la clé de cette partie la de mon esprit, je fonctionne vraiment de façon aléatoire, je suis une personne lunatique et même si mon copain là comprit il n'arrive toujours pas à s'y faire .
Est-ce qu'avec le temps il s’habituera? Je n'aimerai pas qu'il change ce qu'il est pour se caler sur ma mesure, je n'ai pas envie qu'il devienne un autre homme .

Finalement à force de faire trainer les choses il lâche l'affaire et s'allonge dans son sac de couchage, je me suis trop fait attendre et maintenant il ne voudra plus rien entendre. Si je viens m'allonger près de lui il risque de me repousser et ça , je ne l’admettrai pas. Je suis fier mais là je le concède, je suis allé trop loin... Il retire ses vêtements, j'ai l'habitude de le chambrer quand il le fait, voir de le faire moi même pour pouvoir toucher sa peau, ses muscles, l'embêter un peu quoi .
Il se remet à parler, tout n'est peut être pas perdu ....Quand il est vraiment en colère lui aussi ne parle plus, il aborde un air froid ,souvent les traits crispés et le corps raide. Mais là, le fait qu'il relance le sujet me laisse une petite chance de me rattraper je ne vais pas la laisser passer .

Alors que j'allais faire le premier pas il se met à se tortiller dans son petit sac de couchage couleur camouflage, il l'avait acheter pour faire du camping qu'il m'a dit . Je me mord la lèvre trouvant tout d'un coup la situation plus que grotesque ,on se fait la tête pour rien et lui dors par terre parce que je lui ai ordonné ... C'est une bonne pâte ce type enfaite , j'ai de la chance d'être tombé sur un copain si conciliant, je suis tellement difficile et caractériel qu'on aurai facilement envie de m'en coller une.

Je relève la tête et plonge mon regard dans le sien ...Je craque totalement ... Je m'approche avec précaution de lui et passe mes mains sur ses joues lisses , les pressant légèrement :
"Tu es si mignon morgan ...tu fais toujours tout comme je veux, tu veux jamais me faire du mal ou me brusquer ... Je sais que je suis chiant mais toi en comparaison tu es la patience incarné .."

Mon pouce passe sur ses lèvres charnues, il est si mignon... je lui souris un peu , j'ai presque envie de pleurer quand je réalise la chance que j'ai d'avoir un copain comme lui. Doucement je me penche et viens presser ma bouche contre la sienne, si il me repousse je serai vexer, là je veux qu'on se réconcilie, sans le dire clairement . Après un baisé langoureux qui transpirer l'amour que je lui porte je me recule, à genoux devant sa tête je lui souris un peu et caresse ses cheveux , mes doigts passent sur ses yeux, la pointe de son nez busqué et ses lèvres, je ris un peu quand il grimace puis vient me placer allonger à coté de lui, tirant sur le sac.

"Allons dormir dans mon lit ...je suis désolé de m'être emporté ... si tu veux...si tu veux je te le dirai, mon , mon fantasme, mais c'est bête hein .."

Je touche mes joues un peu gêné et me relève avant de glisser félinement sous ma couette, une lèvre mordue le regard diriger vers lui, je sais qu'il ne résistera pas Morgan à cette facilité d'adaptation, il n'est pas vraiment rancunier, avec moi pas du tout même alors il profitera que je ne lui fasse plus la tête pour venir me réclamer une compensation, même
une simple étreinte ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 ans
ϟ feat. : Jung Yunho
ϟ messages : 95

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Lun 11 Mar 2013 - 23:41

Il ne dit toujours rien, il m’énerve... j’ai beau parler, je parle dans le vent et ça commence à me courir, j’ai pas envie de faire la tête, mais il m’y force un peu là, du coup... je me tourne, j’essaye de dormir, mais ça sert à rien et il est toujours silencieux. J’ai envie de le soulever dans le drap et de le foutre sous l’eau froide, rien que parce qu’il m’a arrêté au bon moment et surtout parce que je sais même pas pourquoi il fait la tête.

J’allais m’endormir en le regardant, j’insiste toujours, pour l’enquiquiner parce que j’aimerais savoir quand même, et qu’il croit pas que je vais lâcher l’affaire... et ça a l’air de marcher parce qu’il se lève pour venir vers moi en me prenant les joues, chose que j’apprécie pas vraiment, je grimace, je pose mes mains sur les siennes, puis finalement je le regarde d’un air sérieux... il a l’air plus détendu, il se rend compte à peine maintenant que je l’aime ? Je sais pas, j’ai envie de lui crier dessus, mais... en fait, non, j’en ai même pas la force, je préfère qu’on en reste là de cette histoire, même s’il me dira quand même, il a intérêt.

Je monte sur le lit puisqu’il l’a voulu, j’aime pas qu’il dise que je suis obéissant, même si c’est vrai, on va dire que je fais ça parce que je vois pas pourquoi j’agirais autrement, je pourrais m’en foutre, le laisser bouder, mais non, je sais qu’il m’en voudrait, il a vraiment besoin d’attention et pire même, tout ce que j’ai fait pour lui faire comprendre que je l’aime sincèrement serait détruit, sa confiance est vraiment difficile, elle se mérite avec le temps et elle se défait très rapidement au moindre faux pas, enfin, presque... je suis pas la perfection, sauf que moi je reviens toujours et je lui prouve toujours que je l’aime... et puis j’ai jamais fait les grosses conneries à pas faire dans un couple, ça aide aussi.

Je me mords la lèvre, il a promis de dire ce qu’il avait en tête, je me contente de le prendre dans mes bras et de l’embrasser dans le cou, mes mains croisées sur son ventre plat. Il le sait qu’il est beau et bien fait que je suis raide dingue de son corps, que je peux pas lui résister longtemps et parfois, il m’arrive de lui en vouloir parce qu’il en profite bien... mais bon.

« J’aime pas quand on se dispute pour rien... alors tu veux bien me dire ? Je vais pas me moquer, tu le sais en plus »

Et puis... je sais que ce qu’il va proposer, même si je sais pas ce que c’est, ça me plaira quand même, parce que j’aime ce qu’on fait, n’importe où, de n’importe quelle façon, tant que c’est avec lui, ça me va, je le ferais même pas par « obligation », mais par envie de découvrir quelque chose de nouveau avec lui... et comme je suis curieux et que j’aime le voir satisfait, bah forcément, ça va de pair.

« Et puis... j’aime tout faire avec toi ~ je me disais aussi, peut-être que je te propose pas assez ? Mais apparemment t’as des idées toi »

C’est vrai, ça me fait sourire, je le garde comme ça dans mes bras, et je lui dis qu’en fait, j’osais pas vraiment lui proposer de peur qu’il se foute de moi ou qu’il en ait marre de mes assauts, mais pas du tout, vu qu’il a eu la même idée, enfin... disons qu’il a réagi différemment lui, il a préféré bouder. Je le chatouille un peu, je veux l’entendre un peu rire, parce que j’aime ça, je préfère savoir qu’il se sent bien, plutôt qu’il soit frustré, contrarié comme on l’était tout à l’heure, et encore, il joue les forts, il m’énerve, j’aime pas quand il fait ça fasse à moi, il a rien à me prouver, je l’aime comme il est, ses côtés tendres, sensibles comme les plus chiants... j’en ai aussi, plein même, des côtés chiants et pourtant je suis sur qu’il les aime aussi...

Je dis plus rien, j’attends finalement qu’il me dise en l’embêtant des fois, en caressant sa joue avec la mienne, je grogne un peu, mais je suis souriant, je veux juste qu’il se bouge, il me fait languir exprès, ça, par contre j’aime, à condition qu’il ne se remette pas à bouder pour rien, là cette fois je resterais dans mon sac de couchage comme un couillon, c’est certain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20 ans
ϟ feat. : Kim JaeJoong
ϟ DC : Shim ChoiKang (ChangMin TVXQ! )
ϟ messages : 48

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Mar 12 Mar 2013 - 0:23

Morgan cède assez rapidement je suis un peu déçu qu'il ne relève pas ce que je lui ai dit, pour une fois que j'ouvrai mon cœur il passe à coté . Je fais une petite moue dos à lui, une main passé sous l'oreiller l'autre sous ma joue j'esquisse un sourire quand je le sens venir se presser tout contre mon dos , je ferme même les yeux quand son souffle vient percuter la peau sensible à l'arrière de mon oreille. Quand j'étais célibataire je ne ressentais pas le besoin d'être avec quelqu'un je me demandais même comment les gens en couple faisait pour supporter tout les jours une présence à leur cotés, mais maintenant que je suis avec Morgan je réalise ne pas pouvoir me passer de lui et je savoure pleinement tout ces instants avec lui, c'est vitale pour moi ,je ne m'en lasserai jamais .

Mes doigts viennent chercher les siens sur mon ventre et je les enlaces avant de tourner légèrement la tête, croiser son regard:
"Tu vois...Je me suis volontairement mit en pyjama parce que ...c'est con mais j'aime le fait que tu sois habiller quand moi non..."
Ma bouche finit par s'écraser dans la taie de l'oreiller sur lequel ma tête repose, je n'assume pas mes pensées parce que je les juges souvent trop perverses, lui a une visions plus saine que moi de notre relation et je m'en veux de tout salir de la sorte.
Parfois j'ai des remords quand par exemple je lui fais des "trucs" dans les toilettes de l'école, sur le moment c'est vraiment excitant et ça nous plait à tout les deux mais après coup je me dis que j'aurai pu attendre d'être rentrer, qu'il ne semblait pas vraiment chaud au premier abord pour faire ça ...Morgan ne veut jamais me demander "ça"il est entreprenant pour le sexe ça c'est sur mais il ne propose jamais que je le ...soulage pourtant je me suis entrainé pour qu'il aime ça .
Tant cas faire autant tout déballer, je me sentirai plus léger ensuite et j'aurai moins de saut d'humeur :

"Écoute, je suis toujours embarrasser de te soumettre des idées... de te proposer des choses un peu inédite. Moi ça me branche vraiment ,le faire en public ou dans des lieux pas adapter .Juste parce que j'aime le danger et que dans ces moments là t'es...j't'assure t'as peur de te faire chopper alors t'es loin d'être tout tendre c'est uniquement tes pulsions qui parlent pour toi et ...et ça me rend dingue . Mais ça s'arrête aussi vite qu'on se rhabille ... dit le moi si je te contrains parfois, même si ça peut paraitre bête je me demande parfois si ça te dit pas seulement parce que j'en ai envie , jamais tu prends l'initiative et je finis par être décourager ... c'est mon cerveau qui débloque ..."

Ouais qu'est ce que je cherche au juste? j'ai le meilleur petit ami du monde et moi je le pervertis avec mes conneries d'idées lubriques . Je me dégoute parce que lui est si ... innocent .
Je me retourne et vient me lover tout contre lui, mes bras passant autour de sa taille pour rapprocher totalement nos corps. Je soupire d'aise, les yeux fermés apaisé d'avoir pu enfin dire ce qui me peser sur le cœur depuis plusieurs semaines. Bien sur que je suis soucieux de sa réaction, il va me détester ou carrément se demander qui lui a fichu un copain pareil entre les pattes, mais au moins j'aurai mit des mots sur ce qui m'empêchait d'être totalement moi ces derniers temps .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 ans
ϟ feat. : Jung Yunho
ϟ messages : 95

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Mar 12 Mar 2013 - 10:59

J’aime quand il me dit à quel point il m’aime, mais pas quand il me dit à quel point je suis obéissant, du coup je ne dis rien et ça le frustre... je le sais bien, mais bon, il y a plus important pour l’instant, je voudrais savoir ce qu’il a et... je suis à deux doigts d’être au courant ! Il ouvre la bouche en passant ses doigts sur les miens, il me dit qu’il aime quand il est déshabillé et moi non, alors j’arque un sourcil, il m’a fait tout un flanc pour ça ? J’aime ses idées, mais je trouve ça frustrant qu’il l’ait pas dit ! Ah... je me tais ça vaut mieux.

Il reprend la parole, il a l’air d’avoir honte et d’avoir besoin de se justifier et quand j’entends ce qu’il voudrait faire, je me dis qu’il aurait voulu que je sois un peu plus macho ? Bon, ok... même si c’est pas vraiment moi ça, j’avoue que j’y pense beaucoup à ce genre de choses des fois, juste que je voulais pas trop lui en parler, je trouvais que ça allait très bien comme ça en fait. Du coup, quand il se sert contre moi, je suis un peu sonné, mais j’en profite pour soupirer et l’embrasser, avec un petit sourire.

« En fait, je te savais pas comme ça, mais ça me va... et je vais même te dire que j’y ai pensé, mais je sais pas pourquoi je t’en ai pas parlé, peut-être que c’est parce que je croyais que ça te suffisait, enfin, je sais que tu m’aimes et que ça va... mais j’avoue... on pourrait peut-être essayer toutes ces choses... ça me déplairait pas, crois pas ça d’accord ? »

Je me mords la lèvre, quel petit pervers je fais, mais lui de pas me l’avoir dit et de s’être frustré autant, aish... il a vraiment fait fort là, je croyais que j’avais mal agi, je sais pas, et lui il me dit qu’il voudrait plus que ça, que le « basique » bah fallait demander... un homme est jamais vraiment contre ça ~ surtout quand il aime la personne avec qui il le fait, bref, je veux moi aussi ressentir toutes ces choses. Puis je souris en l’embrassant dans le cou et en tapant un peu sur ses fesses.

« Et si j’ai bien compris, tu veux que je sois un peu plus bestial, c’est ça ? »

Ça, c’est vrai que quand je suis stressé et que j’ai la peur au ventre qu’on nous surprenne, ou d’autres trucs qui me pousseraient à être plus violent... bah, je suis bien moins tendre avec lui, je savais pas qu’il aimait ça autant. Je vais quand même lui dire que ça me fait un peu peur quand je suis comme ça.

« Je sais que t’es loin d’être une mauviette, juste que t’es sensible parfois, j’ai pas vraiment envie de te faire du mal, tu comprends ? Je sais que je t’en ferais pas concrètement, mais c’est possible qu’en geste ou en parole ça m’arrive, comme quand on est dans une situation délicate... du coup je me sentais coupable par rapport à ça... »

Il va surement trouver ça con, mais bon, au moins je me confie. C’est bizarre cette relation, on se dit tout, on devrait pas être aussi proches peut-être ? Il fait office de meilleur ami, de petit ami, non, vraiment, je sais pas si c’est une bonne chose, c’est peut-être pour ça qu’il me voit comme un bisounours ? Parce que je lui dis tout ? Je devrais pas lui parler trop de mes ressentis alors, j’ai jamais vraiment aimé ça, mais je me forçais un peu pour qu’on se comprenne vu comment je suis doué pour faire comprendre les choses... bref, j’ai quelques efforts à faire pour changer un peu, de toute façon ça ne tardera pas, puisqu’il me demande d’être un peu plus comme je l’entends et pas comme lui il veut, si j’ai bien compris, c’est pas plus mal et ça nous frustrera moins tous les deux je pense.

Je le chatouille un peu, je préfère cette situation, finalement je me rends compte qu’il a pas trop boudé pour rien, du coup, je ne lui en voulais déjà plus, mais alors là, carrément c’est moi qui m’en veut de l’avoir forcé à tout dire... enfin, même si ça a été utile, j’aime pas quand je me sens coupable.

« La prochaine fois, au lieu de me faire la tête directement, tu me dis, c’est mieux non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20 ans
ϟ feat. : Kim JaeJoong
ϟ DC : Shim ChoiKang (ChangMin TVXQ! )
ϟ messages : 48

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Mar 12 Mar 2013 - 16:54

Morgan n'arrête pas de me dire que je suis sensible et quand il ne le dis pas il agit de façon à me préservé comme si j'étais fait de cristal et que je manquais à tout instant de me briser . À force je commence à me demander si je suis vraiment aussi fort que je le prêtant, je n'arrive peu être pas à savoir comment je suis réellement mais lui m'a cerner, c'est un garçon très observateur et tout ce qu'il dit à propos de nos entourages respectifs est juste, alors pourquoi son avis sur moi ne le serai pas?
C'est vrai que j'ai tendance à laisser parler mes émotions,rien que quand je fais une crise de colère c'est une réponse à mon manque de discernement et de contrôle sur moi même . Je suis affecté beaucoup plus vite par les comportements des autres qu'une personne normale alors forcement je fais un monde d'un tout petit rien .
Fautif je viens me presser encore plus si cela est possible contre son torse et soupire lourdement les paupières closes.

Il me chatouille et moi je remue pour qu'il arrête mais souris aussi, soulager que toute les tensions aient disparues, je n'aime pas du tout quand on se fait la tête, une fois on est resté fâché durant deux jours et ça avait vraiment été compliquer à l'école de se croiser sans ce s'adresser un mot . Il est assez borné même si souvent il fait le premier pas. Morgan a son caractère et il n'est pas facile tout le temps de s'y adapter . On est deux caractériel à notre manière, et c'est un vrai mystère le fait que l'on s'entende pourtant si bien . Moi je suis content de n'avoir besoin que de lui pour exister, c'est ma moitié j'aime me le dire et me le répéter, mais parfois j'ai la sensation que lui a besoin de s'éloigner, de voir du monde et ça me fait mal , même si je sais que ce n'est pas moi qui suis visé ni notre relation fusionnel .
Est-ce que je l’étouffe trop?

" Parfois j'aimerai qu'on vive seul, rien que toi et moi, qu'on ait notre ville mais personne pour nous y embêter, je suis sur que je ne m'en lasserai pas "

Mes mots me font peur et doivent l'effrayer lui aussi mais je ne peux pas m'empêcher de vouloir le posséder entièrement j'ai peur qu'un jour il s'en aille, qu'il me quitte pour un autre ou tout simplement parce qu'il ne pourra plus me supporter . Mes grands yeux se plongent dans les siens, avec tendresse je lui souris, mon index retraçant la ligne si harmonieuse de ses deux paupières, du coin du nez jusqu'à la fin de ses cils .
Ma bouche pulpeuse s'entre ouvre, je m'apprêtais à lui demander pardon, pardon de trop l'aimer , de littéralement nourrir un amour malsain à son égard, il ne mérite pas que je m'acharne à me l’accaparer, je l’étouffe tout simplement en m'entêtant à vouloir être l'unique à ses yeux ... Il a le droit d'avoir une vie en parallèle même si ça me brise le cœur de l'avouer .

Je tend le cou et viens faire taire ces petites voix dans ma tête qui me hurle de lui crier mon amour, je l'embrasse juste amoureusement, soufflant contre sa bouche un gémissement plaintif qui traduit l'état déplorable dans lequel se trouve mon cœur à cet instant . Mes paupières se font de plus en plus lourdes pourtant je n'ai pas envie de gâcher cette soirée à deux, on en a tellement peu eut ces derniers temps à cause des examens de fin d'année qui approchent . Je fais l'effort de m'assoir dans le lit mais garde une main sur la sienne .
Vu l'heure qu'affiche l'écran lumineux de mon réveil ma sœur a déjà du partir, et ma mère est rester en cuisine pour tout ranger , elle ira sans douter regarder un film dans sa chambre après . Je rougis, on a l'étage pour nous il ne faut pas laisser passer cette chance .

"J'ai pu vraiment sommeil Morgan...."

Un petit sourire coquin fleurit au coin de mes lèvres quand je le sens bouger à mes cotés, je décide de quitter le lit , nous allons mettre en pratique ses bonnes résolutions, je n'ai pas peur qu'il me fasse mal si il savait comment j'aime quand il me malmener il aurait moins de remord à être brusque de temps en temps . Je suis touché cependant qu'il cherche toujours à être le plus irréprochable des petits amis avec moi, mais il se fait du mourrons pour rien ,certes je suis sensible mais pas en sucre et tant qu'on en parle ensemble et qu'on se met d'accord, il n'y a aucune craintes à avoir .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 ans
ϟ feat. : Jung Yunho
ϟ messages : 95

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Mar 12 Mar 2013 - 21:14

Je crois qu’il était vraiment frustré et le fait qu’il ne me l’ait pas dit, ça m’a agacé, mais on s’est promis de tout se dire, c’est mieux comme ça et maintenant il me sourit, je me sens beaucoup mieux. D’ailleurs, il me dit même qu’il voudrait qu’on ait une ville rien que pour nous deux et même si c’est assez angoissant de n’avoir personne autour, je sais où il veut en venir, on a pas besoin des autres, on se suffit à nous-mêmes, ce qui n’est pas vraiment faux, vu qu’on ne fréquente pas beaucoup de gens. Bien sur, des fois on sort, mais Loe juge rapidement les gens quand ils s’approchent trop de moi et en fait, je fais la même chose quand on s’approche trop de lui, sauf que moi, j’y vais tout de suite avec les regards noirs... et des fois je vais même jusqu’à profiter d’une pause aux toilettes pour régler mes comptes... bref.

« C’est vrai que ça aurait été bien, mais j’aime trop quand tu es jaloux... et quand tu montres mon tatouage à tout le monde parce que t’es possessif toi aussi »

Je lui souris, je le chatouille, puis je l’embrasse et je lui dis combien ça me dérangerait pas de faire tout ça, même, ça me détendrait peut-être de savoir qu’il en a envie, plutôt que de faire l’erreur d’y aller sans qu’on en ait parlé et de lui faire mal au point qu’il ne me parle plus. C’est jamais arrivé jusque-là, à bien le regarder, j’avais même vu qu’il prenait son pied quand j’étais un peu plus violent, mais j’ai pris ça pour autre chose. Je me suis trompé, ça arrive, maintenant que je sais je vais pas laisser passer ma chance ~

Il m’embrasse tendrement, il me mord un peu la lèvre et je le serre un peu plus contre moi, de façon à ce que ses hanches touchent les miennes. Là il se dégage du lit avec un sourire qui en dit long et je m’appuie sur mes avant-bras, j’attends qu’il me dise ce qu’il veut et je suis surpris qu’il soit toujours partant. Puisqu’il voulait un peu de piment, je vais lui en donner. Je me lève à mon tour, je commence à me déshabiller, histoire de lui faire croire deux secondes et demie que je me mets nu, mais non. Je l’embrasse.

« Fais pas cette tête, je vais m’habiller et tu vas finir nu »

Je suis fier de ma blague, même si elle était prévisible, je m’exécute, je remets mon jean. Je pense un peu à ce qu’il va subir, mais il l’a cherché après tout, puis s’il supporte ça, on pourra aller un peu plus loin, selon ses envies et aussi les miennes, faut pas croire que je suis un ange.

Je m’approche de lui, à quatre pattes sur le lit pour avancer et le faire s’allonger, puis je tire sur ses jambes doucement, qu’il soit bien installé. Je le mords au cou, je l’embrasse, je prends sa lèvre entre mes dents et j’écarte ses jambes à l’aide de mes mains, pour tirer sous ses genoux, doucement et lui enlever son bas de pyjama, lentement, je prends plaisir à ce petit jeu, je pense que je vais aimer le faire languir pour mieux l’étreindre après. Au passage, je m’amuse à glisser mes pouces sur l’intérieur de ses cuisses en longeant lascivement vers son boxer, le forçant un peu à garder ses jambes ouvertes, je suis curieux de voir si ça lui plait d’être observé comme ça, oui, même si je le sais, je veux le voir suffoquer un peu à l’idée que son petit ami l’aime comme ça aussi.

Je partage de langoureux baisers avec Loe jusqu’à ce que je n’ai plus de souffle et la je pars le mordre à travers son haut sur des zones assez sensibles en allant appuyer une de mes mains sur son bas ventre, j’adore son corps fin et sans aucune imperfection. Il est vraiment bien fait... et je ne risque pas de perdre ma tablette de chocolat étant donné nos folies nocturnes. Je défais les boutons avec les dents, passant mes mains sur son torse ensuite, pour mieux le faire se cambrer et profiter de la situation, je vérifie par des regards si ça lui plait et je commence à onduler contre lui, en tirant sur son boxer, c’est vraiment très étrange, j’ai peur de lui faire mal, et pourtant, je vais surement lui en faire... du mal, mais il a l’air d’aimer ça, la fermeture éclair appuyée sur son bassin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20 ans
ϟ feat. : Kim JaeJoong
ϟ DC : Shim ChoiKang (ChangMin TVXQ! )
ϟ messages : 48

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Mar 12 Mar 2013 - 22:48

Il se lève et commence a retirer sans plus de cérémonie son bas, je suis un peu surpris et même si ça brise l'instant je ne trouve pas ça plus mal, parce que ça démontre ô combien il en a envie et moi ça me va.
Mais au lieu de ça il se relève et ramasse son pantalon je le regarde faire les yeux ronds, le dos appuyé contre la porte de ma chambre. Je suis soudainement intimidé et c'est lui qui doit venir me chercher pour me faire retrouver les draps chauds de mon lit. Même si je n'avais pas vraiment dans l'idée de le faire comme ça, allongé sur le matelas je ne dis rien ; j'attends de voir .
Chacune des pressions qu'il effectue sur mon corps me fait bouger ,comme si il savait où se trouvait les boutons qui permettent de mouvoir mon corps à sa guise,c'est très déstabilisant mais aussi excitant, je me sens dominé à sa merci et j'adore ça ~.

Mes jambes à présent nues, je les maintiens écartées alors qu'il vient prendre place entre, ses dents s'affairent à retirer chaque boutons de sont passant , il est douer car je me retrouve rapidement torse nu. Je frissonne les mains à plat au niveau de mon cœur je geins en lui lançant un regard soumis , mon bassin suivant ses mouvements même quand il me retire le dernier rempart qui cache encore le principal .
Je fais une petite moue en me léchant la lèvre supérieur, on passe au chose sérieuse, je suis grisé par la sensation de sa braguette froide sur mon périnée ça me fait frémir encore plus violemment qu'à l'ordinaire, en comparaison je suis plus sensible maintenant que je ne l'ai jamais été, sauf peut être lors de notre première fois ,car elle était magique .

Les sensations dans le creux de mes reins et dans mon bas ventre sont de plus en plus difficiles à contrôler et supporter je n'ai pas envie de me laisser submerger par le plaisir, de le désirer totalement et sans retenue, c'est plus marrant de se frustrer et lui sait le faire à la perfection. Mes doigts massent l'arrière de ses oreilles j'ai lu quelques part que ça faisait bander n'importe quel mec quand on le faisait un peu avant l'acte alors je ne me gêne pas et je ponctue ça de gémissement plutôt sonore, rien que pour le rendre dur un peu plus vite~.

"Morgan .... j'ai chaud... je brule ... continue , haan..."

Ma bouche sur son front je rouvre les yeux, ma vue est légèrement brouillée je me sens bien , je plane complètement il choie mon corps avec tant d'attention ... il est tellement impliqué, passionné, il l'aime et moi ça me rend tout chose, rien que de me dire ça je suis doublement excité , amoureux de lui ... J'ai parfois envie de retourner la situation , de prendre les rennes pour lui montrer la marche à suivre mais là c'est bon, alors je me laisse parce qu'il gère parfaitement les choses.
Mes cuisses nues viennent glisser lentement contre ses hanches, je les devine même aux travers de son jeans elles son marquées parce qu'il se muscle mais qu'il reste fin, il a un corps de Dieu grec, j'aime quand il l’exhibe mais pas en publique ,ça me rend dingue quand toutes ces connes le bouffent du regard, c'est le mien !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 ans
ϟ feat. : Jung Yunho
ϟ messages : 95

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Mer 13 Mar 2013 - 20:56



Dernière édition par Kim Morgan le Lun 8 Avr 2013 - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20 ans
ϟ feat. : Kim JaeJoong
ϟ DC : Shim ChoiKang (ChangMin TVXQ! )
ϟ messages : 48

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Sam 16 Mar 2013 - 3:27





Dernière édition par Nam Loe le Lun 8 Avr 2013 - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 ans
ϟ feat. : Jung Yunho
ϟ messages : 95

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Sam 16 Mar 2013 - 19:25



Dernière édition par Kim Morgan le Lun 8 Avr 2013 - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20 ans
ϟ feat. : Kim JaeJoong
ϟ DC : Shim ChoiKang (ChangMin TVXQ! )
ϟ messages : 48

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Dim 24 Mar 2013 - 17:20





Dernière édition par Nam Loe le Lun 8 Avr 2013 - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 ans
ϟ feat. : Jung Yunho
ϟ messages : 95

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Dim 24 Mar 2013 - 20:27



Dernière édition par Kim Morgan le Lun 8 Avr 2013 - 19:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20 ans
ϟ feat. : Kim JaeJoong
ϟ DC : Shim ChoiKang (ChangMin TVXQ! )
ϟ messages : 48

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Lun 8 Avr 2013 - 0:28



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 ans
ϟ feat. : Jung Yunho
ϟ messages : 95

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Lun 8 Avr 2013 - 19:56

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20 ans
ϟ feat. : Kim JaeJoong
ϟ DC : Shim ChoiKang (ChangMin TVXQ! )
ϟ messages : 48

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Mar 9 Avr 2013 - 19:26



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 ans
ϟ feat. : Jung Yunho
ϟ messages : 95

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Mer 10 Avr 2013 - 22:55

Il est fatigué, mais il est vraiment beau à voir et le meilleur moment est surement celui que j’aurais raté dans une autre position que celle qu’on a retrouvé. Il a fini par se laisser aller, en même temps que moi et à grogner en me regardant comme il pouvait. J’ai pas pu résister, je me suis allongé contre lui pour me reposer un moment avant de penser à sa mère et aux conséquences que ça aurait si jamais elle apprenait. Je me mords la lèvre, je rouspète, puis je vais nettoyer ce qu’on a fait avant d’enfiler un boxer et de venir le nettoyer lui. Il apprécie les baisers, les caresses et finit par remettre au moins son sous-vêtement alors que je m’allonge, raide mort en lui disant encore que la prochaine fois, je choisirais. Je ne sais pas encore ce dont j’aurais envie, mais je sais que ça lui plaira de toute façon et si ce n’est pas le cas il saura me le faire comprendre, je compte sur lui !

C’est donc avec un grand sourire qu’il accepte, contemple ses blessures puis revient contre moi. Je l’embrasse et le serre un peu, pour l’avoir toute la nuit en mode coussin, même si je sais que je finirais par le lâcher au bout d’un moment pour me mettre dans des positions bizarres sans le vouloir.

Je finis par m’endormir, là comme ça, comme un idiot avec le sourire aux lèvres, reposé, car je suis complètement sans vie, sans force physique ou mentale.

###

Le lendemain, quand j’ouvre les yeux, je regarde à côté de moi et je le tire contre moi, il dort encore ou il fait semblant, mais c’est un bon prétexte pour l’agacer. J’ai complètement oublié les révisions, ou pas... on va juste dire que s’il redemande, je l’aiderais plus sérieusement, mais voilà, s’il ne demande pas je ne lui dirais rien et je serais pris de remords et je vais le faire travailler quand même un peu sur les trois derniers exercices. Il a vraiment trop bien rattrapé pour se payer une mauvaise note et à moins que le prof ne l’aime pas... c’est vraiment du tout cuit pour avoir la moyenne.

Je l’embrasse, me débarrasse de ces pensées bizarres, puis caresse son corps presque nu avant d’entendre du bruit dans le couloir. Je retourne en roulant dans le sac de couchage, m’étire et voit la mère de mon petit ami entrer avec un petit déjeuner assez copieux, elle est vraiment adorable, je suis contente d’ailleurs qu’elle s’entende bien avec ma mère, elles sont un peu pareils, du coup ça a été facile pour l’intégration... enfin, sauf pour mon père, lui il ne ressemble à personne et s’il savait que je suis homo, je crois qu’il ferait un meurtre, ce serait la fin de cette famille. Bref... faut vraiment que je pense à autre chose. Je m’incline poliment, sans sortir du sac, car je suis presque nu, je ne vais pas me présenter comme ça à sa mère...

« Bonjour... je... merci beaucoup, il ne fallait pas, vraiment ! »

Je suis vraiment mal à l’aise j’ai l’impression de mal agir, mais je sais qu’un jour on finira par le dire. On est trop jeune encore et je pense qu’on va devoir attendre d’être majeur au moins. Enfin, ça n’est pas trop un problème pour l’instant, tout s’est toujours bien passé, ou presque ! Il y a eu de gros doutes parfois !

Je me tourne vers Loe une fois que sa mère est partie de la chambre et je reviens sur le lit pour l’attraper par la taille et l’embrasser dans le cou.

« Bonjour ~ fais-moi penser à autre chose, j’ai des conneries dans la tête, fais-moi oublier... s’il te plait ~ »

Je pense finalement à hier soir et je souris comme un abruti, surement, avant de coller mes mains sur ses hanches, j’espère qu’il n’aura pas trop mal, sinon sa mère va se demander ce qu’on a bien pu trafiquer pendant la nuit ! Je souris, caresse doucement, parfois en insistant un peu, pour le réveiller, oui, mais aussi pour l’intimer à couiner comme il sait si bien le faire. Loe prend des poses tellement sexy sans s’en rendre compte le matin que j’en redemande et que je voudrais que ça tourne en boucle dans ma tête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20 ans
ϟ feat. : Kim JaeJoong
ϟ DC : Shim ChoiKang (ChangMin TVXQ! )
ϟ messages : 48

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Dim 14 Avr 2013 - 1:01

J'ai passé une excellente nuit, comme à chaque fois que Morgan partage mon lit. Je me sens bien quand il est là, il m'apaise,me rassure et j'arrive enfin à dormir sur mes deux oreilles. Je n'ai même pas eu peur un seul instant que ma mère nous surprenne tout les deux enlacés entre mes draps, pourtant c'est bien son genre d'entrer sans prévenir dans ma chambre pour savoir si on désire déjeuner ici ou en bas.
Elle n'est pas méchante, elle fait ça pour nous arranger et ne surtout pas embarrasser Morgan qui pourrai l'être en sa compagnie. J'aime ma mère et je m'en veux de lui avoir causé autant de soucis par le passé .Elle a bien compris que c'est grâce à Morgan que je n'ai pas continuer à emprunter cette voie qui me conduisait tout droit vers la délinquance , et je pense qu'elle se montre redevable. Elle n'a pas à le faire, mais bon,je la connais trop bien, elle est foncièrement bienveillante .

Je sens un petit brin d'air venir me chatouiller le bout du nez,un peu dérangé dans mon sommeil je secoue la tête et fronce les sourcils sans pour autant me réveiller totalement,je n'aime pas l'être par quelque chose de désagréable .
Je me tourne paresseusement face au mur, le haut du corps dénudé, je n'ai le temps que de remonter le drap jusqu'à mon nombril avant que ma mère ne rentre dans la pièce. Je retiens mon souffle,les yeux grand ouverts le corps toujours sur le coté, une main crispée sur mon épaule. J'espère juste qu'elle ne détaillera pas trop longuement les légers brunissement sur ma peau, sinon elle va en déduire des choses auxquelles elle n'est même pas censé songer en ma présence !
Je sers fort les yeux, j'attends que la porte claque à nouveau ,j'écoute à peine les balbutiements adorables de Morgan, c'est trop critique là, et c'est de sa faute à lui! Incapable de ne pas me marquer, de ne pas me mordre ni me griffer! C'est un chat ou quoi? !

Un adorable chaton que j'ai envie de croquer ~ . Aish, je me fais de la peine .

Alors que je commençais moi-même à kyater sur la bouille supposé adorablement mignonne de mon petit ami le voilà déjà sur le lit, comme un gros lourd à me tourner dans tout les sens pour me remettre sur le dos. Je couine, feignant le sommeil troublé par sa faute dans le seul but de le faire culpabiliser, en vain .
Sa demande me fait sourire, je ris un peu en essayant de le repousser, soufflant un "sale pervers" alors que je serre mes poings sur mes yeux pour les frotter énergiquement . Je me décale et glisse au sol, les fesses sur le tapis , un gémissement de surprise m’échappe alors, j'avais oublier la douleur .

"Ah, tu n'y es pas allé de main morte hier ~ grr le chaton Morgan "

Je ris en attrapant sa main à ma portée et en lui écartant les doigts, il a de grosse papoune ohh~ je gagatise, c'est le mien rien qu'à moi !
J'arrive à me redresser, l'appel de la nourriture sans doute et prend place à mon bureau, croquant franchement dans une des tranches de brioche , j'aime vraiment ça ,avec beaucoup de confiture et même parfois de la crème fraiche ~.
Je fais pivoter le fauteuil et tend la jambe, ma chambre n'est pas très grande alors j'arrive facilement à la passer sur sa cuisse, les joues pleines de pain brioché .

"Tu pensais à quel genre de connerie? J'ai bien envie de te faire oublier ces choses mais bon, tu m'as trop épuisé hier ~"

Je ris un peu en reposant mon pied à terre et m'aidant avec pour rouler jusqu'à mon aimé, perdu au milieu de tout mes draps et oreillers.Je me penche, les mains serrées entre mes cuisses nues ,je ferme les yeux et l'embrasse tendrement ,me moquant peu de lui faire partager une partie de mon déjeuner ~. Les paupières toujours baissées j'esquisse un sourire contre ses lèvres pulpeuses alors que quelques épisodes de la veille en profitent pour resurgir . Nos corps serrées, son poids si imposant sur le mien ,sa bouche sur ma peau,mes doigts dans ses cheveux, puis serrés désespérément sur les draps,la sensation de son jeans sur mes cuisses fragiles ...j'en frissonne encore .

"je suis quand même impatient de savoir ce que tu imagineras pour la prochaine fois "

J'embrasse sa joue et lui offre un gentil sourire avant de rejoindre une fois encore mon bureau, le lieu de ravitaillement .
Je l'invite à me rejoindre en tirant de sous le meuble un gros pouffe bleu qui me sert ordinairement à caler mes jambes et lui tend une viennoiserie. Je n'ai pas oublié tout ce qu'on a faire, en tout cas moi je n'en ai pas fini avec mes révisions .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 ans
ϟ feat. : Jung Yunho
ϟ messages : 95

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Lun 15 Avr 2013 - 15:48

Il dort à moitié et une fois sa mère partie, je me jette sur le lit pour venir le prendre dans mes bras, pour l’embêter, l’embrasser un peu partout et lui dire de me faire oublier ce à quoi je pense, ce qui me vaut un « sale pervers » et je souris comme un idiot en l’embrassant dans le cou pendant qu’il se frotte les yeux. Il s’éloigne de moi et tombe sur les fesses en me faisant rire avec sa remarque. Je me mets à plat ventre et tends la main pour l’aider, mais au lieu de ça il la prend pour y entremêler ses doigts aux miens. J’ai le droit a une farandole de compliments et c’est pas pour me déplaire. Je viens l’embrasser puis le laisse manger un bout en m’allongeant en pensant à toute sorte de choses, mais ce sera pour plus tard, je crois qu’on y est allé un peu fort hier.

Il vient pour m’embrasser comme il se doit et je le laisse faire, prenant à la suite une brioche pour faire passer les morceaux qu’il m’a si généreusement légués. Je me mords la lèvre à sa question... comment lui expliquer ? J’ai quelques idées, ouaip, mais si je les lui dit tout de suite il n’y aura pas de surprise et il va se languir pour finalement être peut-être déçu à s’être imaginé ça. Je lui fais un clin d’oeil et le rejoins sur le pouf, m’étirant un peu.

« Je te donnerais des pistes, mais je ne te dirais pas, sinon t’auras pas la surprise, c’est nul »

Je regarde ses cuisses en mangeant et je comprends pourquoi il ne bougeait pas quand sa mère est arrivée, en fait c’est parce que j’ai vraiment abusé. Mais ça lui plait je suis sur ! Alors, je viens le prendre contre moi en le faisant tomber sur mes jambes pour un câlin improvisé.

« t’as pas trop mal, je pensais pas t’avoir griffé à ce point »

Comme pour faire passer la douleur, je caresse ses jambes, mais en vérité c’est surtout pour le chercher un peu, parce qu’il n’aime pas quand il ne peut pas poursuivre, enfin, je me comprends. Je sais que Loe aurait voulu plus, mais vu qu’hier c’était déjà suffisant et que maintenant il a mal, ça va être difficile pour lui de suivre et je préfère qu’on n’en reste aux papouilles plutôt que de lui faire vraiment mal cette fois. C’est arrivé une fois qu’il pleure à cause de la douleur, parce que je m’y étais vraiment trop mal pris, vers le début. J’ai trop regretté... c’était pas fait exprès, mais il a du souffrir en silence pour que sa mère ne capte pas et moi j’ai du inventer une dépression par rapport à mes notes, alors que je m’en voulais pour Loe.

Je l’embrasse puis mon coude glisse sur son livre de révision, je me mords la lèvre, je peux pas lui faire ça, il faut qu’il révise au moins les derniers exercices, il va y arriver je le sais, mais si ça peut le stresser moins, alors c’est encore mieux.

« Il va falloir qu’on révise, il ne reste plus que 3 chapitres, cette fois on s’y met sérieusement et le réconfort viendra après »

Plus docile cette fois. Je crois que sa mère va aller faire des courses et sa soeur ne revient pas avant le soir, en général on profite de ces moments là, j’ai décidé qu’on allait prendre un bain ensemble, ça ne peut lui faire que du bien. Du coup, on finit de déjeuner et on s’y met, c’est bien mieux comme ça.

On s’installe sur le bureau, c’est plus prudent, puis on commence les exercices, je lui explique vite fait, on s’embrouille un peu, mais avec le livre pas de risque de se tromper. Y’a même des astuces qu’on peut se donner pour mieux comprendre. Je le mords parfois quand il fait exprès de répondre à côté de la plaque, j’aime pas quand il fait ça, c’est signe qu’il a du mal à se concentrer, comme moi la veille, mais faut vraiment pas que ça lui prenne maintenant, du coup, je lui propose de faire une pause film, un film assez court, pour ensuite reprendre, mais je ne suis pas sur qu’il veuille reprendre après ! Je cherche de quoi l’occuper assez pour que les maths le motivent après, mais c’est pas si facile et un rien peut me déconcentrer à moi aussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20 ans
ϟ feat. : Kim JaeJoong
ϟ DC : Shim ChoiKang (ChangMin TVXQ! )
ϟ messages : 48

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Ven 19 Avr 2013 - 0:06

Voilà, on s'est bien amusé mais maintenant on doit reprendre le cour normale des choses ,on ne peut pas être éternellement enfermé dans cette bulle ,dans notre monde et c'est bien dommage ... Je suis un garçon capricieux, j'ai beau être plus âgé que Morgan , je reste le plus immature de nous deux, je refuse de faire des choses que je n'aime pas, ou que je trouve inutile pourtant je sais bien que la vie d'adulte qui me nargue ne me réserve que ça .
Ma mère nous a prévenue qu'elle sortirai toute la matinée et le début d'après midi ,elle fait souvent ça le dimanche ,elle se rend au marché puis ensuite dans un petit salon de thé pour y retrouver des amies à elle ,des femmes de son âge, mères également .

Je les aime bien moi ces dames, mais pas leur progénitures. Un des garçons particulièrement de madame Lee me sors par les yeux, il est prétentieux ,vaniteux, tout ce que vous voulez, à chaque fois qu'on se croise à la maison il prend un air dédaigneux et affiche un petit sourire mauvais. Il me traite comme un môme sous prétexte que je suis plus jeune que lui et que je ne fais pas mon âge. C'est injuste, je le hais!
Heureusement ma mère a dû le comprendre parce qu'elle les invites de moins en moins, elle préfère faire comme aujourd'hui, sortir rejoindre son amie plutôt que m'imposer elle et son rejeton à la maison .

Encore des questions, j'écoute à moitié la leçon que me fait Morgan, je sais qu'il est plein de bonnes volontés, mais moi pas! J'ai pas envie d'être attentif et de participer, là vraiment il n'y a que ses bras réconfortant et ses sourires qui me motivent . Je me laisse glisser tout contre lui, il touche mes cuisses, je me tend un peu en hochant timidement la tête, oui ça me brule un peu mais les traces ne resteront pas éternellement et puis ...tant que la douleur est là le souvenir aussi .
Je reste contre son torse, il me propose un film, il adopte souvent ce genre de tactique mais ça ne fonctionne pas toujours, parfois on s'endort même devant l'écran ,ou on passe à des choses plus adultes. Je ne pense pas malheureusement que ce petit break dégénérera dans ce sens là, j'ai encore trop mal au creux des reins ... Il me mordille l'épaule, quoi j'essaye de bien répondre là !

"Aie! Morgan ,j't'assure je me force! Mais mon cerveau n'a pas envie d'écouter .."

J'affiche une petite moue boudeuse, j'espère qu'elle le fera céder, même si je sais que tout mes petits stratagèmes du même genre n'ont plus de secret pour lui. ça me fait plutôt peur d'ailleurs car maintenant j'ai l'impression qu'il me cède bien moins qu'avant, et ça m’énerve. Ma joue vient s'écraser sur son épaule, je lève mes grands yeux vers lui, lui adressant un regard larmoyant, je veux qu'il abdique , referme ce livre et me fasse un gros câlin ~.
J'échappe un petite rire quand je le sens se redire, alala, réflexion faite, il n'arrive toujours pas à me tenir tête. Je laisse glisser ma main sur sa cuisse, je fais passer ça pour un geste anodin, mais quand il sera entièrement détendu, je l'aurai à ma merci ~.

"Mon ange ....S'il te plait ...je suis tout fatigué , regarde..."

Je cligne plusieurs fois des yeux, entre ouvrant à chaque fois un peu plus mes lèvres pulpeuses. Je ne lui donne pas souvent de surnom, pas par choix c'est seulement que je n'y ai jamais penser, bref alors là je sais qu'il le relèvera ... C'est le but! Mon visage s'enfuit tout contre son cou, j'y inspire son doux parfum, celui naturel émanant de sa peau mate ...J'en suis fou .




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 ans
ϟ feat. : Jung Yunho
ϟ messages : 95

MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   Ven 19 Avr 2013 - 20:53

Il a vraiment pas envie, on en est à la moitié du deuxième chapitre à voir et il sature depuis le début. Bon, c’est pas vraiment que c’est agaçant, mais je finis par le mordre parce qu’il s’applique pas et c’est frustrant. Mais ça me rassure de toute façon qu’on ait bossé avant parce que je lui fais confiance, il l’aura son examen à la fin de l’année, avec ou sans cette matière de toute façon ! Je le gronde et il me dit que c’est son cerveau qui ne veut pas, de quoi me faire légèrement sourire avant que je lui donne un petit coup d’épaule dans la sienne.

Je me mords la lèvre, il fait mine de bouder et je pose mon menton sur son épaule en le serrant contre moi, il est donc assis sur moi maintenant et on tourne un peu sur la chaise à roulette, juste de quoi bouger, on fait pas des tours complets non plus ! Il fait semblant d’être fatigué ce qui me fait éclater de rire.

« Quelle mauvaise foi ! »

Je le garde quand même contre moi et je soupire, s’il n’était pas là ma vie serait bien triste et je pense que lui, il serait grave dépravé, on aurait été d’un monde tellement différent lui et moi, qu’on se serait passé à côté et je suis bien content pour une fois d’être allé à l’école, j’aime pas particulièrement, mais vu que j’aurais eu que ça ou presque, j’aurais continué d’ignorer mes tendances et j’aurais mal fini, frustré. Je ne préfère pas y penser, on est là tous les deux et il s’amuse à passer sa main sur ma cuisse, de quoi me faire céder, le vil ! Il me connait par coeur, il sait que même quand je lui résiste il y a toujours une faille, c’est mauvais !

« Bon, on va aller prendre un bain, ça te détendra, hm ? On a le temps d’en prendre un ensemble »

Je lui souris et je le prends dans mes bras en même temps qu’on se lève, on marche comme ça jusqu’à la salle de bain, j’attrape au passage mes affaires qui sont propres du coup et je l’embrasse dans le cou. Il a bien besoin de ça après ce qu’on a fait hier, je pense que d’êtres doux comme ça, ce sera mieux et d’ailleurs je prépare le bain en le zieutant parfois en train d’enlever lascivement ses vêtements, il s’en rend compte ou pas ? Je souris quand même, il fait ça lentement, exprès ! Alors, je fais de même en l’embrassant parfois, puis je l’entraine contre moi pour qu’on soit enfin dans la baignoire. La lumière aussi est de la partie, elle est tamisée, elle va surement griller dans quelques jours, mais d’ici là, je l’aurais changé, ou Loe on ne laisse pas sa mère le faire.

Je me mords la lèvre et profite de l’eau chaude, moi aussi j’en avais besoin, même si c’est lui qui a vraiment de quoi être fatigué ! Je caresse ses cuisses encore, vraiment je m’en veux un peu de lui avoir fait mal, mais je ne regrette pas, on a aimé tous les deux. Dans l’eau jusqu’au cou, là, comme ça, je me sens vraiment bien, j’aime profiter avec Loe de petits moments comme ça, ils sont un peu rares, mais on sait les apprécier et puis on arrive toujours à trouver d’autres moments, moins tendre certes, mais qui valent vraiment la peine aussi. J’ai presque envie de dormir, peut-être qu’en sortant de la douche c’est ce qu’on va faire et sa mère nous traitera de fainéants parce qu’elle n’a aucune idée de ce qui s’est passé la veille ah, ça me fait honte quand même !

Je caresse le haut de son corps, ses cuisses parfois, ses hanches, je ne pense à rien d’autre qu’à lui et c’est assez reposant en fait, du coup, je me tais comme ça, à le regarder, à fermer les yeux parfois, à laver son corps en lui mettant du gel douche sur le front parfois juste pour rire et parce que j’aime quand il essaie de m’en empêcher ~

« Ah ~ tu es si mignon ~ »

Je me venge un peu, mais bon, c’est gentillet, je l’aime tellement que je ne lui en veux même plus de m’avoir boudé parce que je peux comprendre qu’il ait eu honte et surtout, qu’il pense que je sois coincé au point d’être totalement contre ce genre de pratiques, mais bon, comme quoi, je suis surprenant quand je veux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: /FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|   

Revenir en haut Aller en bas
 

/FLASHBACK/ my dear, I want you |HOT|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Flashback !!!!
» Galerie graphique.(Artwork et autres)
» [Résolu] Bruitage Flashbacks/Rêves
» You arrived at Panic Station... ♫ [FLASHBACK Viclympe]
» mensonges et faux-semblants (sinbad - flashback)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where am I :: 
SEOUL & CIE ∞ NOW & BEFORE
 :: Itaewon 이태원
-