WAI FERME SES PORTES ;o;
Plus d'infos ici

Partagez | 
 

 C'est les risques du métier... [Ahn Mei An]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ϟ âge : 23 ans
ϟ feat. : Omi [exist†trace]
ϟ DC : Kim Kang Dae
ϟ messages : 36

MessageSujet: C'est les risques du métier... [Ahn Mei An]   Mer 6 Mar 2013 - 2:47

Elle marchait à travers les sentiers, d’un pas lent et posé. Il fallait être le plus silencieux possible, pour éviter de se faire repérer. Par qui ? Pas par les réfugiés, ça non, ce n’était pas eux qu’Omi cherchait à ne pas alerter. C’était plutôt du gibier. Elle s’était mise à traquer un animal, cherchant un au hasard pour commencer, n’étant pas du tout difficile. Elle finit par repérer une piste, et s’agenouilla, pour commencer. Au vu des traces, il s’agissait d’un sanglier. Apparemment un jeune adulte. Ca allait être à la fois simple et compliqué. Il allait falloir qu’elle se montre prudente en fait, et qu’elle soit calme et silencieuse surtout.

La traque commença. Omi marchait rapidement, s’arrêtant sur chaque indice pour vérifier la fraîcheur de ceux-ci et donc savoir si la piste était toujours bonne ou non, si elle s’éloignait ou se rapprochait. Plus ça avançait, plus elle s’approchait de cette bête. Elle sortit sa lame, un wakizashi qui ne la quittait que très rarement et qu’elle avait en souvenir de sa vie au Japon, en plus du katana qui ornait sa chambre. Mais c’était sûr qu’un wakizashi était plus discret et plus approprié pour la chasse… Elle finit par trouver l’animal, qui s’abreuvait dans un petit bassin, qui devait pratiquement faire la taille d’un cours de tennis. Elle resta à l’observer encore un peu, avant de s’approcher. Elle sortit lentement la lame de son fourreau, tenant bien fermement la poignée. Elle frappa avec force et précision, mais l’animal se tordit sous la douleur. Il s’agita et frappa Omi en plein ventre, avec ses défenses. Elle fut alors blessée mais redonna un autre coup au jeune sanglier, l’achevant. Rôti de sanglier pour ce soir !

Son ventre la tiraillait, à cause de la belle blessure qu’elle avait reçue. Elle souleva son tee-shirt, et remarqua alors qu’elle était bien amochée. Mais heureusement, ça n’était pas grave, et ça devrait guérir en quelques jours. Elle ôta son haut, se retrouvant pratiquement buste nu, si elle n’avait pas ses bandages qui entouraient sa poitrine pratiquement inexistante, allant jusqu’à un peu plus en bas de son buste. Elle avait déjà été blessée, alors elle devait garder ce bandage pendant encore quelques temps, même si elle devrait le changer pour des questions d’hygiène. Elle serra les dents et ramassa un peu d’eau du petit bassin, pour nettoyer le sang. La plaie qui se découvrait dessous n’était pas vraiment belle à voir… Mais fort heureusement, elle n’était pas profonde, alors ça allait. Il y avait plus de peur que de mal. Mais soigner ça ne sera pas simple, pas ici en tout cas. Il faudra qu’elle rentre au bunker pour être soignée convenablement. Alors en attendant, Omi purifiait la plaie avec cette eau froide, ses doigts rougissant à cause de la morsure du froid.


« La liberté est belle, mais n'est qu'une vague, qu'une illusion restreinte
Une chose impossible dont je suis attirée.

Dans ce monde bloqué, il n'y a pas de perfection,
Alors accepte ce choix, la résistance est nécessaire. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 18 years old
ϟ localisation : Dans mes pensées
ϟ feat. : Shin Dong Ho {Ukiss}
ϟ DC : Bang Il Nam ( Zelo- B.A.P)
ϟ messages : 50

MessageSujet: Re: C'est les risques du métier... [Ahn Mei An]   Mer 6 Mar 2013 - 3:33

Meian marchait tranquillement dans la forêt. Il avait aperçu un petit sanglier courir au loin et il avait décidé de le suivre. Dans son « ancienne vie » il n'avait jamais eu l'occasion de croiser ce genre d'animal, sauf au zoo bien sûr. Là, il avait une occasion en or de pouvoir être en harmonie avec la nature. Évidemment, il n'allait pas faire copain copain avec cet animal, bien qu'il aurait aimé. Il savait très bien qu'il ne pourrait pas l'approcher plus que quelques mètres sans que la bête se sente menacée. À force de marcher, il entendit un point d'eau. Il y était déjà passé plusieurs fois, histoire de prendre une bonne rasade d'eau fraîche...

Souvent il allait ici aussi. C'est un joli endroit et l'eau y est pure, propre. C'est reposant d'entendre les petits clapotis de l'eau, provoqué par les poissons. Tout comme le son de la pluie. Il aime beaucoup se mettre sous le grand arbre pour écouter la pluie tomber sur la surface de l'eau. Et s'il avait eu un appareil photo, il aurait filmé le spectacle reposant de la pluie. Oui, il est vraiment rêveur parfois...

Alors qu'il poussa quelques feuillages pour tenter de voir d'un peu plus près l'animal qu'il suivait tranquillement, plus par instinct qu'autre chose... Il fut horrifié. Il fut le spectateur d'une scène qu'il jugeait atroce. Oui, il n'aimait pas la vue du sang, et encore moins de violence. Il n'eut pas le temps de réagir que le jeune homme tua la bête après s'être prit un coup.. Brutal.

Le jeune ado qu'il était fut pétrifié quelques secondes. De la peine, énormément de peine. Il sentit des larmes tenter de s'échapper de ses yeux. Oui, il était le genre de petit gars à pleurer pour la mort d'un inconnu, même celle d'un animal. Il était effectivement bizarre... Mais au lieu de pleurer sur le sort du petit sanglier, il décida de renifler un bon coup et de courir vers le jeune homme qui était blessé. Il n'avait pas l'air bien du tout avec... Tout ce sang...

«  V-vous allez bien ?... … Vous... Saignez... »

Il s'agenouilla pour voir la blessure. Celle-ci le fit grimacer. Il n'aimait vraiment pas la vue du sang. Néanmoins, il se débrouilla pour calmer son dégoût et sa peine, aidant le jeune homme à mettre de l'eau sur sa plaie, n'attendant pas d'invitation pour l'aider. En relevant un peu son regard vers le jeune homme, il rougit un peu. Bon, il avait assassiné un sanglier, mais c'était pour se nourrir... Et puis, il était beau.
Se donnant une claque mentale, il baissa de nouveau son visage, mettant consciencieusement de l'eau.

« Elle est froide... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 23 ans
ϟ feat. : Omi [exist†trace]
ϟ DC : Kim Kang Dae
ϟ messages : 36

MessageSujet: Re: C'est les risques du métier... [Ahn Mei An]   Mer 6 Mar 2013 - 4:17

Omi fut surprise de voir quelqu’un se précipiter vers elle. Elle empoigna plus fortement son arme, dans un réflexe de survie. Mais elle se raviva bien vite, en voyant que ce garçon venait plutôt en… ami ? Oui sans doute. Elle haussa un sourcil, baissant les yeux vers sa blessure. Oui… Elle allait bien mais elle saignait. Et pas qu’un peu. Heureusement, ça semblait aller mieux grâce au froid. La température avait vraiment des vertus… C’était impressionnant.

« Oui ça va. Merci. »

Bon, elle n’allait pas vraiment super bien, elle n’était pas dans sa meilleure forme. Mais c’était normal après tout, elle était blessée. Le froid la fit serrer les dents, ce n’était pas franchement agréable. Mais ça soulageait la blessure, nettoyait le sang et permettait de commencer un peu la cicatrisation. Alors elle garderait ses petites complaintes pour elle. Elle avait eu pire en plus, et vu ce qu’elle venait d’avoir… De l’eau froide, comparée à un coup de défense de sanglier dans le ventre… Ce n’était vraiment que de la nioniotte.

« Oui. Mais c’est mieux. Le sang sèche plus vite, et donc, on en perd moins. »

Elle reprit un peu d’eau froide, dans sa main, et l’amena jusqu’à sa plaie. Elle devait continuer jusqu’à ce que ça ne saigne plus. Sa main toucha celle du jeune homme, ce qui étonna Omi. Elle ôta sa main, par réflexe, détournant le regard, la replongeant dans l’eau. Elle regarda ensuite sa plaie, avant de regarder encore sa plaie. Bon, le sang était parti, tout allait bien maintenant.

Elle attrapa son tee-shirt et déchira les manches. Avec ça, elle en fit un bandage, serrant autant qu’elle pouvait, pour qu’il n’y ait pas de risque d’avoir quelque chose qui vienne se coller à la plaie ouverte, façon de parler, et vienne donc l’infecter. Non, il ne fallait pas prendre le moindre risque. L’androgyne attrapa ensuite son tee-shirt et le remit, se levant par la suite. Ce fut assez pénible de se remettre debout, car la plaie la tiraillait un peu quand même. Mais ça irait.


« Merci pour ton aide. »

Elle lui tendit la main, l’aidant à se redresser à son tour. Elle était plus grande que lui, le dépassant presque d’une tête. Omi était grande pour une femme, et encore plus pour une japonaise. Ca aidait quand on était purement androgyne. Bien qu’avec des traits du visage un peu virils parfois, et des bras plutôt musclés. Vive la pratique de la musique pendant près de 20 ans. Elle lui fit un petit sourire, pour le remercier encore plus.

« J’m’appelle Omi. »


« La liberté est belle, mais n'est qu'une vague, qu'une illusion restreinte
Une chose impossible dont je suis attirée.

Dans ce monde bloqué, il n'y a pas de perfection,
Alors accepte ce choix, la résistance est nécessaire. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 18 years old
ϟ localisation : Dans mes pensées
ϟ feat. : Shin Dong Ho {Ukiss}
ϟ DC : Bang Il Nam ( Zelo- B.A.P)
ϟ messages : 50

MessageSujet: Re: C'est les risques du métier... [Ahn Mei An]   Mer 6 Mar 2013 - 18:51

«  Oh... Je vois... Vous devez vous y connaître ! »

Souriant un peu, Meian continua d'aider l'homme, supportant la morsure du froid sur ses doigts. Tout en continuant à mettre de l'eau sur la plaie, il se mit à regarder du coin de l'oeil le petit sanglier qui allait sûrement finir grillé ce soir. Il se retint de soupirer un peu, sursautant lorsqu'il sentit une petite source de chaleur contre sa main. Il y avait eu un petit contact contre sa main . Et ce n'était pas désagréable... Des petites rougeurs tintèrent ses joues lorsqu'il se surpris à penser que ce contact POUVAIT être agréable.

*Aiiish ! Tais toi Meian, tu pense des choses débiles et inutiles... *

Il s'arrêta lorsque son vis à vis s'arrêta. Puis il le regarda faire, impressionné de voir qu'il savait exactement quoi faire pour arrêter l'hémorragie. Ok, n'importe qui l'aurait, juste par instinct de survie, mais lui trouvait ça impressionnant d'accord ?
Une fois le bandage réalisé, et le haut enfilé, il se releva. Il avait d'ailleurs l'air de souffrir. Évidemment, cette blessure allait le tirailler encore très longtemps. Une certaine inquiétude le submergea. Sur l'île, sa durée de vie allait rapidement être réduite s'il ne soignait pas ça. Et dans l'endroit où ils étaient, sans nécessaire médical...

Il fut sortit de ses pensées noires par l'inconnu qui le remercia et l'aida à se relever. Surpris par la force du jeune homme, il trébucha un peu, se retenant de lui tomber dessus car il était blessé. Il se remit sur ses deux pieds avant de s'excuser en japonais par réflexe, puis en coréen. S'ébouriffant sa chevelure par automatisme, il sourit un peu, toujours inquiet à son sujet.

«  Moi c'est Meian... Et hum... Je veux pas dire mais... Tu dois te désinfecter ta plaie... Seulement, j'ai vu pas mal de gens mourir par des infections, il n'avait pas de quoi se soigner... »

Il était un peu pâle en se souvenant de tout ces gens qu'il n'avait pu aider. Il y avait même des étudiants un peu plus jeune que lui... Ils étaient morts dans d'affreuses souffrances, à coups de fièvres, de spasmes, de toux, de saignements, de gangrènes...
Meian secoua son visage avant de reprendre ses esprits. Repenser à ça trop longtemps pouvait très certainement le faire tourner de l'oeil, et là... Ce n'était vraiment pas le moment !

«  Vous avez l'air d'un homme plutôt fort mais... Une infection peut rapidement devenir très grave... »


Oui, il était comme ça. Il s'inquiétait pour tout le monde, même pour ceux qu'il venait de rencontrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 23 ans
ϟ feat. : Omi [exist†trace]
ϟ DC : Kim Kang Dae
ϟ messages : 36

MessageSujet: Re: C'est les risques du métier... [Ahn Mei An]   Ven 8 Mar 2013 - 0:24

S’y connaître ? Oui, un peu, ça faisait partie de ses études. Même si ce n’était pas franchement fait pour ce genre de situations. Elle haussa donc les épaules, avant de donner une petite explication.

« J’étais en études de médecine. »

Du coup, c’était comme une évidence pour elle. Enfin, si on pouvait le dire ainsi. C’était sûr que ça dépendait du genre d’études en médecine qu’on faisait. Car ce qui était fort probable, c’était qu’un radiologue ne pouvait pas savoir comment l’eau froide pouvait limiter les infections. Les températures très fortes tuaient les bactéries, et à défaut d’eau chaude, qui était plus efficace que l’eau froide…

Le garçon était plus frêle qu’elle ne l’aurait pensé tiens. Ou alors avait-elle un peu trop de force ? Non, plutôt la première option. C’était bien plus logique. Omi le rattrapa, avant qu’il ne tombe sur elle. Elle fut surprise qu’il parle japonais, puis coréen. Son accent était-il si fort ? Bon, c’était compréhensible, elle avait vécu pendant près de vingt ans au Japon, et n’était que depuis peu en Corée. Alors elle n’avait pas eu le temps de prendre l’accent. D’autant plus que son physique démontait qu’elle n’était pas coréenne. Tout était donc juste une question d’évidence.

Elle haussa un sourcil. Les soins n’existaient pas ici, c’est vrai. C’était une chose qui la dérangeait vraiment ici. L’androgyne était contre que des vies soient perdues, mais elle n’avait rien le droit de dire, elle le savait. Bien que ça la rongeait parfois. Vu la teinte que prenait le visage de Meian, Omi doutait que ce soit des morts qui aient été… paisibles.


« Merci de ton conseil. Ne t’en fais pas, je l’appliquerai. »

Elle y comptait bien de toute façon. Ce genre de plaies risquait vraiment de s’infecter si on y faisait pas gaffe, surtout dans un environnement aussi hostile.

Un homme ? Omi ne fut qu’à moitié surprise de cette appellation. Bon, s’il la prenait pour un homme… Elle s’en fichait, elle aimait bien jouer sur son androgénie qui était vraiment troublante. Certains n’étaient pas sûrs de ce qu’ils affirmaient. Certains trouvaient le moyen de contredire, que ce soit sur le fait qu’elle soit un homme ou une femme, doutant encore et encore.


« Même les plus forts peuvent être terrassés s’il ne font pas attention. Alors quelle que soit ma force et ma vigueur, je compte bien me soigner le plus assidûment possible. »

Pourquoi ne le ferait-elle pas ? Bon, elle avait toutes les chances d’en réchapper elle, ayant les moyens pour être soignée convenablement. Pourquoi n’avaient-ils pas mis des soins à disposition des naufragés d’ailleurs… La vie avait-elle si peu d’importance à leurs yeux ? Elle méritait d’être comprise, étudiée, pour aider au maximum. Mais pas d’être bafouée à ce point.

Avec un sourire, elle leva sa main, frottant les cheveux de Meian, sur le haut de son crâne.


« Merci de t’inquiéter pour moi. »


« La liberté est belle, mais n'est qu'une vague, qu'une illusion restreinte
Une chose impossible dont je suis attirée.

Dans ce monde bloqué, il n'y a pas de perfection,
Alors accepte ce choix, la résistance est nécessaire. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 18 years old
ϟ localisation : Dans mes pensées
ϟ feat. : Shin Dong Ho {Ukiss}
ϟ DC : Bang Il Nam ( Zelo- B.A.P)
ϟ messages : 50

MessageSujet: Re: C'est les risques du métier... [Ahn Mei An]   Sam 9 Mar 2013 - 15:46

Meian paru un peu soulagé.

« Oh... En médecine ? Tu ne devrais pas avoir de problèmes alors... Et c'est normal que je m'inquiète ! Ta blessure n'est vraiment pas jolie à voir... »

Un grand sourire ensoleilla son visage enfantin. Il regarda ensuite le petit sanglier, s'accroupissant pour caresser son pelage qui n'était pas ensanglanté. Il ne fut pas repoussé par l'odeur, même si en temps normal, il l'aurait été. Toujours un peu triste de voir un animal mort, il le regarda un bon moment.

«  J'étais en première année de psychologie... Le rêve de ma mère, lorsqu'elle était jeune, s'était de devenir médecin pour personnes défavorisées... »

Sortant de ses pensées, il releva son visage, toujours souriant.

«  Désolé, je suis souvent nostalgique depuis que je suis arrivé sur cette île ! »

Il se redressa avec l'animal, le portant de la manière la plus adéquate malgré le poids, inévitablement sali par le sang encore chaud. Cette sensation le dégoûta violemment, mais il ne dit rien. Il n'était pas une chochotte.

«  Je vais t'aider à transporter ce petit sanglier, tu n'es pas en état de le faire ! »

Et sans lui laisser le choix, il prit place à ses côtés, bien décidé d'aller jusqu'au bout de ce qu'il entreprenait, même si le poids de l'animal n'était pas négligeable.
En repensant aux nombreuses personnes dont il avait tenu la main alors qu'elles mourraient dans d'atroce souffrance, il pensa à voix haute.

«  J'aurais sans doute dû faire des études en médecines moi aussi... ça aurait pu permettre à des gens de ne pas mourir ici, sans revoir leur famille... »

Encore une fois, il ne pu s'empêcher de se sentir coupable quelque part. Lors de ces moments douloureux, tout ce qu'il avait pu faire, s'était de parler aux malades, de dire des paroles qui « soulage » comme par exemple qu'ils vont s'en sortir, qu'ils ne sont pas seul, qu'ils reverront leur famille... Et dans la douleur, n'importe quel mensonge sonne vrai. Il aurait largement préféré les soigner ces gens. Surtout que le reste des habitants n'en avaient strictement rien à faire. Au contraire, ils se servent des dépouilles pour attirer éloigner des bêtes sauvages du campement. Les quelques personnes proches des morts n'avaient même pas leur mot à dire. C'était malheureux de se dire qu'eux, les naufragés, ne seraient jamais retrouvés. Que leur famille allait peu à peu disparaître avec le temps en n'ayant jamais revu leur visage. Ils sont désormais qu'un amas de souvenirs douloureux pour leur proches...

*Ne pas penser à ça....*



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 23 ans
ϟ feat. : Omi [exist†trace]
ϟ DC : Kim Kang Dae
ϟ messages : 36

MessageSujet: Re: C'est les risques du métier... [Ahn Mei An]   Mer 13 Mar 2013 - 3:31

Omi haussa les épaules.

« Sans bon matériel, même le plus grand des médecins ne pourrait pas faire du travail irréprochable. Je me débrouillerai avec ce que j’aurais sous la main. Même contre une blessure qui serait trois fois moins importante. »

Enfin… Ca suffira, avec tout ce qu’il y avait dans les bunkers. Mais ça, ça devait rester secret. Elle ne devait surtout pas trahir sa couverture. Elle l’écouta parler… Psychologie. Pas vraiment pour bon pour elle ça, elle pouvait parfaitement se trahir. Elle était humaine après tout, donc parfaitement faillible. Mais bon, vu qu’il n’était qu’en première année, il n’avait pas du apprendre grand-chose. Alors elle n’avait pratiquement rien à craindre. Mais mieux valait être prudent, on ne sait jamais.

« Ta mère avait de nobles ambitions. »

Une altruiste ? Peut-être…

Elle voulait porter le sanglier, mais il la doubla. Ah… Oui… Avec sa blessure, elle n’allait sans doute pas être en parfait état.


« Ouais… Pas faux, merci. »

L’androgyne lui fit un petit sourire, avant de commencer à marcher, posant sa main sur sa blessure. Elle l’écouta parler, se lamenter. Il devait être quelqu’un de sensible. Il se sentait coupable de la mort de ces personnes… Omi lui posa la main sur l’épaule, pour le réconforter. Il était bien plus petit qu’elle, alors bon, ce n’était pas du tout difficile.

« Ce n’était pas ta faute. »

Elle lui fit un nouveau sourire, pour le rassurer. Il ne devait absolument pas se sentir coupable, ce n’était en rien sa faute. Il n’avait pas à avoir le moindre sentiment de culpabilité… Après tout, ils étaient plutôt livrés à eux-mêmes ici. Ils n’avaient rien pour se soigner, même pas une petite plaie. Ils devraient pourtant, ça les aiderait et ça éviterait les morts inutiles. Non, vraiment, ils avaient bien construit ces campements… Après tout, d’où venaient ces lits ? Et ces installations ? Ne se le demandaient-ils pas ? Ils ne pouvaient pas être arrivés par magie, surtout pas aussi bien organisés. Et ces histoires de binôme aussi ? Non, ils devaient sans doute se poser toutes ces questions, et sans doute se demander pourquoi ils n’avaient pas le droit à des soins, même s’ils n’y aurait pas de médecin digne de ce nom pour les soigner.

« Des fois, je me demande si nous rentrerons un jour chez nous… et aussi, dans quel état. Mais jusqu’à ce qu’on ait la réponse, il faut qu’on survive. »

Et ce ne devait pas être une mince affaire pour eux.



« La liberté est belle, mais n'est qu'une vague, qu'une illusion restreinte
Une chose impossible dont je suis attirée.

Dans ce monde bloqué, il n'y a pas de perfection,
Alors accepte ce choix, la résistance est nécessaire. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est les risques du métier... [Ahn Mei An]   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est les risques du métier... [Ahn Mei An]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Membre Spam sur mon forum, que faire? risques pour mon forum!
» Peut-on nettoyer sans risques le dossier Local Settings\Application Data\ ?
» Shareaza ?
» architecture 2D 3D
» RESOLU - Où est "Cyclops" dans le Nüvi 2595 LMT ? et les POIs ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where am I :: 
THE ISLAND ∞
 :: ↬west :: Forêt
-