WAI FERME SES PORTES ;o;
Plus d'infos ici

Partagez | 
 

 I was scared, now i'm better [FT ABBOTT BENJAMIN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ϟ âge : 18 ans
ϟ feat. : Eun Jeong [T-ARA]
ϟ messages : 61

MessageSujet: I was scared, now i'm better [FT ABBOTT BENJAMIN]   Jeu 28 Fév 2013 - 0:34

I was scared, now i'm better
Benjamin & Sook Hee



    Depuis que j'étais sur l'île... bah il ne s'était pas passé grand chose. Je ne me rappelais pas de grand chose non plus, enfin, du crash, je veux dire. On s'était écrasé, tout simplement. Je me rappelle avoir eu peur, pendant l'écrasement de l'avion, pendant qu'on se dirigeait vers le sol à une vitesse fulgurante. Puis plus rien. Noir. Puis un ciel bleu, un mal de crâne... et la panique. L'avion en feu, des blessés.... Le sable, la mer et c'est à ce moment que je m'étais rendu compte que j'étais sur une île. Que nous nous en étions tous rendu compte d'ailleurs... Une île. Comme dans les films, comme à la télé. Sauf qu'elle n'était pas déserte et je suppose que c'était ce qui était de plus incroyable. Elle n'était pas déserte, l'île, mais ce n'était pas ce qui la rendait moins effrayantes. Ceux qui étaient c'était installé, mais ce n'était pas vraiment une civilisation et la plupart de ceux qui était dans le crash avec moi ne veulent pas se mêler avec eux. Bref, le fait est que nous nous sommes aussi vite rendu compte que de partir de cette île ne serait pas chose facile. Et on dirait qu'après avoir vue que ceux qui était ici avant nous ce sont créé quelque chose et on perdu espoir pour partir d'ici... Eh bien on a un peu perdu espoir aussi. Mais je ne vais pas abandonner, ça non ! Mes frères me manquent. Mon père me manque. Mon imbécile de meilleur ami me manque. Et si je ne les revoyais plus jamais ? C'est ce à quoi je pensais sans arrêt depuis que j'étais ici. Et si je ne revoyais plus jamais tous ceux à qui je tiens ?? J'aurais dû écouter mon frère lorsqu'il me disait de laisser tomber mon voyage à New-York. J'aurais dû l'écouter lorsqu'il disait que c'était peine perdu que d'essayer de retrouver une femme qui nous avait abandonné il y a longtemps déjà. De toute manière, tout ce que j'en avais tiré c'était un cœur brisé et un allé simple sur l'île des cauchemars... ça m'apprendra. Maintenant nous nous étions quitté sur une engueulade et peut-être que je ne le reverrai jamais.

    J’étais assise contre un arbre, à l’ombre et je regardais la mer, tout simplement. En réfléchissant. En réfléchissant trop. Je n’avais jamais réfléchit autant ! Enfin, si, mais ce n’était pas aussi triste d’y réfléchir. Je passai une main dans mes cheveux et me levai, à contre cœur. Tant qu’à être coincé sur cette île, autant la découvrir de font en comble, hein ! Comme ça au moins je saurai où je suis et où trouver quoi. S’il y avait quelque chose à trouver, évidemment.

    C’est ainsi que je me retrouvai… complètement perdu, au milieu de la forêt. À cause de cette brillante idée, que j’avais eu qui était de découvrir l’île un peu alors qu’au fond, j’aurais probablement juste eu à demander à un de… des résidents de cette île. Enfin, si on pouvait les appeler ainsi. Bref, je n’aurais eu qu’à leur demander – à supposer qu’ils m’auraient répondu – et je ne me serais probablement pas perdu. Mon orgueil ne m’avait pourtant pas permis de leur demander quoi que ce soit et si quelqu’un apparaissait maintenant, je n’aurais pas pu non plus demander de l’aide et encore moins admettre que je suis perdu. Je tiens ça de mon père, je n’y peux rien…

    J’ai toujours tout fais par moi-même de toute manière. Je ne suis plus une enfant, quoi ! Je ne m’étais jamais reposé sur qui que ce soir pour avoir quoi que ce soit et ce n’est pas aujourd’hui que j’allais commencer ! Être dépendant de quelqu’un, c’est la pire des choses. Bon. Peut-être que je m’étais reposé un petit peu sur l’épaule de mon grand frère, mais il était bien le seul. Et maintenant il n’était pas là. Ni lui ni personne et je me sentais seule et je craignais que cette île ne me tienne prisonnière…

    Je ne faisais qu’avancer, ne sachant pas où aller de toute manière. J’allais tout droit, oui, enfin, j’allais bien finir par atteindre un côté ou l’autre de l’île !! Je veux dire, c’est une île, pas un continent. Malheureusement.

    Je finis par apercevoir une petite… clairière. Je m’avançais, avant de finalement l’atteindre. C’était fatiguant de se promener dans les bois – pendant que le loup n’y est pas – sans même s’arrêter. C’était comment dire… rafraîchissant de voir de la lumière. Parce qu’enfin, veux, veux pas, c’est plutôt sombre une forêt.

    Il y avait des roches, en plein milieu de la clairière et je m’y avançai, avant de m’asseoir contre l’une d’elle en soupirant. Mon plan ? Rester ici jusqu’à ce que mort s’en suive. Non, d’accord, j’allais probablement me lever éventuellement, mais pour le moment, j’avais chaud, j’avais soif et je me sentais épuisé alors qu’en fait, je n’avais pas beaucoup marché. Peut-être tout simplement parce que depuis que j’étais sur l’île, les heures de sommeil me manquait !

    C’est pour cette raison que je cru halluciné lorsque je vis une silhouette, au loin. Une silhouette qui se rapprochait. Elle se rapprochait et plus elle approchait, plus je la reconnaissais et je fus encore plus certaine que j’hallucinais à ce moment là.

    Je me levai, d’un bond, plus fatigué du tout, tout d’un coup et courrai vers mon ami, avant de me stopper à quelques mètres de lui, voulant avant tout m’assurer que je n’hallucinais pas. Je voulais vraiment me tromper, je voulais vraiment ne pas être en train d’halluciner.

    « Benji !?? Qu’est-ce que… pourquoi tu… »

    J’étais complètement confuse. Pourquoi Benjamin se trouvait-il ici ?? Il n’était pas à bord de l’avion… alors était-il avec les autres ? Je ne posai pas plus de question et courrai vers lui, avant de lui sauter dans les bras, sans même réfléchir plus longtemps. Enfin. Quelqu’un que je connaissais. Quelqu’un en qui je pouvais avoir confiance. Je ne serai plus seule et c’était tout ce que j’avais besoin de savoir.

    « Benjiiiiiiiiii ! »

    Criais-je tout simplement. Une petite lueur d’espoir dans la noirceur de la situation, voilà comment je le voyais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 23 ans
ϟ feat. : Francisco Lachowski
ϟ DC : Rhee Woo Eun.
ϟ messages : 204

MessageSujet: Re: I was scared, now i'm better [FT ABBOTT BENJAMIN]   Jeu 7 Mar 2013 - 20:17

    La vie sur l’île défilait lentement, bientôt à cours de ventoline, le jeune homme n’allait pas tarder à aller voir Na Hyun. Il n’était pas spécialement fier de ce qu’il faisait pourtant, son dealer était la seule personne capable d’avoir ce dont il avait besoin et puis soyons honnête, la dernière fois, il avait prit soin de lui avec une douceur étonnante. Pourtant, l’anglais semblait espérer se passer de ventoline, apprenant à entrainer son souffle et s’habituer aux températures de l’île. Ce n’était pas facile, pas du tout même. Marchant tranquillement les bras en un peu ballant il fureter l’horizon à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent, apparemment il n’y avait rien de bon par ici ! Autant continuer son chemin et aller plus vers les rochers. Il n’avait pas eu l’occasion de vraiment s’y aventurer, mais il était persuadé que cela pouvait lui laisser découvrir des choses intéressantes. Par contre trouver de la viande là-bas ? C’était plutôt une mission impossible, mais tant pis ! Haussant les épaules, il reprit son chemin et s’arrêta sur un petit rocher pour se reposer un peu. Soufflant difficilement il avait l’impression de son souffle s’emballait à une vitesse folle dans sa poitrine. Bon sang ! Même vers un tel trajet était quelque chose de difficile pour lui, peut-être aurait-il du marcher moins vite. Mais comment entrainer son souffle et son endurance en marchant comme un escargot. Se recroquevillant sur lui-même un instant pour respirer lentement, le jeune homme fut ravi de constater qu’il pouvait vaincre sa crise d’asthme tout seul comme un grand !

    Allez ! Il fallait reprendre la route ! Pas question de trop se reposer, après tout il n’y avait rien à manger dans le coin. Faisant alors plusieurs pas, l’anglophone semblait étrangement de bonen humeur, peut-être le fait de penser à Na Hyun ? Heum. Il fallait être honnête voir ce type ne le dérangeait absolument pas depuis l’autre fois. Il avait des qualités incroyables ! Apercevant alors un lézard se cacher sous des rochers, l’anglais se pencha en souriant alors qu’une voix se fit entendre soudainement. Se redressant alors fier pour regarder devant lui, son regard se posa et se fixa sur une personne. Clignant des yeux il avait du mal à y croire, ce n’était pas possible, c’était le trop peu d’air dans ses poumons qui lui jouait un mauvais tour ! En tout cas, automatiquement un grand sourire apparut sur le visage de Benjamin et il fit quelque pas à la rencontre de cette personne. L’attrapant dans ses bras et la serrant fortement, le jeune homme semblait tellement ravi qu’il en fût presque à pleurer de joie. Sans voix, il fit tourner un peu la demoiselle dans ses bas avant de laisser ses pieds retrouver le sol. « Sook Hee ! Je n’y crois pas ! Tu es là ! C’est tellement …. Merveilleux. » Se reculant alors pour la regardant son premier reflexe fut de poser sa main au niveau du cou de la demoiselle là où aucun collier n’était mis. Elle avait été dans l’avion.

    La regardant presque paniqué, il la resserra dans ses bras en riant nerveusement de bonheur. Elle était là après tout ! Tout était parfait et merveilleux ! Pas besoin de chercher des explications à des choses qui ne sont pas. « Je suis contente, tu n’as rien ! Tu as survécu petite fille. » Une manière pour lui de lui témoigner son affection à travers ce surnom qu’il lui avait vite donné et le tout toujours prononcé en anglais. Embrassant la joue de Sook Hee, il l’entraina vers un gros rocher pour s’asseoir dessus avec elle en souriant. « Oh ! Tu étais dans l’avion … Mais … » La regardant paniqué, le jeune homme avait peur que son frère et donc son ami soit décédé dans la crash. « Tu étais avec … Lui ? » La regardant avec une grand inquiétude dans les yeux, le jeune homme caressa doucement la joue de Sook Hee sentant sa gorge se nouer. Il n’avait pas sa réponse, mais l’angoisse était déjà montée d’un cran. S’il vous plait ! Faites qu’il ne soit rien arrivé à son ami. Il ne méritait pas tant de malheur, au bien sûr les autres morts non plus … Tremblant quelqu’un peu, Benjamin était du genre à facilement s’inquiéter pour ses amis, par à s’en rendre malade si l’un d’entre eux venait à se casser ou fouler quelque chose. Il n’avait pas trop parlé encore au nouveau venu sur l’île après tout comme tout bon Honja qui se respecte, Benji avait commencé à vivre sa vie en recul loin de tout le monde. Il n’avait pas envie de se mêler au monde, lui qui était si jovial semblait avoir perdu un peu de sa bonne humeur depuis son arrivé sur l’île.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

I was scared, now i'm better [FT ABBOTT BENJAMIN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mac Guff Ligne devient Illumination Mac Guff (et Mac Guff Ligne)
» The Twilight Saga: Breaking Dawn Part 2
» Présentation benjamin admin forum sur les ovni
» Citroën E-MEHARI : Électron Libre
» Don Benjamin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where am I :: 
THE ISLAND ∞
 :: ↬west :: Roches
-