WAI FERME SES PORTES ;o;
Plus d'infos ici

Partagez | 
 

 Oh ! A baby Heonnie~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ϟ âge : 18 years old
ϟ localisation : Dans mes pensées
ϟ feat. : Shin Dong Ho {Ukiss}
ϟ DC : Bang Il Nam ( Zelo- B.A.P)
ϟ messages : 50

MessageSujet: Oh ! A baby Heonnie~   Dim 24 Fév 2013 - 17:49

Encore une fois, comme chaque matin, Meian est allé à la rivière pour aller chercher de l'eau fraîche.

*D'après les autres, chacun doit avoir un binôme s'il n'est pas mort avant... Le mien a dû être tué avant que j'arrive sûrement... Où alors il n'est pas encore arrivé. Même si j'aimerais beaucoup avoir un binôme... J'espère ne pas en avoir un jour. Je trouve ça cruel de souhaiter à ce que d'autres étudiants soient envoyés ici, séparé de leurs proches. Même si 6 mois ont dû passés depuis mon arrivée ici, je continue de penser à mes grands parents. Je me suis habitué à cette situation mais... Mon cœur souffre toujours. Pourtant, je m'efforce de ne jamais le montrer. Les quelques habitants de l'île ne sont vraiment « aimables » qu'entre petits groupes. J'agis de la même manière avec tout le monde et je n'arrive pas à comprendre pourquoi personne n'en fait autant. J'ai l'impression que cette île fait ressortir le mauvais côté des gens...
Oh, je ne suis pas seul, j'ai quelques amis, mais cette atmosphère me rend quelque peu amer. J'aimerais comprendre la raison de notre présence ici. *


Tout en marchant, le jeune blondinet continuait à penser encore et encore à sa vie d'avant, et au mystère de leur présence sur cette île. Malgré le retour à la vie « sauvage », Meian a gardé certaines habitudes. Après avoir bu de l'eau fraîche, il va prier pour sa mère. Généralement, il le faisait devant son autel, à Séoul, mais... Maintenant, il le fait sur la plage. Cet endroit est beau et rêveur. En regardant l'horizon, il n'a presque plus la sensation d'être prisonnier. Il peut se « lier » à sa mère sans se faire bouleverser par des pensées négatives. C'est le parfait endroit pour prier pour sa défunte mère.
Après avoir fait sa prière matinale, il se permit une petite ballade au bord de la mère en continuant de fixer l'horizon, plus par rêverie que par réel espoir de voir un bateau. Le ciel était d'un bleu parfait, sans aucune trace de nuage. Et le soleil tapait déjà. Il ne savait pas l'heure exacte, mais d'après la position de l'astre solaire, il pouvait facilement en déduire que midi n'était pas pour maintenant.

«  Oh ! Un crabe ! »

Un crustacé attira son attention, l'arrachant au ciel. Il s'approcha doucement de lui, uniquement pour l'observer et non pour le manger. Meian ne peut pas supporter de voir des êtres vivants, puis ensuite mort dans son « assiette ». Il préfère les voir uniquement vivant, à vivre leur vie de manière complètement insouciante, sans aucune conscience. Son pantalon usé aux chevilles lui rappelait souvent où il était, mais voir et observer des animaux, ça lui rappelait l'université. Seulement, là, il observait plutôt les réactions humaines.

Portant toujours la même tenue depuis son arrivée, il se releva en s'ébouriffant tout seul sa chevelure blonde, s'étirant par la suite. Il fut surpris d'entendre des aboiements. Bien sûr, les animaux ne sont pas rare ici, mais... Ce qui l'était, c'était de voir des animaux domestiqués. Un petit groupe avait attiré son attention.

Oui. Qu'il s'agisse de l'horizon, d'un crabe, ou d'un groupe de survivants... N'importe quoi pouvait capturer son attention en une fraction de secondes. Cet endroit l'avait énormément rendu rêveur... Chose qu'il cachait également, pour éviter de se faire marcher dessus.
Le jeune ne perdit pas de temps pour se rendre sur un peu plus loin sur la plage en trottinant. Il n'aurait même pas fait le déplacement si un homme, plutôt grand, fort, semblait agresser un homme plus petit, et à l'air beaucoup plus faible. Le chien se plantait devant le jeune homme comme pour le protéger, et le ton avait l'air de monter. Une fois sur les lieux, il ne chercha même pas à comprendre quoi que ce soit.

«  Hoï ! »

Une fois que l'attention était maintenant sur lui, il prit son air le plus... Noir ? Oui, avec son visage attachant, c'était difficile, mais il y arrivait avec des efforts.

«  Laisse le tranquille ! Si tu tiens tant à passer tes nerfs, fait quelque chose d'intelligent ! Part chasser ou construit des cabanes ! »

Bien évidemment, l'autre répliqua assez violemment, par des coups. N'étant pas un super héros, il se prit le coup de poing. Mais il contre attaqua bien vite, et assez fort pour déstabiliser l'homme qui devait penser le mettre K.O en un seul coup. Et bien non . Rien que pour le jeune homme derrière lui, il allait rester debout.

«  Tu ferais mieux de faire ce que je te dis. J'en ais pas l'air, mais je sais très bien me défendre. Tu voudrais pas qu'un gars plus petit de deux têtes te mette dans un sale état ? »

L'homme l'affronta du regard pendant une bonne minute, avant de cracher à ses pieds et de partir après une bonne rasade d'insultes. Une fois sûr d'être tranquille, il se tourna vers son protégé, faisant deux pas en voyant le chien grogner.

«  D-doucement... »

Il releva son regard vers le jeune homme, souriant de nouveau, parlant d'un air chaleureux, comme à son habitude.

«  Bonjour ! J'espère qu'il ne t'a pas fais de mal ? Les gens d'ici agissent parfois comme des sauvages... »

Il se gratta l'arrière du crâne, se demandant s'il ne faisait pas peur au garçon . De plus près, il faisait vraiment très jeune, et il ne le regardait pas... Il aurait bien vérifié pour voir s'il est blessé ou non, mais il craignait de se faire mordre par son chien...

*C'est vraiment bizarre qu'un chien domestiqué soit arrivé ici... Enfin, il a de la chance... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 17 ans.
ϟ localisation : In my dream of liberty ...
ϟ feat. : Ricky [Teen Top].
ϟ DC : Jo Han Byul.
ϟ messages : 108

MessageSujet: Re: Oh ! A baby Heonnie~   Dim 24 Fév 2013 - 22:18

    Et une journée de plus passée sur l’île. Je suis ici depuis combien de temps ? Deux semaines ? Trois semaines ? Quatre ? Je ne sais pas vraiment en fait. J’ai enlevé mes chaussures que j’ai laissé quelques mètres plus loin pour qu’elles ne prennent pas l’eau. J’ai légèrement retroussé les bords de mon pantalon et j’ai suivis le bruit de l’eau. J’ai laissé la mer me guider jusqu’à elle. Je viens souvent ici. Je ne peux pas admirer la beauté du paysage, mais je peux rester à écouter le bruit des vagues. C’est reposant je trouve. Je trempe mes pieds dans l’eau froide. Un frisson parcourt mon corps, mais je reste tout de même là où je suis. J’aime cette sensation. Quand j’étais petit, je suis déjà allé à la mer avec mes parents et ma petite sœur, je m’aide des souvenirs qu’il me reste de ces vacances pour imaginer un paysage dans ma tête. J’imagine à quoi peut bien ressembler la plage ici. J’aime bien m’imaginer des paysages pour reconstituer l’environnement où je me trouve, mais voir serait tellement plus facile. Je soupire. Ma cécité m’empêche de faire bien des choses, mais je ne me plains pas. Je n’aime pas me plaindre. Certes j’ai perdu la vue à neuf ans, mais sinon je n’ai jamais eu à me plaindre de ma vie. Je suis né dans une famille riche, avec des parents qui m’ont toujours offerts ce dont j’avais besoin et j’ai une petite sœur adorable … Alors je serais mal placé pour me plaindre. Je dois juste vivre avec. En huit ans j’ai appris à m’y faire. On ne s’habitue jamais totalement à vivre pour toujours dans le noir, mais … À la longue on s’y fait. Cependant, je ne serais pas contre retrouver l’usage de mes yeux. Évidement. J’ai longtemps naïvement espéré, mais maintenant que je suis un peu plus … mûr –juste un peu- je sais que ça n’arrivera jamais. Alors je ne perds pas mon sourire et je ne me laisse pas abattre. Je suis aveugle, mais je suis en pleine santé à part ça et avant de me retrouver sur cette île j’étais entouré de gens qui m’aimaient. J’entends Kafka qui barbote dans l’eau.

    - Sort de là toi, tu vas être tout sale après ! dis-je en riant.

    Kafka aboie comme pour me répondre et je ris de plus belle. Heureusement que je l’ai avec moi. Qu’est-ce que je ferais ici, s’il n’était pas là ? Puis je retourne sur la rive, laissant mes chaussures à côtés de moi pour ne pas les mouiller en les remettants tout de suite. Je m’assois dans le sable, le chien ne doit pas être loin, je l’entends. Il aboie. Hum … Il n’est pas du genre à aboyer pour rien, soit il a flairé un danger, soit il veut faire la fête à un nouvel arrivant.

    - Eh toi là-bas ! Dis à ton clébard de la fermé ou il deviendra notre diner de ce soir !


    Hein ? Pourquoi est-ce qu’il m’agresse lui ? Je ne lui ai rien fait et il n’y avait rien de méchant dans les aboiements de Kafka, je sais reconnaître cela. Comme les intonations d’une voix. Kafka voulait juste … Lui souhaiter la bienvenue dans les environs. Oui, on peut dire cela.

    - Mais … Il ne te veut pas de mal … tentais-je d'expliquer.

    - Je ne t’ai pas demandé de me répondre … S’il me mord je te préviens que ça va mal finir pour lui et pour toi par la même occasion.


    Mais … Qu’est-ce qui lui prend ? J’entends Kafka grogner. Là, par contre il n’est pas content. Il veut juste me défendre, il ne faut pas lui en vouloir. En temps normal, il ne ferait pas de mal à une mouche, sauf quand ma sécurité est remise en cause. Quelqu’un me saisis par le col et me force à me lever. Un aboiement brise le silence de l’endroit et moi je tremble comme une feuille. Il me pousse et je retombe par terre. Il ne m’a pas poussé fort, mais je suis plutôt frêle et la force physique ce n’est pas mon truc, il n’en faut pas beaucoup pour me clouer au sol.

    - Je n’aime pas les isolants, ok ? Alors tu la boucle et je serai sympa avec toi.


    Je ramène mes jambes contre ma poitrine et je me roule en boule sur moi-même, j’ai envie de pleurer. Qu’est-ce que j’ai fait de mal ?

    - Un pleurnichard en plus de ça c’est bien ma veine … Tu es un honja endurcis-toi, tu ne mérites même pas de faire partie de mon clan …


    Son clan ? Il ne se prend pas pour un moins que rien lui en plus. Encore un qui se prend pour le chef et qui veut faire sa loi. Kafka grogne toujours et une autre voix se fait entendre au loin. Encore une voix masculine, mais lui semble prendre ma défense. Un bruit sourd résonne, comme un coup. Toujours roulé en boule, je n’ose pas bougé. Le chien vient se mettre juste devant moi, je peux sentir son pelage sur ma main et il grogne encore. Quelques insultes et mon agresseur s’en va. J’imagine que j’étais la cible parfaite, incapable de me défendre correctement.

    - Kafka … Vient ici mon beau, chut, ça va aller, dis-je en flattant le cou de l’animal, voilà, doucement. Je vais bien arrête de grogner.

    L’autre garçon est encore ici, il a l’air sympathique contrairement à l’autre et je ne voudrais pas que Kafka le blesse, alors qu’il a voulu prendre ma défense. Le chien se calme peu à peu et finit par s’allonger à mes pieds.

    - Non, je ne suis pas blessé, enfin … Je crois. Je n’ai mal nulle part, dis-je avec un petit sourire.

    Je me tourne dans la direction d’où semble provenir la voix, mais je ne vois rien alors ce n’est pas facile de savoir exactement où il est et donc de le regarder dans les yeux quand je lui parle.

    - Merci de m’avoir défendu … Je ne sais pas pourquoi il m’a agressé … Je ne lui ai rien fait … Il disait que Kafka aboyait trop et … Enfin, ce n’est pas important. Merci et n’ai pas peur de Kafka il voulait juste qu’il ne m’arrive rien. Au fait ! Je m’appelle Byeong Heon et toi ?

    Il a vraiment l'air sympathique ... Pourquoi ne pas faire connaissance, j'aurais tout le temps de le remercier ...



The movie is over, now it's dark forever and ever ... It’s less painful than I thought. Movie’s over. The movie’s over. The curtain rings down as soon as the movie starts. Bye bye good bye bye. Movie’s over. The movie’s over.

(c) WILD HEART.

Kafka, he is my eyes ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 18 years old
ϟ localisation : Dans mes pensées
ϟ feat. : Shin Dong Ho {Ukiss}
ϟ DC : Bang Il Nam ( Zelo- B.A.P)
ϟ messages : 50

MessageSujet: Re: Oh ! A baby Heonnie~   Ven 1 Mar 2013 - 3:56

Le jeune homme fut rassuré de voir un sourire sur le visage du jeune garçon. Il avait l'air frêle et terrorisé à son arrivée... Tout du moins jusqu'à ce que le Honja irrité ne quitte les lieux.

*On aurait dit un enfant... *

Mei An regarda attentivement le-dit enfant rappeler doucement son chien. Apparemment, son aide était vraiment la bienvenue. Il trouvait curieux qu'un garçon d'un tel gabarit et aux airs si fragiles ait réussi à s'en tirer jusque maintenant.
Le blondinet s'accroupit face à l'inconnu, ne cessant de le dévisager, par pure curiosité. Le chien étant beaucoup plus calme, il se permit de s'approcher un petit peu. Le regard perdu de son vis-à-vis titilla son sens aigu de l'observation. Il fronça un peu les sourcils et faisant un petit coucou de la main pour tenter de capter son regard. Ce fut à ce moment là qu'il comprit qu'il avait affaire à une personne avec un sérieux handicap. Tout de suite, il comprit la présence du chien et la non réaction aux agressions. Un petit pincement au cœur se fit ressentir dans sa poitrine.

*Les autres sont vraiment des sauvages égoïstes... ça m'écoeure...*

Il sourit un peu, attrapant délicatement la main du jeune garçon pour la poser sur son propre visage, sachant parfaitement que les aveugles ont tendance à chercher à « voir » avec le touché. Il n'évoqua pas à haute voix ce qui était évident, n'y voyant aucun intérêt, ni pour lui, ni pour l'inconnu.

« Tant mieux si tu n'es pas blessé ! Je lui aurais couru après pour lui botter les fesses ! »

Il rit d'un rire franc, essayant de détendre un peu l'atmosphère. Ses joues d'hamster se faisant vraiment sentir lorsqu'il souriait ou riait.
Il posa son regard sur le chien, caressant timidement son crâne du bout des doigts.

«  Oh et tu n'as pas besoin de me remercier ! C'est complètement normal ! Les gens d'ici sont un peu fou parfois... Je pense qu'au lieu d'être chacun de son côté, on devrait tous s'entraider pour tenter de comprendre ce qui se passe et de survivre jusqu'à rentrer chez nous... Ou d'au moins vivre une vie décente... »

Il s'assit finalement, commençant à ressentir une douleur aux mollets à cause de sa position accroupie. Sa main continuait, quant à elle, de caresser le chien qui semblait apprécier.

«  Les gens n'ont malheureusement pas besoin de raison pour agresser quelqu'un. Il a dû penser qu'il pourrait te martyriser tranquillement pour passer sa frustration. Ça m'est déjà arrivé. »

Mei an eut un grand sourire, vraiment heureux de rencontrer quelqu'un d'amical qui ne se méfie pas excessivement, ou qui agresse.

«  Moi c'est Mei an ! Tu as un joli prénom tu sais . »

Après s'être étiré paresseusement, il tourna son visage vers l'horizon, pensant subitement à sa mère. Parfois, il se sent proche de personne qu'il vient de rencontrer. C'est assez embêtant, surtout en sachant que sur cette île , les gens ont tendance à ne pas s'attacher.

«  Et puis ton chien est vraiment très beau, tu as de la chance d'avoir un ami comme lui... »

*Il y a vraiment toute sorte de personnes sur cette île. C'est très rare de croiser des gens comme Byeong Heon... C'est dommage.*

«  Tu sais, je ne sais pas si tu connaît beaucoup de personnes ici, mais moi... J'essaye d'aider tout ceux qui m'entoure. Si tu as des ennuis, tu peux au moins compter sur moi ! Bon... J'te l'accorde, je suis loiin d'être un super héros super musclé mais... Je sais quand même me défendre, et j'ai pas pour habitude de laisser les autres dans la mouise. »

Dans un signe de pure amitié, il tendit sa main pour ébouriffer gentiment la chevelure de son cadet. Oui cadet. Il lui semblait vraiment jeune. Pas qu'à cause de son gabarit, mais également par son attitude, et sa manière de parler. Pourtant, il était rare de voir des jeunes... La plupart du temps, il s'agissait de jeunes adultes, pas d'adolescent. Tout comme lui, il devait particulièrement souffrir de la distance entre lui et sa famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 17 ans.
ϟ localisation : In my dream of liberty ...
ϟ feat. : Ricky [Teen Top].
ϟ DC : Jo Han Byul.
ϟ messages : 108

MessageSujet: Re: Oh ! A baby Heonnie~   Dim 3 Mar 2013 - 20:56

    Mei An … Il faut que je grave ce prénom dans ma mémoire. Après tout il m’a bien aidé avec cette grosse brute qui est venue m’agresser, alors que je n’avais absolument rien demandé ! Je lui adresse un grand sourire, je veux vraiment lui montrer que je suis reconnaissant de son acte. Il aurait très bien pu passer son chemin et complètement m’ignorer, mais non. Il ne m’a pas laissé me débrouiller seul, avec l’autre Honja, Mei An a vraiment été gentil. Je rappelle Kafka qui grogne toujours contre lui alors qu’il m’a aidé, mais il ne faut pas lui en vouloir. Il veut juste me protéger. Je lui dis gentiment que je vais bien et qu’il n’a plus besoin de grogner. Immédiatement il s’adoucit et Mei An peut sans mal le caresser maintenant. Enfin s’il le veut. J’essaie de regarder dans la direction de cette voix, celle de mon nouvel ami et sauveur, par la même occasion. Je me fie à sa voix, car pour moi c’est le noir complet. Comme toujours. Je sursaute quand Mei An prend ma main, mais je comprends de suite où il veut en venir. Il me laisse toucher son visage, car il n’y a que comme ça que je peux « voir », en touchant. Un petit sourire reconnaissant se dessine sur mon visage et je passe doucement mes doigts sur les traits de son visage. Bien souvent je n’ose pas faire ça. Même si l’envie est toujours très grande, de toucher quelqu’un pour le « voir », je n’ose pas. J’ai peur qu’on le prenne mal. Mais Mei An lui a pris spontanément ma main. Je l’apprécie de plus en plus. Ce n’est pas grand-chose, mais pour moi ça représente beaucoup. Le fait qu’il ne parle pas de mon handicap aussi, représente quelque chose à mes yeux. Je n’aime pas trop m’étaler là-dessus, alors moins on pose de question mieux c’est. Je sais que Mei An a compris que je suis aveugle, mais il ne fait aucun commentaire. Pour ça aussi je le remercie. Je ris quand il m’annonce qu’il lui aurait couru après si j’avais été blessé.

    - J’aime bien tes joues elles sont toutes rebondies, dis-je en les pinçant légèrement.
    Puis je ris légèrement. Moi aussi je peux faire des blagues pour détendre l’atmosphère, mais dans un sens c’est vrai. J’aime bien les petites pommettes de Mei An quand il rigole, je trouve cela rigolo, il ne faut pas grand-chose pour me faire dire que c’est rigolo de toute façon … Je retire délicatement mes mains de son visage. Il n’a pas l’air bien vieux. Déjà le ton de sa voix me le prouve et les traits de son visage ne sont pas très marqués et creusés. Il doit avoir mon âge ou pas beaucoup plus. Peut-être un peu moins, même ? Je le remercie encore une fois et il me dit que je n’ai pas à le faire. Pourquoi ? Si, si, je dois le remercier !

    - Bien sûr que si je dois te remercier ! Comme tu dis les gens d’ici sont parfois un peu fous et je suis sûr que certains ne se seraient pas gêné pour passer leur chemin, alors merci, argumentais-je en faisant légèrement la moue.

    Mei An allait accepter mes remerciement un point c’est tout. M’agresser tranquillement pour passer sa frustration ? Il a parfaitement raison alors … Les gens d’ici sont parfois frappadingue ! En plus de ça, avec mon handicap je ne peux vraiment pas me défendre seul. C’est vraiment pas génial … Mais je vis avec depuis mes neuf et j’ai encore toute ma vie à vivre en étant aveugle. Alors … Je n’ai pas vraiment le choix.

    - Merci, répondis-je tout simplement.

    Oui, encore un remerciement, mais il dit que mon prénom est joli, je ne vais pas lui dire d’aller voir ailleurs si j’y suis. Je ne suis pas du tout comme ça. Je tends la main vers Kafka et je caresse doucement son museau. Oui, j’ai beaucoup de chance de l’avoir. C’est un ami très précieux pour moi.

    - Je n’ai jamais vu Kafka de toute ma vie, mais je suis sûr qu’il doit être très beau. Son poil est mi-long et j’adore, c’est tout doux. C’est sûr j’ai beaucoup de chance de l’avoir. Il est plus qu’un ami, il est comme mes yeux. C’est lui qui me guide et me préviens en cas de danger ou si je suis en présence d’un ami ou d’un ennemi. Je suis vraiment perdu sans lui. Il est avec moi depuis mon accident, même si la première fois que je l’ai eu près de moi c’était un petit chiot, pas du tout dressé, je ris doucement en me rappelant le premier jour où j’ai sentis la truffe humide de Kafka caresser ma main.

    Non, je n’ai jamais eu la chance de voir Kafka de mes yeux, mais il doit être un magnifique chien, je n’en doute pas. J’embête sans doute Mei An avec toutes mes paroles, mais c’est comme si ça me faisait du bien d’en parler finalement. Puis tout reste subtil, nous discutons de mon handicap, sans pour autant entrer dans le vif du sujet, mais par le biais de Kafka.

    - Hum … Je connais quelques personnes, si. Mais merci Mei An, je penserai à toi si j’ai besoin de quelque chose.

    Je lui souris. Je ne veux pas qu’il se sente obligé à cause de mon handicap, mais je ne pense pas que ce soit le cas. Mei An à l’air vraiment sincère.

    - Dis … Cela fait longtemps que tu es sur cette île ?

    C’est juste une question parmi tant d’autres. Je veux apprendre à le connaître et peut-être m’en faire un ami. Il a l’air vraiment sympathique. Je serais content de le compter parmi mes amis.



The movie is over, now it's dark forever and ever ... It’s less painful than I thought. Movie’s over. The movie’s over. The curtain rings down as soon as the movie starts. Bye bye good bye bye. Movie’s over. The movie’s over.

(c) WILD HEART.

Kafka, he is my eyes ... :
 


Dernière édition par Byun Byeong Heon le Dim 10 Mar 2013 - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 18 years old
ϟ localisation : Dans mes pensées
ϟ feat. : Shin Dong Ho {Ukiss}
ϟ DC : Bang Il Nam ( Zelo- B.A.P)
ϟ messages : 50

MessageSujet: Re: Oh ! A baby Heonnie~   Mer 6 Mar 2013 - 2:36

Meian rit un peu au compliment du jeune garçon.

«  Oui mes joues me font ressembler à un hamster... On me le dit souvent. »

Il le laissa tâter son visage tout son saoul, comprenant très bien qu'il avait besoin de ce petit passage. En psychologie, il avait apprit qu'une des plus grandes peur de l'homme, c'est l'obscurité. Ne pas voir, ça lui fait froid dans le dos. Il n'imagine même pas toute la souffrance qu'à dû ressentir au fil de sa vie, son ami. Il n'est pas aveugle, mais petit, il avait très peur du noir, et même maintenant, lorsqu'il s'endort à la belle étoile, il a un peu peur, surtout lorsqu'il dort seul.

Oui, il considère Byeong Heon comme un ami. Ce petit bonhomme avait l'air vraiment très gentil et il ne voyait pas pourquoi il ne s'en ferait pas un ami. Lorsque son vis à vis s'énerva gentiment, il sourit avant d'ébouriffer gentiment ses cheveux.

«  Okay okay ! J'accepte tes remerciements ! Mais sache quand même que je trouve normal d'aider quelqu'un qui en a besoin ! »

Il l'écouta par la suite parler de son chien, attendrit par tant de sentiments. Il trouvait ça vraiment beau et émouvant. Ce n'était pas comme certains qui tuaient des animaux de l'île juste par ennuis. Vouloir se nourrir était une chose, et il comprenait parfaitement que certains veuillent manger de la viande, mais tuer des êtres vivants juste pas ennuis... Il trouvait ça révoltant.

«  Oui je vois... J'envie beaucoup ton lien avec Kafka ! »

Il sourit et caressa gentiment le chien, s'adressant à lui.

«  Toi aussi, t'as de la chance ! Continue de protéger ton maître d'accord ? T'es un bon chien... »


Il releva ensuite son visage vers son vis à vis.

«  Oh, je suis rassuré alors. C'est bien d'avoir plusieurs connaissances. Cette île est déjà pas sûre à la base, mais avec les arrivants plutôt « hostiles » c'est encore pire... »


Il n'était pas bête. Tout en parlant de Kafka et de dangers, il ne parlait pas directement du handicap de Byeong Heon. Il savait, même sans réfléchir comme un étudiant en psychologie, que quiconque ayant un handicap aussi... Handicapant, ne peut pas facilement en parler.
Il changea rapidement de sujet, ne désirant pas incommoder son ami.

«  Oh... Oui je pense que ça fait longtemps... Je suis ici depuis un peu plus de 6 mois... J'ai compté les jours... Et toi ? »

Il changea de position, sentant qu'ils allaient discuter pendant un long moment. Et ça ne le dérangeait pas du tout, au contraire.

«  Au fait, tu dois te poser la question... J'ai 18 ans et toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 17 ans.
ϟ localisation : In my dream of liberty ...
ϟ feat. : Ricky [Teen Top].
ϟ DC : Jo Han Byul.
ϟ messages : 108

MessageSujet: Re: Oh ! A baby Heonnie~   Dim 10 Mar 2013 - 19:39

    Je rie quand il confirme que ses jours ressemblent à celles d’un hamster. Au moins il ne l’a pas mal pris, car ce n’était vraiment pas méchant de ma part. Je trouve juste ça mignon, même si je ne le vois pas. Des joues rebondies comme celles d’un bébé et c’est toujours mignon un bébé, non ? Ensuite, je laisse son visage tranquille, alors que j’essaie de m’imaginer ses traits dans ma tête. Je l’imagine avec de mignonnes joues de hamster et c’est plutôt rigolo, mis je ne moque pas. Mei An m’a aidé, je ne veux pas être méchant avec lui. Puis j’insiste sur le fait que je le remercie. Il m’a quand même bien aidé … Qui sait ce que ce mec m’aurait fait s’il n’était pas intervenu. Je ne veux pas me l’imaginer et je préfère profiter de faire connaissance avec Mei An. Contrairement au gars de toute à l’heure, Mei An à l’air sympathique … C’est toujours agréable de voir que tout le monde ne marche pas au « chacun pour soi » sur cette île, se serrer les coudes selon moi la meilleure solution et je suis content de voir que je ne suis pas le seul à le penser. J’acquiesce :

    - Oui c’est normal, même si moi je ne peux pas aider grand monde, je le ferai volontiers si je pouvais. Mais c’est aussi normal que je te remercie, c’est la moindre des choses.


    Ensuite je parle de Kafka. Mon meilleur ami, mes yeux. J’aime parler de lui, je ne tarie jamais d’éloge sur celui qui partage mon quotidien depuis maintenant sept ans. Je caresse la tête de mon chien dont je sens la présence tout près de moi. Je l’entends parler à Kafka et je souris. Il remplit bien sa tâche, il sait me protéger et me prévenir des dangers.

    Oui … C’est beaucoup mieux d’être entouré, moi qui déteste la solitude, je ne peux que confirmer et puis j’aime me sentir entouré parce que c’est plus rassurant. Je suis incapable de me défendre moi-même, comme je ne peux pas voir mes assaillants, alors … Je préfère être en groupe avec des gens en lesquelles j’ai confiance.

    - Hum … Je ne sais pas trop. Je n’ai pas réellement compté, je n’aime pas voir les jours défiler ici, j’ai beaucoup trop peur qu’on ne puisse jamais s’en échapper … Mais je dirai un mois ? Peut-être quelques jours de plus.


    Ne plus jamais revoir ma famille et passer le restant de mes jours bloqués ici me fait peur et me donne envie de pleurer. Vraiment … Je ne veux pas compter les jours. Je veux revoir les gens qui me sont chers et dont j’ai été séparé. Ici, j’ai rencontré des gens vraiment gentils et sympathiques, mais … Je veux revoir ma mère, ma sœur, mon père … J’ai peur de rester ici, jusqu’à la fin de mes jours. Notre discutions semble durer et passer de sujet en sujet.

    - Tu es mon hyung alors ! Je n’ai que dix-sept ans. Mais j’ai l’habitude d’être plus jeune que tous les gens que je rencontre … Je n’ai encore jamais parlé à des plus jeunes.

    Pas que ça ne me déplaise. Normalement s’ils sont plus vieux, ils peuvent mieux me protéger.



The movie is over, now it's dark forever and ever ... It’s less painful than I thought. Movie’s over. The movie’s over. The curtain rings down as soon as the movie starts. Bye bye good bye bye. Movie’s over. The movie’s over.

(c) WILD HEART.

Kafka, he is my eyes ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 18 years old
ϟ localisation : Dans mes pensées
ϟ feat. : Shin Dong Ho {Ukiss}
ϟ DC : Bang Il Nam ( Zelo- B.A.P)
ϟ messages : 50

MessageSujet: Re: Oh ! A baby Heonnie~   Mer 13 Mar 2013 - 17:27

Meian ne pu empêcher un sourire attendri de se former sur ses lèvres. Il l'aimait bien ce petit. Il avait l'air d'avoir été très bien éduqué. Et puis il paraissait adorable dans sa façon de voir les choses. Directement, un espèce de sentiment fraternel se forma dans son cœur rempli de sensibilité.

«  Je ne te connais pas du tout... On vient de se rencontrer, mais j'te crois ! Tu m'as l'air d'une personne vraiment gentille et serviable. »

Et ça, il aurait pu le dire, même sans avoir été étudiant en psychologie. Son sourire s'agrandit et il se rapprocha un peu d'eux, faisant d'autres gentilles caresses à Kafka qui sembla apprécier en couinant un peu. Cette réaction arracha un petit rire enfantin à Meian, qui continua cependant la conversation avec son nouvel ami.

«  Tu sais... Pour tout t'avouer, je compte les jours sans réellement savoir pourquoi. On est loin de tout, sans moyen de communication. On est... Comme coupé du monde. J'ai beaucoup paniqué à mon arrivée ici... J'ai certaines... Faiblesses psychologiques. Mais ça m'est passé. Parfois je me met à déprimer, parce que mes grands parents me manquent, et que je donnerais n'importe quoi pour revoir la photo de ma maman... Mais d'un autre côté, cette vie, ici, elle n'est pas si négative que ça. Depuis que je suis ici, je suis complètement végétarien, je suis plus proche des gens aussi. Enfin, je veux dire, il n'y a plus cette barrière que je me montais avant dans la société. Je vais naturellement vers les gens le plus souvent... Et puis je fais pleins de rencontres intéressantes ! Comme toi aujourd'hui ! »

Il se pencha un peu vers son cadet en respectant néanmoins son espace vital.

«  Je pense qu'un jour, on finira par nous retrouver. Même si dans des moments de blues, il m'arrive de douter... Je suis sûr qu'au moins un jour où l'autre, on sera retrouvé. Trop de gens on disparut pour être ici. Et on était tous en voyage avant notre disparition. Je suis sûr que pleins de policiers nous cherchent et qu'à force, ils vont comprendre que certains voyages sont truqués. »

Il caressa gentiment la joue du garçon, plus pour lui montrer qu'il ne devait pas s'en faire, qu'autre chose. Lui même était persuadé que quelque chose clochait avec cet endroit. Des personnes paraissaient... En décalage avec la catastrophe qui les avaient tous frappés. Il ne pouvait pas dire quoi exactement, mais son instinct lui disait que quelque part, leur situation n'était pas si désespérée que ça. Sauf que faute de preuves et d'arguments, il ne pouvait en parler à personne. Pas qu'il était méfiant, mais il avait peur qu'on le prenne pour un fou... Surtout qu'il avait des antécédents de schizophrénie... Alors même si personne ne savait mis à part des personnes de confiance... Il n'était pas crédible.

«  Byeong Heon, je peux t'appeler... Heonnie ? C'est plus court, et puis c'est mignon, comme toi ! »

Il était sincère, vraiment. Ce garçon était tout simplement chou, et son handicap n'y était pour rien ! Non, tout était dans sa manière d'agir. Se mettant de l'autre côté de son cadet, il s'assit simplement, frôlant sa jambe de la sienne.

«  Oui je suis ton hyung ! Je ferais tout pour être un bon hyung d'ailleurs ! »

Il rit un peu en poussant gentiment la tête de Heon de la sienne, ayant juste collé le haut de son crâne au sien, en restant de profil.

«  Je pense qu'il faut vivre la vie que nous vivons sans nous poser de questions sur l'avenir... C'est le seul moyen pour ne pas sombrer dans la folie... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 17 ans.
ϟ localisation : In my dream of liberty ...
ϟ feat. : Ricky [Teen Top].
ϟ DC : Jo Han Byul.
ϟ messages : 108

MessageSujet: Re: Oh ! A baby Heonnie~   Sam 16 Mar 2013 - 14:51

    Je lui adresse un sourire reconnaissant quand Mai An dit qu’il me croit. Comme il le dit on ne se connait pas alors il ne peut pas vraiment avoir d’opinion sur moi, mais bon … Je suis bien incapable de faire du mal à qui que ce soit et puis avec mon handicap c’est plutôt moi qui me fait embêter, pas le contraire. La preuve avec ce qu’il s’est passé plus tôt. Et aussi c’est plus les autres qui m’aident, mais quand je peux être serviable je le fais. Enfin cela dépends … Il y a des personnes qui sont tout sauf sympathique avec moi et que je n’ai vraiment pas envie d’aider. C’est peut-être méchant dit comme cela, mais elles n’avaient qu’à pas me jeter la première pierre. Je peux être rancunier moi aussi. C’est rare mais ça arrive. Je lui avoue ne pas vouloir compter les jours car j’ai peur. Je suis effrayé par le fait de rester ici encore et encore. C’est terrifiant, non ? Ne plus jamais revoir ce que j’aime, enfin je ne peux plus les voir, mais ne plus les avoir près de moi. Mei An s’explique lui aussi, il compte sans vraiment compter et il essaie de me rassurer. Des faiblesses psychologiques ? Cela m’intrigue mais je ne voudrais pas être trop curieux et poser une question déplacée dès le premier jour de notre rencontre. Cependant je suis d’accord avec tout ce qu’il dit, ma famille me manque beaucoup.

    - Je comprends … Mes parents et ma sœur me manque beaucoup. Même si ça fais des années que je ne les vois plus au sens propre du terme, je voudrais les avoir près de moi et attendre leur voix. Savoir qu’ils sont tous près et ne plus être sur cette île …

    Végétarien ? C’est curieux … Moi en arrivant ici, j’ai surtout appris à ne pas être difficile niveau nourriture et à manger ce que l’on me donnait. Un nouveau sourire se dessine sur mes lèvres. Moi une rencontre intéressante ? Je pense pouvoir dire même chose de lui.

    - Je suis content aussi de t’avoir rencontré. J’espère que nous pourrons devenir amis. J’aurai mon Superman personnel sous la main si jamais je me fais encore embêter, dis-je pour plaisanter.

    Mais je suis sincère sinon, j’espère vraiment que Mei An pourra devenir un ami. Il est vraiment très gentil et de plus il est venu m’aider. J’ai eu la chance de croiser le chemin d’une personne qui ne pense pas « chacun pour soi », cela fait plaisir … Je pense que ce sera une question délicate et déplacée mais elle me brûle les lèvres.

    - Tu dis que tu voudrais voir une photo de ta maman … Tu ne vis pas avec elle ?

    Je me mors immédiatement la lèvre inférieur et je regrette mes paroles. J’ai comme le pressentiment que j’aurais mieux fait de me taire, mais ce qui est dit est dit maintenant. En espérant qu’il ne le prenne pas trop mal. Je ne voudrais pas ruiner toutes mes chances de devenir ami avec Mei An et puis … Je sais que ma curiosité fait souvent des siennes. Mon hyung se fait de nouveau rassurant. Il est persuadé qu’on nous retrouvera un jour.

    - J’espère bien qu’on nous trouvera un jour … Ou peut-être que cette île est trop bien cachée … Trop bien protégée … À ton avis pourquoi on a emmené ici ? Qu’est-ce qu’ils veulent de nous ?

    Je me suis très souvent imaginé mes propres scénarios à ce propos, mais jamais je n’ai demandé son avis à quelqu’un. C’est pour cela que je demande à Mei An, mais il ne doit pas en savoir beaucoup plus que moi. Je lui réponds d’un ton très enjoué et en riant :

    - Oui tu peux m’appeler Heonnie si tu veux, mais je t’appelle Hyung alors !

    Ow la folie cela fait peur. Enfin moi c’est un mot qui m’effraie surtout quand on voit dans les films et tout … Enfin je ferai mieux d’arrêter de me baser sur de la fiction et mon imagination.

    - Oui tu as sans doute raison, mais parfois c’est difficile … Je veux dire c’est légitime de se poser des questions sur l’avenir quand on est coincé sur cette île. Ne serait-ce que de se demander dans combien de temps nous serons libéré, si nous le sommes un jour. Tu ne penses pas ?



The movie is over, now it's dark forever and ever ... It’s less painful than I thought. Movie’s over. The movie’s over. The curtain rings down as soon as the movie starts. Bye bye good bye bye. Movie’s over. The movie’s over.

(c) WILD HEART.

Kafka, he is my eyes ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 18 years old
ϟ localisation : Dans mes pensées
ϟ feat. : Shin Dong Ho {Ukiss}
ϟ DC : Bang Il Nam ( Zelo- B.A.P)
ϟ messages : 50

MessageSujet: Re: Oh ! A baby Heonnie~   Sam 30 Mar 2013 - 13:38

Meian fixa longuement le petit coréen. Plus il le regardait, et plus il le trouvait mignon. Adorable. Il avait l'impression d'avoir le petit frère qu'il n'avait jamais eu. Il lui posait des questions, semblait content d'être avec lui... Et puis, Meian ressentait un désir ardent de le protéger, pour que son sourire perdure. Ce n'était ni de la pitié, ni de la simple servitude. Non... Il voulait tout simplement le protéger, lui. Byeong Heon était un inconnu pour lui il n'y a pas longtemps ? Et alors ? Ça n'empêchait pas du temps le jeune homme -ici l'aîné- de se sentir proche de lui. C'est sûrement pour cette raison qu'il eut peut être plus de facilité à se mettre à nu face à lui. Mais pas complètement. Il se refusait de partager toutes ses peurs avec lui. Il ne voulait pas l'affoler et le faire déprimer. Parce que pire que le poison ou une blessure mortelle, la peur et le doute peut massacrer une vie, surtout lorsque l'on retombe à l'état de vie aussi simple que la leur.

« Je pense que nous sommes déjà amis Heonnie ! Oh yeah j'ai toujours rêvé de me promener en collant bleu !  Et puis oui, compte sur moi pour chasser à coups de pieds les abrutis qui te chercheront des noises. Je suis pas très grand, ni très musclé, mais je sais me battre !»

Le jeune homme sourit en regardant de nouveau l'horizon, restant auprès du plus jeune à caresser le pelage de Kafka.

« Je ne sais pas pourquoi on nous a emmené ici... Pour moi, on dirait qu'on fait des expériences sur nous. Enfin, je ne vois pas qui et pour quelles raisons... Mais le fait que l'on nous kidnappe, que l'on se retrouve avec des colliers autour du cou... Dans tout les cas, nous sommes prisonniers et quelqu'un trouve cela humain de nous faire vivre ça.  Mais quoi qu'il arrive, on nous retrouvera. Tôt ou tard, les autorités finiront par s'apercevoir de mouvements suspects de bateaux vers cette île, et peut être qu'il feront le lien avec toutes ces disparitions lors de voyages scolaires...»

Il y avait mûrement réfléchit, et d'après lui, l'option « on est détenus par des fous furieux » c'était la plus logique. Pour détendre l'atmosphère, il rit doucement avant de gentiment caresser les cheveux de son cadet.

«  Oui, hyung, j'aime bien ! »

Lorsque le jeune aveugle posa la question, le cœur de Meian se serra légèrement. Ça faisait bien longtemps qu'il n'avait pas vécu avec elle. C'était d'ailleurs à cause de sa soudaine « disparition » qu'il avait eu tout ces problèmes mentaux. Toutes ces faiblesses, et qu'il avait autant souffert. Bien sûr, ce n'était pas de la faute de sa propre mère, elle l'avait protégé de sa vie alors qu'elle était frêle. Il l'aurait protégé s'il n'avait pas été un petit garçon bien trop gâté, qui avait pour habitude de se cacher dans les jupes de sa maman au moindre problèmes. Oh oui, combien de fois il s'en était voulu. Combien de fois s'était il dit que, s'il l'avait protégé, s'il avait fait quelque chose, peut être que sa mère ne serait pas morte en se vidant de son sang... Lorsque le malfaiteur s'est enfuit, le petit garçon qu'il était a crié de toutes ses forces, en essayant de la réveiller. Il n'arrêtait pas de pleurer, voyant bien que sa mère souffrait. On a dû l'arracher de force au cadavre, car même s'il mourrait de froid, trempé du liquide vital tiède sa génitrice, barbouillé de sang, il ne voulait pas la lâcher, convaincu qu'elle allait se réveiller avec juste un mal de ventre. Parce que sa mère ne pouvait pas le laisser, il n'avait qu'elle. Plus de papa, même si ses grands parents étaient présents, principalement, seul comptait sa maman.

Frissonnant en sentant un certain malaise s'installer, il se reprit. Il était sur l'île, avec un petit frère de cœur qu'il venait de se découvrir. Ce n'était sûrement pas le moment de se laisser aller ! Il s'était juré de ne se souvenir de sa mère, que d'une femme joyeuse, qui aime la vie, qui aime sourire...
Meian sourit donc, en prenant la main du garçon dans la sienne. Pour lui ce n'était pas déplacé. Et puis, il en avait besoin.

Il raconta toute l'histoire de sa maman. De son père qui les abandonna, de ses grands parents qui les aida financièrement... Et de l'assassinat de sa mère. Puis de son internat en établissement psychiatrique et de ses autres personnalités. Il parla énormément, s'égarant un peu parfois.
Oui, c'était étrange qu'il se dévoile autant. Les seules personnes à connaître tout ça, c'était MunHee, un garçon très gentil, qu'il considère comme un grand frère, et HanByul, qui est son meilleur ami. Maintenant, Byeong Heon faisait parti de la confidence...

«  J'espère que je ne t'effraie pas maintenant que je t'ai tout dis... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 17 ans.
ϟ localisation : In my dream of liberty ...
ϟ feat. : Ricky [Teen Top].
ϟ DC : Jo Han Byul.
ϟ messages : 108

MessageSujet: Re: Oh ! A baby Heonnie~   Jeu 4 Avr 2013 - 19:18

    Je connais Mei An depuis très peu de temps, mais je ne pense pas que ce soit la dernière fois que nous nous parlions. J’ai l’impression qu’il deviendra quelqu’un d’important pour moi. Je sais, c’est peut-être stupide de m’avancer alors que je le connais à peine, mais … Je suis du genre à toujours me baser sur mes premières impressions et à rester aveuglément focalisé dessus. Bonne ou mauvaise chose, je n’en sais trop rien, mais c’est comme cela. Je parle de tout et de rien avec mon hyung, qui a décrété qu’il m’appellerait ; Heonnie. Je lui confie que mes parents et ma sœur me manquent beaucoup et c’est bien peu de le dire. Je voudrais chaque soir quand je m’endors, me réveiller bien au chaud dans mes couvertures et découvrir que tout cela n’est qu’un rêve. Une fabulation de mon esprit. Sauf que ce n’est pas le cas. Ce rêve n’est pas une folie de mon cerveau, mais belle et bien la réalité. Mei An me confie quelques petits détails à son sujet aussi. Détail pas forcément très personnel ou important, mais tout de même. La confiance est quelque chose qui se gagne petit à petit, c’est normal que pour le moment nous soyons discret à notre sujet. Par exemple j’apprends qu’il est végétarien. Je l’admire. Ne plus manger de viande, je ne sais pas si je pourrai … Puis je lui annonce qu’à partir de maintenant il sera mon Superman personnel et la remarque de mon hyung me fait rire. Des collants bleus ? Eurk … C’est moche. Je sais que c’est la tenue de Superman, mais bon tout de même … J’aime l’idée d’avoir quelqu’un pour me protéger. Mei An à l’air tellement sympathique … J’aimerai pouvoir le voir. Le voir vraiment.

    Puis vient un sujet plus sérieux. Ce que l’ont fait ici. Est-ce que l’on veut nous tuer ? J’expose toutes mes hypothèses à Mei An, qui tente de me rassurer. Du moins je pense … Tout comme moi, il ne sait pas ce que l’on fait ici. Il m’assure que tôt ou tard on nous retrouvera. Que toutes ces disparitions anormales seront remarquées …

    - J’espère que tu as raisons … À moins qu’ils ne s’arrangent pour faire passer nos disparitions comme « normales ». Je veux dire … Ils ont des cerveaux assez tordus pour nous enfermer ici et nous faire des tests, s’ils jamais ils avaient pensé à tout et que jamais personne ne venait nous porter secours ?
    je m’arrête quelques secondes. C’est stupide, hn ? Mais j’ai tellement peur de rester ici jusqu’à ce que je meurs …
    Je souris quand il me caresse les cheveux et je décide d’oublier pour le moment ces hypothèses qui me font froid dans le dos. Mei An sera mon hyung à partir de maintenant et il n’a pas l’air d’être contre. Tant mieux !

    Une question qui me brûle les lèvres s’échappe et je m’en veux aussitôt. Je me mords la lèvre inférieure. Je ne veux pas mettre mon hyung en colère ou mal à l’aise. Je suis juste trop curieux. Beaucoup trop curieux. Mei An semble légèrement troublé, comme plongé dans des souvenirs douloureux. Je suis sûr que j'ai fait une gaffe. Qu’est-ce que je lui ai demandé ? Pourquoi il ne vivait pas avec sa mère … Je suis stupide ! Je devrai apprendre à me taire. Je relève la tête quand Mei An reprend la parole. Est-ce qu’il va me gronder parce que je me mêle de ce qui ne me regarde pas ? Ou est-ce qu’il va juste me dire qu’il ne veut pas en parler ? Je ne sais pas … J’attends juste sa réaction. Je sens la main de Mei An prendre la mienne et j’écoute son histoire. C’est triste. Sa maman a été tuée … C’est même horrible. Qu’est-ce que je ferai sans ma maman ? Il me parle aussi de son père, de ses grands-parents et de ses problèmes psychiatriques. Mei An n’a pas eu une vie facile. Je l’admire d’avoir surmonté toutes ces épreuves, car le hyung que j’ai devant moi à l’air fort et surtout n’a pas l’air d’avoir eu une vie aussi difficile. Mais ce ne sont que des impressions. Se cacher derrière un masque c’est tellement facile après tout.

    - Je suis désolé pour ta maman … murmurais-je.

    Je laisse le silence s’installer pendant quelques secondes, puis je décide d’être moi aussi franc avec lui.

    - Je ne pourrai sûrement jamais comprendre ce que tu ressens d’avoir vu ta maman mourir, mais tu sais … Moi aussi j’ai faillis perdre un de mes parents. Quand j’ai eu cet accident de voiture qui m’a rendu aveugle, mon père conduisait. Les médecins ont dit qu’il avait été extrêmement chanceux de s’en sortir avec si peu de blessure. Ce n’est rien comparé à ce qui est arrivé à ta maman, mais … Parfois je m’imagine ce qui se serait passé si mon père était bel et bien mort … Et chaque fois je pleure.

    Voilà il en sait un peu plus sur moi. Est-ce qu’il m’effraie ?

    - Non, ne t’en fais pas. Je ne suis pas effrayé. Pourquoi le serais-je ? Personne n’est à blâmer à cause de son passé, en cela dépend des cas, mais toi non. Tu as juste subis et maintenant, tu vas mieux, non ?

    Je fais bien sûr allusion à ses problèmes de santé psychiatrique.

    - Hum … Parlons d’autre chose tu veux bien ? Je n’ai pas réellement envie de déprimer maintenant … dis-je en souriant.



The movie is over, now it's dark forever and ever ... It’s less painful than I thought. Movie’s over. The movie’s over. The curtain rings down as soon as the movie starts. Bye bye good bye bye. Movie’s over. The movie’s over.

(c) WILD HEART.

Kafka, he is my eyes ... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Oh ! A baby Heonnie~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oh ! A baby Heonnie~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Popup et message sur 111 - Baby TV
» baby, i like your style.
» Dominique
» Contrôleur de fan
» Hello, Hello, Baby.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where am I :: 
THE ISLAND ∞
 :: ↬South :: Plage
-