WAI FERME SES PORTES ;o;
Plus d'infos ici

Partagez | 
 

 Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ϟ âge : 20ans
ϟ localisation : Dans les bras de Hyeonnie ♥
ϟ feat. : Gu HaRa
ϟ DC : Im Hyo Sung
ϟ messages : 307

MessageSujet: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   Dim 27 Jan 2013 - 20:44






So Hee & Park Mun Hee ❣

Quand le passé reviens à la charge...

Il était environs 5 ou 6 heures du matin. La petite Kim ne pouvait plus refermé l’œil après un vilain cauchemars concernant son arrivé sur cette île. Un vilain monstre l'avait poursuivit dès son réveil. Voilà que, le coeur palpitant, elle ne pouvait plus s'endormir paisiblement. So Hee décida donc d'aller faire une promenade, histoire de se détendre un peu et d'admirer la nature. De plus, pourquoi ne pas découvrir les alentours ? Un peu désorienté dans son campement, elle s'habilla à la hâte avec un short en jeans foncé et une chemise carotté rouge blanche, turquoise et orange: https://i.servimg.com/u/f41/16/21/84/37/go_har11.jpg . Un habit assez décontracté, puisqu'il faisait très chaud ce matin. Imaginez le reste de la journée.

Sortant de son chez soi, la petite So Hee se mit à marcher vers elle-ne-savait-trop-où. Trop perdue par la beauté de la nature le matin, elle se rendit dans un petit sentier. Ses pensées s'orientait, encore, sur sa famille. Elle qui avait voyagé parmi eux. Et puis, elle se mit à penser à Mun Hee et à Tae Jun: son ex-petit ami et son meilleur ami. Ils avaient débarqué sur cette île, paraîtrait-il. Elle ne l'est avait pas encore vue et se demandait s'il était encore en vie. Un haut le coeur fouetta la petite Kim, mais elle contrôla cette envie d'être malade en pleine balade matinale. Pas de panique, connaissant très bien ses deux meilleurs amis, ils étaient encore en vie. Elle le souhaitait, en tout cas, parce qu'ils étaient les deux seuls personnes qu'elle connaissait en dehors du contexte de l'île.

Pendant sa promenade, la jeune femme admirait chaque arbre qui tombait presque sur son passage, lui offrant la chance de balayer doucement les feuilles gênants qui lui bloquait légèrement sa route vers l'inconnu. Elle était courageuse et à la fois naïve. Parce que voilà, elle se trouvait au milieu de nulle part, bien enfouis sur un sentier de terre qui se transformais soudainement en une impasse. Enfin, elle ne voyait plus le campement, ni même de sortie au travers plusieurs branches qui rendait le sentier presque étroit à vue d'oeil. Commençant à paniqué légèrement, elle se mit à tourné sur elle-même, puis s'arrêta net en posant une main contre son visage.

« So Hee, calme toi. C'est la pire chose à faire » se dit-elle à voix basse.

Elle était entourée de broussailles, de hautes herbes et d'arbres qui l'empêchait de voir sur chaque côté du sentier. Soudainement, dans les broussailles, elle entendit des pas et un petit soufflement rauque. Reculant d'un pas en fixant l'endroit où les branches bougeaient, elle resta sur place, sous le choc. Était-ce un monstre ? Aucune idée. Mais So Hee avait vraiment peur. Tellement qu'elle avait de la difficulté à respirer. Elle réussit, néanmoins, à bouger sur le côté pour pouvoir se distancer de quelques pas de cette chose qui allait apparaître d'une seconde à l'autre en sortant des hautes-herbes. C'était... Effrayant.

So Hee reprit contrôle sur ses émotions. Il fallait qu'elle bouge de là. Se tournant pour partir à la course, elle se tordit la cheville sur une roche bien encastré dans le sol. Elle tomba sur le côté et, le visage légèrement en sueur dû à la chaleur et à son hyperventilation, elle regarda d'un air paniqué le mouvement des hautes-herbes qui s'agitait dans sa direction. Posant sa main droite sur sa cheville, la petite se mit à la massé, histoire d'endormir le plus possible la douleur. Grinchant des dents nerveusement, elle s'écria:

« Ouste de là !! Monstre ! » lança-t-elle comme défense.

L'air piteuse, elle haussa la lèvre supérieur, se trouvant bête. Mais voilà, elle n'avait trouvé que ça à dire pour sa défense à cet instant. À ce moment précis, elle se disait qu'elle allait peut-être mourir, mais d'un côté, elle se disait qu'elle allait se défendre, préférant survivre. Déjà qu'elle avait passé quelques jours ici, elle n'allait pas se laisser mourir aussi facilement. Plusieurs scénarios se dessina dans sa tête, jouant parfois au Kung fu So Hee. Bon, peut-être pas en "jouant", mais c'était presque le cas, dans sa tête à elle.

(c) B-NET
Spoiler:
 



Roh, t'es trop mignon !
Quand je t'ai vu pour la première fois, mon cœur s'est emballé. La deuxième fois que je t'ai vu, nous avons pus parler ensemble et une magnifique nuit m'a fait comprendre que le coup de foudre existait vraiment..

Cha Taek Hyeon
©️Maat'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 yo !
ϟ localisation : Un peu partout, sa dépend mais souvent sur la plage.
ϟ feat. : Kim HimChan (B.A.P)
ϟ DC : None, i'm unique!
ϟ messages : 132

MessageSujet: Re: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   Lun 28 Jan 2013 - 19:23

Quand le passé reviens à la charge..



J'aimais bien la nuit, cela avait quelque chose de rassurant quelque part, cette toile sombre et ces petites araignées dorées qui tissaient leurs toiles sur les fils noirs du ciel de la nuit. De plus, il y avait cette légère brise qui se faufilait entre les arbres et qui venaient frotter mon visage juste pour le rafraîchir un peu, le purger de toute la chaleur qui s'était immiscé dans mon corps durant toute cette longue journée, car ici, les journées paraissaient largement plus longue que lorsque l'on était en Corée et ce n'était pas franchement facile à vivre, toute cette longueur. Elle nous obligeait a cogiter sur toute les choses qu'il s'était passé durant ses dernières années, à réfléchir sur notre vie, en fin de compte, et à faire une sorte de bilan des mauvaises et bonnes actions que nous avions faites. On était comme envoyé dans une nouvelle dimension, une dimension hors du temps normal, et qui nous engloutissais pour ne jamais nous laisser nous échapper, pour rester à jamais prisonnier de ce monde intemporel et totalement déroutant. On était comme sur un fil, à marcher doucement pour éviter que notre faible équilibre ne se rompe et que nous tombions dans les méandres dans nouvel univers perdu dans le temps, perdu dans l'espace. C'était un jeu où le temps était lui-même désillusionné.

J'étais allongé, par terre, sur ce sol recouvert de petites pousses vertes et de cailloux tout droit provenus d'ailleurs. Je me redressa, pour fixer cet horizon qui s'éloignait lentement comme s'il était impossible de l'attraper, de revenir, de retourner là où nous habitions tous, notre chez-nous. Je posa mes mains sur mes genoux recouverts par mon bermuda noir, et donna un léger coup d'épaule pour remettre correctement la petite veste que j'avais sur les épaules, une veste trouvé un peu plus loin, et qui semblait appartenir à personne puisque personne ne me l'avait réclamé. Je balança un peu la tête en arrière, appuyant mes mains contre le sol, et regarda un peu le ciel avant de me lever, tout en passant une main dans mes mèches désordonné. J'allais aller me balader, de toute façon, je ne pouvais pas dormir, et qui sait, peut-être trouverais-je de bons fruits ? C'était une possibilité à ne pas oublier.

Je commença à marcher, me fichant bien de là où mes pieds m'emmenèrent, ce que je savais, c'est que je me trouvais à présent en forêt, entouré de grandes feuilles verdoyantes et d'arbres qui ne laissaient pas la place au ciel de se voir. Chaque arbres de cette forêt planait bien au dessus des bons dix mètres de hauteur, et les plus petits étaient d'ores et déjà plus grand que moi, pourtant, je n'étais pas quelqu'un de petit, niveau taille. Et pourtant, ils me dépassaient de bien trois à quatre tête. C'était époustouflant. Et on avait beau dire de cette île, mais elle avait quelque chose de magique, derrière le côté prison qu'elle dégageait, il y avait cette beauté indomptable qui se tapissait dans les plus incroyables lieux de cette île. Comme cette forêt, il était sûr que l'on pourrait y trouver beaucoup de choses, des races d'animaux inconnus, des fleurs sauvages, ou bien des restes d'une ancienne civilisation, qui sait ?

Mes pensées se stoppèrent quand j'entendis une voix de femme, un peu plus loin parmi les broussailles. Je ne savais pas exactement où, mais je savais qu'il y avait quelqu'un. Je pressa alors un peu le pas, poussant un peu plus rapidement les grandes feuilles vertes de mon chemin, avant de m'arrêter, en entendant à nouveau la voix, qui était toute proche. Je fis encore quelque pas avant de retirer deux grandes feuilles qui me barraient la route pour pouvoir apercevoir une jeune fille, au sol. Je mis les deux mains en l'air, comme signe d'innocence. « Je ne suis pas un monstre ! » Je m'approcha un peu d'elle, et me mis à sa hauteur en souriant un peu avant de relever le visage vers elle pour croiser son regard. Regard que je connaissais bien.. « So Hee ?! » Mon ex. Mon véritable premier amour, pour dire. Je parus un peu gêné sur le coup, et remarqua qu'elle se tenait un peu la cheville. Elle avait dû tomber et se faire mal. « Tu t'es fais mal à la cheville ? » demandais-je, bien que ce soit une question totalement idiote puisque si elle n'avait pas mal, elle ne la tiendrait pas. Ah làlà, des fois, la chaleur me tape sur le cerveau et j'ai vraiment l'impression d'être un con fini. « Je peux regarder ? » Bah oui, j'étais quand même étudiant en médecine .. Peut-être pas en orthopédie, mais je savais reconnaître une cheville foulée quand j'en croisais une. Je m'approcha un peu plus lorsqu'elle me donna son accord, et retira délicatement sa main avant de tâter doucement sa cheville. « Tu t'es juste foulée la cheville, sa devrait passer si tu forces pas trop dessus.. » Je lui souris, je ressemblais vraiment à un médecin, enfin.. Un interne, dans ses moments là. Fallait dire qu'à mon avis, les médecins courraient pas les rues dans le coin. «  Mais au fait... Qu'est-ce que tu fiches ici ? En pleine nuit ? »

Spoiler:
 


_

What can i do? What can i say?


On an endless road, I can’t turn back. Don’t be shaken, I can’t be trapped in chaos’ time. You only have one chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20ans
ϟ localisation : Dans les bras de Hyeonnie ♥
ϟ feat. : Gu HaRa
ϟ DC : Im Hyo Sung
ϟ messages : 307

MessageSujet: Re: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   Mer 30 Jan 2013 - 3:41






So Hee & Park Mun Hee ❣
This is gonna be fun

L'idée de se promener pendant la nuit était peut-être une mauvaise idée et ça, So Hee le savait. Par contre, elle n'arrivera pas à fermer l'oeil et si elle restait enfermé dans son petit campement, elle s'imaginerait tout pleins de truc en entendant des bruits suspects dans les alentours. Au lieu de rester sur place à se faire des peurs, elle avait décidé d'aller se promener, mais voilà qu'elle s'était perdue et maintenant, on s'attaquait à elle. Enfin, c'est-ce qu'elle s'imaginait.

Confuse et effrayée, elle cria, à la personne ou à la chose, de partir tout en le traitant de monstre. Tout en massant sa cheville endoloris, elle fixa le jeune homme qui sortit des hautes-herbes. Elle fronça les sourcils et posa ses yeux sur sa blessure, sans regarder l'humain qui la regardait en levant ses deux mains, comme si il voulait s'innocenter: « Je ne suis pas un monstre ! ». La petite Kim leva légèrement son regard pour fixer le vide. Cette voix... Non, impossible ! Levant doucement la tête vers le blondinet qui se penchait pour mieux la regarder, Elle fut surprise. Ses yeux s’agrandirent et elle ouvrit doucement la bouche, formant presque un "O". En entendant son prénom sortir de la bouche de Mun Hee, elle eut un léger frisson. Que faisait-il ici, sur cette île ?

« Mun Hee... » dit-elle à voix basse.

Oubliant la douleur que sa cheville lui procurait, elle regardait chaque trait du visage de Mun Hee. Déjà que leur séparation fut difficile pour So Hee à l'université. Voilà qu'elle devrait se faire à l'idée qu'elle le verra à tous les jours, environs. Elle revint à elle lorsqu'il lui demanda si elle s'était fait mal à la cheville. Hochant la tête, elle s'exécuta au moment où son ex-petit ami lui demanda s'il pouvait y jeter un coup d’œil. Regardant le visage de Mun Hee, elle observait ses traits de son visage. Il lui rappelait sa famille. En fait, il avait été sa famille. Elle afficha une moue, puis soupira au moment où elle entendit le verdict du blondinet: « Tu t'es juste foulée la cheville, sa devrait passer si tu forces pas trop dessus.. » So Hee haussa un sourcil, désespéré par sa réaction stupide. Elle avait eu peur d'un monstre imaginaire, c'est bien. Franchement, elle était la championne de la maladroititude.

La petite Kim se donna un élan en s'appuyant e plus possible sur sa jambe gauche, évitant de marcher sur sa cheville droite. Elle s'aida en s'appuyant sur Mun Hee et se leva complètement en échappant des soupirs de douleur. Elle tapota ses vêtements pour enlever la poussière, tout en écoutant le blondinet: « Mais au fait... Qu'est-ce que tu fiches ici ? En pleine nuit ? ». Dans une précipitation, So Hee se mit à sourire et sauta au cou de Mun Hee en lui donnant une étreinte presque étouffante.

« Laisse tomber mon cas ! » dit-elle en reculant sa tête pour le regarder dans les yeux sans se détacher de lui.

L'enlaçant de nouveau, elle se mit à sourire et à verser une larme de joie. Elle se sentait soudainement moins lourde de pression, car Mun Hee avait été sa famille et il était une figure qu'elle connaissait très bien. Le voir ici, la rassurait. Son coeur battait un peu plus vite que la normale. L'avoir auprès d'elle lui procurait une sensation qu'elle avait connu avec lui. So Hee finit par se reculer, le relâchant complètement au bout de deux minutes. Elle posa ses yeux dans les siens en lui tapotant la main, d'une façon amicale.

« Mais mais ! Je ne croyais pas que tu étais sur cette île ! Tu vas bien ? Et Tae Jun ? » demanda-t-elle avec hâte.

(c) B-NET



Roh, t'es trop mignon !
Quand je t'ai vu pour la première fois, mon cœur s'est emballé. La deuxième fois que je t'ai vu, nous avons pus parler ensemble et une magnifique nuit m'a fait comprendre que le coup de foudre existait vraiment..

Cha Taek Hyeon
©️Maat'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 yo !
ϟ localisation : Un peu partout, sa dépend mais souvent sur la plage.
ϟ feat. : Kim HimChan (B.A.P)
ϟ DC : None, i'm unique!
ϟ messages : 132

MessageSujet: Re: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   Jeu 31 Jan 2013 - 16:34



Quand le passé reviens à la charge..



Je n'aurais jamais pensé retrouvé So Hee ici, surtout, en plein milieu de la nuit, dans la forêt, en plus. Et surtout, surtout... Sur cette île ! C'était assez incroyable, et impensable, enfin si, c'était possible, mais c'était vraiment incroyable.. Sa faisait tellement longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus, que la revoir ici, sa faisait réellement bizarre. J'aurais largement préféré la retrouver dans un meilleur endroit, mais bon.. Vu les circonstances, il fallait bien faire avec ce qu'on avait. Et je n'étais pas sûr que si je l'avais rencontré à nouveau sur le continent, je lui aurais de nouveau adresser la parole comme avant vu ce qu'ils étaient passés avant notre rupture, et avec ce qu'il s'était passé avec TaeJun. Tout sa, sa m'avait pas mal refroidi quant à l'idée de les retrouver tout les deux, mais ici, tout était quadruplé, et l'envie de les retrouver, sa avait été quadruplé aussi. En plus d'avoir TaeJun en binôme, je retrouvais maintenant mon amie, et mon ex petite amie pour qui je n'avais que des sentiments fort amicaux, mais qui étaient bien présent.

Néanmoins, je m'étais de suite occupé de sa cheville lorsque je l'avais vu la masser. Ici, il fallait faire attention à ne pas se faire mal car le matériel médical était presque rare, voir même quasi-inexistant, c'était pas forcément facile de pouvoir se soigner, que ce soit pour une simple fièvre, une entorse ou pire, une fracture. Trouver ne serais-ce qu'un bandage s'avérait une recherche assez difficile, puisqu'on était quand même sur une île déserte, alors espérer trouver un bandage ou des médicaments dans le coin, bon courage...

J'avais passé mon bras autour de la taille de So Hee pour l'aider à se relever lorsqu'elle avait pris un élan sur sa jambe gauche pour se relever. Sa me faisait bizarre, de passer mon bras ainsi.. Sa me rappelait la période où on était ensemble, quand on était tout le temps ensemble, toujours collé l'un à l'autre quand l'autre était dans le coin, c'était comme ça, on avait toujours été très fusionnel et très tactiles, et même aujourd'hui, j'avais gardé ce côté tactile, bien que je l'étais moins avec certaines personnes, alors qu'avant... Je l'étais avec n'importe lequel de mes amis, peu m'importait.

J'avais tourné mon visage de façon à regarder SoHee, tout en posant ma question, et je détaillais son visage. Elle n'avait pas beaucoup changé, mais elle était toujours aussi belle, et rayonnante, même en pleine nuit, après s'être légèrement foulée la cheville. C'était SoHee, elle avait toujours été rayonnante, pleine de vie, et c'est ce qui m'avait plu, la première fois que je l'avais vu, et ce qui avait fait que j'étais tombé amoureux d'elle.

« Hein ? Mais.. ! » Je ne comprenais pas pourquoi elle s'était jetée sur moi, mais je répondis néanmoins à son étreinte tout en la serrant dans mes bras, mais en faisant attention à ce que cela ne nous étouffe pas non plus quoi.. Je la détacha de moi un peu après, histoire de reprendre un peu mon souffle avant de lui sourire chaleureusement tout en glissant une main dans mes cheveux déjà en bataille.

« Parce que tu crois que je savais que tu étais là ? » lui demandais-je en rigolant avant de glisser ma main sur ses cheveux pour les remettre correctement. « Je savais pas que tu étais là non plus, moi, et calme toi, tout va bien. » Elle était tellement rapide, posant 4 questions en une seule, sa me faisait perdre ma concentration, et elle ne s'en rendait même pas compte. « Je vais bien, parfaitement bien, et toi ? Mise à part ta cheville foulée.. » répondis-je à sa question tout en croisant mes bras sur ma poitrine. « TaeJun ? Il va bien, c'est mon binôme. » fis-je en lui montrant mon collier avec mon doigts tout en souriant. « Tu ne l'as pas vu sur l'île ? » lui demandais-je, comme étonné qu'elle ne l'ai pas croisé, parce que bon, cette île n'était pas très grande non plus, mais bon.. Elle venait juste de me retrouver alors bon.. Pris par un élan d'affection, j'attirais SoHee contre moi. Elle m'avait réellement manqué, pendant tout ce temps où je m'étais éloigné à cause de foutue rumeurs. « Tu m'avais manqué. »



_

What can i do? What can i say?


On an endless road, I can’t turn back. Don’t be shaken, I can’t be trapped in chaos’ time. You only have one chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20ans
ϟ localisation : Dans les bras de Hyeonnie ♥
ϟ feat. : Gu HaRa
ϟ DC : Im Hyo Sung
ϟ messages : 307

MessageSujet: Re: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   Ven 1 Fév 2013 - 3:20






So Hee & Park Mun Hee ❣
Quand le passé reviens à la charge...

Le coeur qui palpitait à vive allure donnait le tournis à la petite So Hee. Son coeur avait subit deux choques: celui de revoir son tout premier amour et celui d'avoir crus mourir en ce tôt matin encore voilé d'un bleu nuit étoilé. Elle s'était jetée dans les bras de Mun Hee, sans crier gare. La sensation de chaleur, de réconfort et d'amour lui manquait, terriblement et instinctivement, elle s'était coller au blondinet. Très tactile, elle adore toucher ceux qui l'entoure. Même que parfois on se demande si il n'a pas un problème, tellement elle joue la naïve et l'innocente, en plus de toujours toucher les gens. Parfois, on se demandait même si elle était amoureuse de la personne, tellement elle est câline. Mais quand elle sortait avec Mun Hee, elle évitait de faire des câlins à n'importe quel garçon. Quand elle est amoureuse, elle le fait savoir à son petit ami par tous les moyens, en commençant par le respect qui consistait à éviter de câliner tous ses amis garçons comme elle le faisait quand elle était célibataire. Gentille petite So Hee.

Se détachant de Mun Hee, elle se mit à le bombarder de question, déviant le sujet principale qui était sa cheville. Elle était tellement contente de le voir ici, elle dont sa famille lui manquait. Voir le blondinet ici, devant elle lui procurait un sentiment fort qu'elle ne pouvait décrire. Elle soupira pour se calmer un peu, histoire de prendre le dessus sur ses sentiments. Il ne fallait pas s'emballer, hein. Ils n'étaient plus ensemble, après tout. Mun Hee se mit à parler et So Hee se calma légèrement.

« Parce que tu crois que je savais que tu étais là ? »

« Bah heu... Non ? Je ne sais pas » dit-elle, nerveusement.

Le blondinet rajouta: « Je savais pas que tu étais là non plus, moi, et calme toi, tout va bien » et la petite So Hee se calma en affichant une moue sur son visage. Elle avait envie de pleurer. De joie comme de tristesse. Toutes sortes d'émotions lui frappait l'esprit et le coeur en même temps, la déboussolant. Ne voulant pas montrer le chagrin qu'elle avait, elle ravala ses larmes en levant ses yeux au ciel, souriant comme si elle n'avait rien et reposa son regard dans celui du blondinet qui lui posa quelques questions, mentionnant même que Tae Jun était son binôme.

« Junnie ?! Ton binôme ?! Chanceux, va ! » s'exclâma-t-elle en prenant doucement, entre ses doigts, le médaillons de son ami. Puis, elle le relâcha lentement tout en continuant de parler « Non, je ne l'ai pas croisé encore. T'es le premier que je croise que je connais »

Elle lui sourit doucement. Puis, So Hee se laissa attirer par Mun Hee. Se blottissant dans ses bras, elle ne pus s'empêcher de verser quelques larmes par ce surplus d'émotions qui la fouettais. Passant ses bras autour des côtes du blondinet - vue qu'elle est plus petite que lui -, elle fourra son visage sur le chandail de son ami, évitant tant bien que mal de faire entendre ses gémissement dû à l'énorme chagrin qui pesait sur son coeur. Malgré qu'ils se soient laissés en bon terme, ils ne s'étaient plus parler à cause des nombreuses rumeurs. Ah... Ces poignards invisibles...

« Tu m'as manqué aussi... » dit-elle entre deux respire saccadés.

S'accrochant au derrière du chandail de Mun Hee, elle serra un peu plus son étreinte, finissant par le lâcher au bout de quelques minutes. Se reculant, elle essuya ses larmes du revers de sa main. Elle échappa un petit gémissement en s'appuyant sur sa cheville foulée. Elle se mit à sourire en rigolant un peu de sa situation.

« Je sais qu'on est plus ensemble, mais bon... Je ne me suis pas débarrasser de l'habitude de te cajoler » dit-elle en soupirant pour calmer sa respiration haletante dû à ses pleures.

(c) B-NET



Roh, t'es trop mignon !
Quand je t'ai vu pour la première fois, mon cœur s'est emballé. La deuxième fois que je t'ai vu, nous avons pus parler ensemble et une magnifique nuit m'a fait comprendre que le coup de foudre existait vraiment..

Cha Taek Hyeon
©️Maat'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 yo !
ϟ localisation : Un peu partout, sa dépend mais souvent sur la plage.
ϟ feat. : Kim HimChan (B.A.P)
ϟ DC : None, i'm unique!
ϟ messages : 132

MessageSujet: Re: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   Sam 2 Fév 2013 - 10:08



Quand le passé reviens à la charge..



Revoir SoHee, malgré tout ce qu'il s'était passé avant notre arrivée sur l'île et toute les rumeurs qui avaient tournées à la manière de vautours autour de nous, j'étais réellement heureux de la revoir, de retrouver toute ses petites manières, et le fait qu'elle ne pouvait s'empêcher de me cajoler comme quand nous avions été en couple. J'avais été son premier amour, et elle avait été le mien, en quelque sorte. Parce que même si j'avais eu d'autres copines, ou copains avant, cela n'avait jamais été aussi fort qu'avec SoHee. Il y avait une sorte d'alchimie assez spéciale qui était passée entre nous, et on s'entendait vraiment bien. On voulait, en quelque sorte, un peu les mêmes choses dans un couple. Néanmoins.. C'est mon couple avec SoHee qui m'a permis d'avancer, comme une sorte de grande marche à monter pour passer à autre chose, et en étant avec elle, j'avais réussi la moitié du parcours, et c'est ma rupture avec elle, et les douleurs qui y étaient liées qui ont fait que la deuxième moitié du parcours, je l'a réussit aussi. Difficilement, mais je la passa. Car une rupture, même voulue, sa restait quelque chose de douloureux, de poignant.. Quelque chose qui met du temps à se réparer, une blessure qui demeure ouverte pendant un long moment, et qui se referme doucement, lentement, très lentement jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'une petite cicatrice qui porte la peur de se rouvrir à chaque instant, et de se déchirer à nouveau pour faire mal, très mal.

Je lui souris, passant doucement une main sur ses cheveux pour replacer quelques mèches qui partaient à droite et à gauche. « Je rigolais, SoHee, je rigolais. » Je fronça légèrement les sourcils lorsqu'elle leva les yeux au ciel en souriant. Encore un masque, Sohee.. Elle avait toujours fais sa, lorsqu'elle avait envie de pleurer, même quand nous étions encore ensemble, elle faisait sa. Elle n'avait pleuré devant moi que quelques fois, elle cachait tout en bloc. Mais je ne pouvais pas critiquer sa manière de faire, je le faisais également, je cachais tout de façon à ce qu'il n'y ai aucun point faible visible. Ça pouvait paraître totalement stupide et irrationnel, mais je m'étais créer comme ça. J'avais créer mon masque ainsi. Parce que de toute évidence, dans un monde comme celui dans lequel nous vivions, il était impossible de survivre sans ces masques là.

« Yep, mon binôme ! Eh ouais, je sais, j'ai de la chance. » Je lui fis un grand sourire alors que mes yeux suivaient le trajet de ses doigts sur mon médaillon. « Oh.. Je vois. Moi j'en ai croisé plusieurs déjà, de personnes que je connaissais avant d'arriver.. ici. »

Je l'avais attiré contre moi, et je venais juste de me rentre compte à quel point ce contact m'avait manqué lorsque nous nous étions séparés, et à quel point il avait été essentiel à ma propre vie lorsque nous étions encore ensemble, à quel point les câlins avaient été un de mes trésors, à quel point ma rupture avec SoHee et l'arrivée sur l'île avait dispersé mes émotions, mes sentiments et tout ce qui avait un jour énormément compté à mes yeux. Comme si cette île voulait qu'on devienne des humains dénués de toute émotion ou de tout sentiment à part la peur, et la haine. C'était comme un lavage de cerveau que l'on effectuait sur une longue période pour que tout ce que l'on avait disparaisse de notre esprit pour ne garder qu'une idée en tête : survivre. Survivre qu'importe le prix. Et les personnes que l'on connaissait, on devait les chérir, se dire qu'elles étaient là pour nous rappeler qu'on avait pas le droit de se laisser aller, qu'on devait résister à la tentation de tout oublier une bonne fois pour toute.

Lorsque la voix de SoHee résonna à nouveau, je l'a serra un peu plus fort contre moi comme pour me persuader qu'elle n'était pas une illusion créer par l'océan. Lorsqu'elle s'éloigna un peu de moi, je plissa légèrement les yeux, et glissa ma main sur sa joue pour effacer les traces des larmes qui s'étaient posées sur ses joues. « Ce n'est pas grave.. Ça me gêne pas, au contraire. » Je lui souris à nouveau, et je la regarda, plongeant mes yeux dans les siens. « Tu te souviens de ce que je te disais quand tu pleurais devant moi ? » J'attendis un instant, cherchant dans ses yeux le souvenir de la première fois où je lui avais dis sa, de la première fois qu'elle avait pleurée dans mes bras. La première fois que je l'avais fais souffrir... Je repris doucement la parole, en gardant ma main sur sa joue. « Tu es plus belle quand tu souris que quand tu pleures, alors ne pleure pas. »



_

What can i do? What can i say?


On an endless road, I can’t turn back. Don’t be shaken, I can’t be trapped in chaos’ time. You only have one chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20ans
ϟ localisation : Dans les bras de Hyeonnie ♥
ϟ feat. : Gu HaRa
ϟ DC : Im Hyo Sung
ϟ messages : 307

MessageSujet: Re: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   Sam 2 Fév 2013 - 21:08






So Hee & Park Mun Hee ❣
Quand le passé reviens à la charge...

« Yep, mon binôme ! Eh ouais, je sais, j'ai de la chance. »¸So Hee aficha un léger sourire. Tae Jun. Son meilleur ami. Ils formaient un jolie trio, mais ovilà que des gens jaloux de a complicité qu'ils avaient, partit une rumeur qui avait détruit une forte amitié et un amour presque incassable. Tout avait été construit avec les années de confiance, de temps passé ensemble, de rire, de pleure, d'amour et de confidence. Voilà qu'une simple rumeur, qui n'avait circulé que depuis une à deux journées, avait tout brisé en moins de temps que la construction. Pour la jeune So Hee, elle avait été abattu. Littéralement à terre, écrasé par une douleur presque physique d'un camion qui vous écrase petit à petit sans que vous mourrez. Tae Jun avait été celui avec qui elle a put tenir le coup, car il passait par la même douleur qu'elle. C,était grâce à lui, en parti, si elle est resté la même So Hee qu'avant cette tragédie qui l'avait mise à terre. La jeune femme avait littéralement changé du tout au tout, envoyant dans les roses tous ceux qu'elle croisait sur son chemin, une haine grandissante dans son cœur à chaque jour. Elle qui ne parlait pas, sa famille ne fut pas au courant, jusqu'à ce que Tae Jun alerte sa famille pour cesser cette torture que So Hee s'infligeait à elle-même, puisque ce n'était pas du tout son genre d'insulter n'importe qui. Elle se rendait malade, mais elle ne s'en plaignait pas et encaissait en silence, comme à son habitude.

« Oh.. Je vois. Moi j'en ai croisé plusieurs déjà, de personnes que je connaissais avant d'arriver.. ici. » Voir Mun Hee en face d'elle, lui remémorait toute cette douleur au travers duquel elle avait dû passer. Ce n'était pas de sa faute à lui, mais voilà. So Hee attitrait cette souffrance au blondinet, puisque c'était lui qui avait crus en cette fausse rumeur au lieu de la croire, elle. Il fut son premier amour, son tout premier dans tout, en fait. Il le savait, il l'avait sut et il le sera toujours. La petite Kim, décidant de faire ce voyage scolaire, s'était promise qu'à son retour, elle aura oublier Mun Hee. Mais tous ses plans furent tomber à l'eau en comprenant qu'elle était coincées sur cette île, empêchant quiconque de s'enfuir. Sa famille lui manquait terriblement, puisqu'elle ne s'était pas encore détaché, même à son âge. Et pour couronner le tout, voir son ex-petit ami qui avait passé des journées avec elle et sa famille, lui rappelait tout. Non seulement des souvenirs négatifs, mais aussi positifs.

Elle sortit finalement de ses pensées profondes lorsqu'elle ressentit la chaleur, la douceur et l'odeur de son ex-petit ami. Ses mains et ses bras qui l'entouraient la réconfortait, comme quand ils sortaient ensemble. Elle s'accrocha à lui, ne pouvant plus résister à la tentation d'échapper quelques larmes. Ses yeux, gonflés de chagrin qui voulait empêcher les vagues de larmes de couler à flots, se fermèrent, incapable de rester ouvert, tellement ils étaient noyés. Oui, elle s'était ennuyé de lui, mais disons que de le revoir, en face à face, réveillait des vieux sentiments enfouis chez elle. Se détachant difficilement des bras de Mun Hee, histoire d'éviter de retomber dans une dépendance amoureuse ou d'amitié, ce qui était sur le point de se produire, elle essuya les larmes du revers de sa main. Puis, elle s'arrêta net lorsque le blondinet posa une main chaude contre sa joue rosé. Il ne l'aidait pas, là. Elle ne voulait pas retomber amoureux de lui, elle avait déjà quelqu'un en tête qu'elle avait connu sur cette île. S'excusant de lui faire des caresses, le jeune homme lui répondit que ce n'était pas grave, que ça ne le gênait pas. So Hee afficha un maigre sourire et fus hypnotisé par le regard de son ex-petit ami, qui était plongé dans le sien:

« Tu te souviens de ce que je te disais quand tu pleurais devant moi ? »

Les yeux de la coréenne s’agrandirent. Il s'en souvenait ? Elle se mit à avoir des flashback des moments où elle pleurait devant Mun Hee, ne pouvant plus encaisser le mal qu'elle encaissait en silence. Il lui disait une phrase qui lui faisait battre le cœur à chaque fois et qui lui rendait son sourire radieux. Le chagrin, toujours présent dans ses yeux, elle écouta la voix et les belles paroles de son ex-petit ami: « Tu es plus belle quand tu souris que quand tu pleures, alors ne pleure pas. » Se pinçant les lèvres en poussant légèrement sa joue contre la main de Mun Hee, comme pour chercher du réconfort, fermât les yeux et baissa la tête. Tout ceci lui manquait: la compagnie d'un homme, les belles paroles, la chaleur, la protection, le réconfort. Tout ça, Mun Hee l'avait. Sa voix qui l'avait tant bercé ne la bercera plus. Elle devait s'y faire. So Hee le savait très bien qu'elle ne pouvait pas retomber amoureuse de lui. Elle ne le pouvait pas...

C'était le chagrin total. Son coeur n'en pouvait plus. Malgré qu'elle se vidait à chaque soir en pleurnichant dans son campement, elle en avait encore gros. Posant ses mains sur son visage en repoussant doucement la main du blondinet, elle se pencha presque en deux, se recroquevillant pour tenter de calmer cette crise qui l'avait frapper de plein fouet. Passant ses doigts, sa main et le revers de ses mains pour essuyer ces rivières de larme, elle finit par se redresser après plusieurs secondes de combat pour se calmer elle-même. Fuyant le regard du blondinet, elle se mit à parler, prenant de grande respiration:

« Je suis désolé... On se revoit et voilà que je gâche tout... Je suis désolé... Tout ça c'est du n'importe quoi, cette histoire d'île... C'est irréel » dit-elle fronçant les sourcils, retrouvant peu à peu son calme.

(c) B-NET



Roh, t'es trop mignon !
Quand je t'ai vu pour la première fois, mon cœur s'est emballé. La deuxième fois que je t'ai vu, nous avons pus parler ensemble et une magnifique nuit m'a fait comprendre que le coup de foudre existait vraiment..

Cha Taek Hyeon
©️Maat'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 yo !
ϟ localisation : Un peu partout, sa dépend mais souvent sur la plage.
ϟ feat. : Kim HimChan (B.A.P)
ϟ DC : None, i'm unique!
ϟ messages : 132

MessageSujet: Re: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   Lun 4 Fév 2013 - 18:56



Quand le passé reviens à la charge..


J'avais vraiment eu un coup de chance de tomber sur TaeJun comme binôme. Nous avions été des meilleurs amis par le passé, de très très bons amis, et il faisait partit de mes meilleurs amis, et dans mon cœur, il l'a toujours été, même lorsque les rumeurs ont déferlées à la manière de vagues brutales comme des vagues de tsunamis. Ces rumeurs m'ont réellement fait mal. C'était une douleur incomparable, je me suis sentis comme dévasté, comme brutalisé par la méchanceté de ses gens qui n'étaient que jaloux d'une amitié sans limite et d'un amour inconditionnel que j'offrais à SoHee a ce moment là. C'était ainsi, je l'aimais énormément, comme jamais je n'avais aimé, c'était incroyablement fort, et j'avais fais la connerie de ne pas la croire à ce moment là. Mais il se passait tellement de choses.. A ce moment là, ma famille tombait encore plus en ruines qu'avant, on se déchirait, et même si je n'habitais plus chez moi, tout partait en sucette. Ma mère supportait de moins en moins bien sa dépression, et se renfermait encore plus, laissant mon père dans une souffrance à peine soutenable. Il supportait la famille à bout de bras, et travaillait comme il pouvait, enchaînant les gardes nocturnes, travaillant plusieurs vingt-quatre heures d'affilés pour tenir la famille, pour m'aider aussi à payer mes études, et ce même si j'enchaînais les petits boulots, c'était difficile. Mon père essayait de maintenir ma mère en vie, et tentait de construire mon avenir, et tout cela tombait en ruine. Mon père en avait marre des nuits à passer à travailler sans relâche, et des menues tâches qu'il faisait à la maison, tout cela pour éviter que notre famille ne s'amenuise encore plus. Pour éviter qu'à Noël, quand on nous invite, on dise que l'on ne peut venir car il y a eu divorce, ou parce que ma mère est décédée, tuée par ses anti-dépresseurs, tuée par ses foutus médocs qu'elle prenait dès qu'elle allait soit-disant mal. Mais ce n'était que des placebos débiles qui, au lieu de la faire aller mieux, la rendait encore plus mal qu'elle ne l'était. Foutaises, ouais ! Rien que sa.

On lui payait des séances chez un psychologue qui lui donnait sa, mais il valait mieux dire que c'était un cas désespérer, cela ferait le même effet. Retrouver SoHee me rappelait un peu le « coin de paradis » que j'avais lorsque ma famille se déchirait, lorsque tout partait en couille, et qu'il n'y avait plus rien à faire, qu'il fallait juste attendre. Elle avait été mon soutien, ma famille, ma « nouvelle » famille, la seule devant laquelle je m'étais permis de pleurer, pour de vrai, de vrai larmes, des larmes de désespoir. Parce que j'étais totalement désemparé, dépourvu de tout confort familial que je voulais, que j'avais besoin, et elle m'offrait quelque chose d'autre, quelque chose de doux, de tendre, ce dont j'avais besoin...

Je n'avais néanmoins pas le droit de faire sa à Sohee, être aussi doux, être aussi tactile.. Je ne devais pas. Ce n'était pas comme ça que je devais agir en tant qu'ex, mais je ne pouvais pas la laisser pleurer sans rien dire, je ne pouvais pas, c'était contre nature, pour moi, c'était inimaginable de laisser quelqu'un pleurer alors que je pouvais très bien l'aider. J'veux dire, je pouvais pas laisser la fille qui m'avait apporté dans de bonheur pleurer devant moi sans rien dire ni réagir.. Je n'étais pas si cruel, pas si malsain. Je n'étais pas un enfoiré de cette forme, je n'étais pas sa. C'était pas moi.

Je ne voulais pas qu'elle retombe amoureuse de moi, parce que moi, je n'avais plus ses sentiments là à son égard. J'aimais.. Jun, j'étais tombé amoureux d'elle, et je n'avais pas le droit d'agir de cette façon, une façon qui ferrait qu'elle tomberait amoureuse de moi à nouveau. Je ne pouvais pas lui faire sa, j'avais tellement été un salaud avec elle lorsqu'on avait cassé, j'étais partit comme ça, d'un coup. Comme un coup de vent, j'avais tout laissé tomber, je les avais laissé tombé parce que j'avais cru à des rumeurs stupides, des rumeurs fausses et que j'avais su fausses qu'après les avoir laisser tomber. J'avais entendu des conversations malsaine à ce propos, des gens qui rigolaient de ne plus nous voir ensemble. C'était malheureux, et j'étais triste que cela soit vrai.. Que je n'avais pas cru la femme que j'aimais, que j'aimais plus que tout, que j'avais joué au con. Je ne savais même pas si je méritais encore de tomber amoureux, quoi, franchement !

Je l'avais regardé se pencher pour pleurer, et j'eus le cœur serrer. Je ne savais pas si c'était ma faute, mais cela me faisait atrocement mal de la voir ainsi. Je la regardais, le cœur serrer par la souffrance, par la cruauté de ma connerie. Une fois qu'elle se releva, je lui adressa un petit sourire désolé. « Ne t'excuses pas, c'est pas ta faute. Tu as raison, cette île, c'est totalement irréel, et irrationnel. Et pourquoi cela tombe sur nous quoi.. Franchement, c'est grave quoi.. » Je soupirais. C'est vrai que cette île nous donnait du fil à retordre, vraiment. Ce n'était pas facile de vivre ici, dans un confort totalement inconnu, si inconnu qu'il nous était incapable de survivre vraiment. Néanmoins, quelque chose me pesait sur le cœur et.. Prenant les mains de SoHee, je plongea mon regard dans le sien. « Tu sais.. Je voudrais m'excuser.. De ne pas t'avoir cru.. Pour les rumeurs. De pas t'avoir cru toi, et TaeJun. J'ai été con, très con.. » Je ne savais pas si je me ferais pardonner, mais je voulais lui dire, je voulais être sûr qu'elle le sache et qu'elle le comprenne, qu'elle sache à quel point je m'en voulais.


_

What can i do? What can i say?


On an endless road, I can’t turn back. Don’t be shaken, I can’t be trapped in chaos’ time. You only have one chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20ans
ϟ localisation : Dans les bras de Hyeonnie ♥
ϟ feat. : Gu HaRa
ϟ DC : Im Hyo Sung
ϟ messages : 307

MessageSujet: Re: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   Mer 6 Fév 2013 - 3:37






So Hee & Park Mun Hee ❣
Quand le passé reviens à la charge...

S'en avait été de trop pour So Hee: revoir Mun Hee, l'Entendre lui prononcer une phrase qu'il lui disait à chaque fois qu'elle pleurait devant lui, entendre simplement le son de sa voix, la rendait malade de chagrin. N'oublions pas qu'il avait été son premier amour, son premier dans tout, en fait. Sa première expérience en tant qu'amoureuse et, étant sensible, de l'avoir perdu aussi brutalement l'avait brisé en mille morceau. Aussi pire qu'une assiette qu'on échappait par terre et qui se brisait. Imaginez-vous sauter sur les morceaux déjà brisé de l'assiette. Eh bien, c'était l'être de So Hee qui ressemblait au résultat final. Et voilà qu'elle s'était tout simplement abandonné dans deux étreintes envers celui qui avait causé toute cette peine. Mais comment la petite Kim peut-elle refusé de parler à son ex-petit ami envers qui, le revoir, lui faisait battre son petit coeur ?

Une crise de chagrin prit en attaque subtile la petite So Hee. Se penchant en deux pour souffrir en silence, elle ne désirait pas qu'on la touche ou qu'on essai de la consoler. Tout ce qu'elle voulait, c'était pleurer, de se vider le sac une bonne fois pour toute. S'en était de trop. Mais de beaucoup trop. Elle était tellement confuse entre: la colère d'avoir été blessé par Mun Hee, la tristesse d'avoir été trahi, le chagrin de l'ennui et la joie de revoir un visage familier. Tout était de trop dans sa vie, présentement. Elle n'avait pas besoin de cette confusion qui la mettait tout à l'envers.

Se relevant en essuyant des chaudes larmes, elle soupira. Elle regarda vite fait le blondinet en s'excusant de cette pleurnicherie extrême qui l'avait frappé de plein fouet. Mun Hee lui répondit: « Ne t'excuses pas, c'est pas ta faute. Tu as raison, cette île, c'est totalement irréel, et irrationnel. Et pourquoi cela tombe sur nous quoi.. Franchement, c'est grave quoi.. » ce qui eut pour effet de faire sourire So Hee.

« Tu parle... C'est vraiment n'importe quoi, cette île » dit-elle en serrant sa mâchoire.

Puis, sentant ses mains se faire prendre dans celle de Mun Hee, elle se mit à le regarder droit dans les yeux, reniflant doucement, sans faire de bruit trop déplacer. Celui-ci lui dit: « Tu sais.. Je voudrais m'excuser.. De ne pas t'avoir cru.. Pour les rumeurs. De pas t'avoir cru toi, et TaeJun. J'ai été con, très con.. » Soudainement, prise de rage, elle fronça les sourcils en serrant les dents et retira, d'un coup sec, ses mains de celles du blondinet. Elle réfléchissait, pendant quelque seconde, à ces excuses qui lui semblaient tout à coup, minable, fausses. à ses oreilles, il se jouait d'elle. Enfin, pas méchamment, mais presque.

« Comment... As-tu pus ne pas me croire ? J'ai pleuré à tes pieds en t'implorant de me croire... Tu n'as rien voulus savoir, Mun Hee » lâcha-t-elle en relâchant les muscles tendus sa mâchoire.

Soo Hee était fâchée. Les excuses que venait de dire le blondinet, à l'égard de leur séparation, avait frappé à nouveau la jeune femme. Cette fois, ce coup se transformait en colère. Puisqu'elle s'était remise de tout cela, sans son aide, le voir lui demander pardon était comme si il se moquait d'elle. Enfin, elle le prenait ainsi, en fait. Peut-être qu'elle passait par toutes les émotions qui la hantait intérieurement aussi. Levant sa main droite pour pointer le torse de son ex-petit ami, elle gonfla légèrement les joues, outrés.

« C'est là que tu t'excuses, quand on sait qu'on ne risque pas de sortir de cette foutu île pour je ne sais pas combien de temps ! » accusait-elle en le pointant d'une façon méchante.

Sa main droite finit par balayer l'air pour désigner les haute-herbe. En fait, elle désignait plutôt l'île de la main. Elle n'en revenait tout simplement pas. Elle était bel et bien fâché, à cet instant, croyant qu'on se moquait d'elle. Bon, peut-être n'était-elle pas retombé amoureuse de lui, après tout. Ce n'était que de vieux sentiment qui faisait surface. Parce que là, elle le détestait. Oh oui, elle le détestait.

« Explique moi... Explique moi ! Pourquoi tu as tout foutu en l'air ! » cria-t-elle, l'air hébété et triste.

Non, elle ne pleurait pas. Oui, elle avait un peu les larmes aux yeux, tellement elle était blessé et en colère, mais elle n'allait pas pleurer, non. Elle voulait savoir pourquoi il ne l'avait pas cru, à ce moment-là. Ils auraient été encore ensemble, aujourd'hui. Mais voilà qu'il en a fait qu'à sa tête en piétinant littéralement le coeur de son ex-copine, comme si les gens autour avaient été plus important qu'elle.

(c) B-NET



Roh, t'es trop mignon !
Quand je t'ai vu pour la première fois, mon cœur s'est emballé. La deuxième fois que je t'ai vu, nous avons pus parler ensemble et une magnifique nuit m'a fait comprendre que le coup de foudre existait vraiment..

Cha Taek Hyeon
©️Maat'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 yo !
ϟ localisation : Un peu partout, sa dépend mais souvent sur la plage.
ϟ feat. : Kim HimChan (B.A.P)
ϟ DC : None, i'm unique!
ϟ messages : 132

MessageSujet: Re: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   Ven 8 Fév 2013 - 22:29

Quand le passé reviens à la charge..



J'aurais voulu serrer dans mes bras SoHee lorsqu'elle avait eu cette crise de larmes, mais j'étais bien placé pour savoir que dans ces moments, ce n'était pas la chose à faire, elle préférait être seule dans ces instants là. Je m'en souvenais et je respectais qu'elle ne veuille pas qu'on la touche. J'étais pareil lorsque j'avais mes sautes d'humeurs. Il était encore plus difficile pour moi qu'on me touche lorsque je devenais lunatique, que je devenais froid, j'avais besoin d'être seul. Que Personne ne me touche, sauf ceux qui savaient s'y prendre, qui savaient comment me prendre dans ses instants là. Ils étaient rares, mais ils existaient, et eux savait exactement de quelle manière il fallait procéder dans ses instants là. Même si j'avais encore un peu de réticence, ceux qui savaient bien s'y prendre, je tolérais, je les laissais faire parce qu'au fond.. j'en avais besoin, comme un besoin irrémédiable, mais inavouable à cause d'une fierté mal placée, mais surtout parce qu'avant, je les envoyais balader pour ne pas qu'ils viennent m'emmerder. C'était con, mais c'était mon mutisme, c'était mon mécanisme de défense, en fait, et sans ça, je me sentais totalement nu, totalement démuni de toute protection spirituelle. Et c'est pour sa que j'en avais besoin, dans le fond, mais si j'étais incapable de l'avouer, incapable de dévoiler mes faiblesses, mes failles, mes besoins et mes envies très clairement, c'était ainsi et cela ne changera pas de sitôt.

Mais on avait beau être prisonnier d'une île aux barreaux invisibles, cette île possédait néanmoins son charme, mais elle nous rendait malheureusement fou, nous rendait totalement différents de comment nous étions avant d'y arriver. Elle nous métamorphosait, pas forcément bien, malheureusement, mais elle nous changeait, et au fond, on espérait que tout s'arrangerait, que tout changerait. Mais au fond, on savait bien que rien ne changerait et que l'on resterait coincés sur cette île pour encore un bon, et long moment, ce n'était que peu dire. On pouvait toujours attendre pour voir un bateau arriver pour nous ramener chez nous.. « Totalement n'importe quoi.. Et à mon avis, on est bloqué ici pour encore un bon moment.. C'est affreux, totalement affreux.. » Je soupire, légèrement désemparé de toute cette situation qui m'échappe du bout des doigts, comme si on ne pouvait plus rien contrôler, comme si plus rien ne nous appartenait, comme si tout n'était que de la poussière ou une fausse illusion qui disparaissait comme un oasis en plein milieu du Sahara.

Et puis.. La conversation tourna rapidement sur celle de mes excuses, mes plates excuses, mes excuses que je trouvais moi même très plates.. J'avais honte de moi-même, honte de ce que je lui avais fais. Et j'aurais préféré m'excuser dans d'autres situations, mais malheureusement, j'étais résolu à le faire dans ses conditions, un peu obliger à le faire maintenant, j'aurais réellement voulu le faire autrement, et je m'en voulais.. Terriblement, je m'en voulais à un point non négligeable.

« SoHee, je .. Je voulais te croire, je voulais réellement te croire, mais je sais pas, j'ai pas réussi.. Je.. » Je laissa ma phrase en suspens, je ne trouvais plus mes mots, ils étaient comme bloqués dans ma gorge, et je n'arrivais pas à les laisser sortir. C'était impossible. Comme un ballon increvable, je n'arrivais pas à crever la poche où mes mots étaient bloqués, et demeurais cadenassés. En la voyant pointer mon torse avec sa main, je sentais que j'allais passer un mauvais quart d'heure, mais elle avait le droit, totalement le droit de m'en vouloir, et de vouloir m'en faire voir de toute les couleurs. Putain ! Je le méritais, je ne méritais que ça. C'était horrible, mais c'était vrai, je ne méritais que son courroux.

« Je suis désolée SoHee.. J'aurais voulu que cela se passe autrement.. Je pensais pas te trouver ici, et j'avais voulu le faire le pseudo-voyage.. Mais je mérite même pas de te parler tellement ce que j'ai fais craint. J'ai été un salaud, je t'ai lâché sans penser aux conséquences, j'ai tout lâché.. Et j'aurais pas dû le faire, du moins, pas ainsi, j'aurais pas dû..Et tu as totalement le droit de me détester, de refuser de me revoir, je comprendrais.. » Je soupirais, désespérer par mon cas, désemparé par ma propre bêtise. Et je baissa légèrement le visage, mes yeux regardant mes doigts qui s'entortillaient nerveusement. « Pourquoi j'ai fais sa.. ? Tu te souviens que ma mère était dépressive après... » Je me racla la gorge comme pour qu'elle comprenne l'épisode du petit frère que j'ai jamais eu et que je n'avais absolument pas envie de dire à autre voix. « Elle retombait, et tout me retombait dessus, tu sais à quel point c'était dur de vivre comme ça. Et pis, il y avait d'autres rumeurs, à l'école, des rumeurs sur plein de choses, plein de choses horribles, et je supportais pas.. Je supportais plus, j'ai péter un plomb et j'ai tout plaquer sur un coup de tête. » Je soupira doucement, comme si les larmes menaçaient de couler sur mes joues. « Motivé par quelque chose, par une idée débile.. Je voulais voir si j'étais capable de vivre sans toi. Sauf que c'était débile, j'aurais pas dû prendre cette décision à la légère, mais tout partait en vrille et je l'ai fais.. Et je m'en suis voulue SoHee, réellement.. Quand j'ai su que tout ce que tu me disais était vrai, j'm'en suis réellement voulu, comme jamais.. Et j'ai regretter de pas être là.. » J'ai reniflé légèrement, une larme coulant le long de ma joue. J'étais con, et sa me faisait pleurer, j'étais mal barré.

Spoiler:
 


_

What can i do? What can i say?


On an endless road, I can’t turn back. Don’t be shaken, I can’t be trapped in chaos’ time. You only have one chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20ans
ϟ localisation : Dans les bras de Hyeonnie ♥
ϟ feat. : Gu HaRa
ϟ DC : Im Hyo Sung
ϟ messages : 307

MessageSujet: Re: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   Mer 13 Fév 2013 - 0:10






So Hee & Park Mun Hee ❣
Quand le passé reviens à la charge...

C'était comme si une rage soudaine s'était emparé d'elle, comme si on venait de lui retirer quelqu'un de précieux sous ses yeux et qu'on le faisait souffrir sans qu'elle ne puisse rien faire. Elle me sentais ainsi à cet instant précis. Déchiré, en colère, triste et dégoûté à la fois. Toute une gamme d'émotion passait et So Hee ne savait plus où donner la tête. En fait, elle se laissait envahir par cette colère qui lui était monté en tête au moment où elle l'avait entendu s'excuser. Des excuses qui semblaient pitoyable aux oreilles sourdes de la jeune Kim, abattue. Des souvenirs douloureux qui l'avait frappé en plein visage qui lui avait donner la rage. Elle l'accusa de ne pas lui avoir fait confiance et de l'avoir fait souffrir. Il avait été son petit copain, comment avait-il pu faire une telle chose ?

Reprenant ses excuses d'une façon plus détaillées, So Hee écouta ses excuses avec une oreilles un peu plus attentive, histoire de lui donner une chance. Certes, même si au tout début elle était contente de le voir, au fond d'elle, elle avait caché cette rancune qui avait soudainement sortit de son placard. Il faisait clairement éruption: le visage crispé de colère, les poings serrés et la mâchoire raide. La petite Kim l'écoutait sans l'interrompre, s'apercevant que ses excuses dévia sur le sujet de sa mère et de la dépression. Soudainement, le corps de la jeune femme se détendit, elle faillit presque vacillé tellement l’adrénaline de sa colère s'était dissipé pour laisser la place à la compassion. Le voir dans cet état lui avait serré le coeur, voir même à l'arrêter pendant une seconde ou deux. Se sentant soudainement mal, elle leva sa main droite en bougeant ses petits doigts sans toucher Mun Hee. En fait, dans la position de sa main, elle pouvait voir ses doigts effleuré la joue de son ex-petit ami, l'air légèrement pensive. S'empêchant de s'approcher de lui, ayant toujours une rancune pesant à l'intérieur d'elle, elle laissa tomber sa main qui allait solidement tomber contre la cuisse de la jeune femme.

So Hee était prise par une vrai tornade d'émotion. Devait-elle avoir de la compassion ou d'être fâcher contre lui pour le reste de sa vie ? Si il aurait été ailleurs, par exemple à Seoul au leu d'être coincé ici, sur cette île assez petite qu'il pouvait se croisé aux deux jours, la situation aurait été plus facile à gérer. Elle soupira en laissant pénétrer ses ongles de sa main droite dans sa propre paume de main, les yeux froncés.

« Tu... Voulais savoir si tu pouvais vivre sans moi ? » demanda-t-elle comme si elle remuait le couteau dans sa plaie.

So Hee baissa la tête, l'air abattue. Elle l'était, totalement. Étant très imaginative, elle s'imaginait plusieurs scénarios. Il fallait être précise avec elle, sinon elle partait dans un monde complètement imaginé, stupide et parfois illogique. La petite Kim s'imaginait tellement de choses qu'elle se faisait mal à elle même. à l'intérieur d'elle, trois émotions se disputait: la haine, la compassion et l'amour. Seul un en sortait gagnant, influencé par les autres.

« Je ne peux pas croire que tu t'es joué de moi... Tout ça, notre amour, notre première fois, ce n'était rien... » dit-elle en ayant toujours sa tête penché, les yeux fermés.

Elle commença à se mordre la lèvre inférieur d'une façon nerveuse et irrité, tentant bien que mal de se calmer un peu. Tout ça, tout leur amour, les caresses, les baisers, les petites attentions n'avaient été que du vent pour lui ? C'est comme ça qu'elle l’interprétait, tout simplement. Levant la tête lentement pour poser son regard embué par quelques larmes, elle serra d'avantage sa poigne droite.

« "Je voulais voir si je pouvais vivre sans toi" ... Je n'étais rien pour toi, je n'étais que du vent... Une fille avec qui tu pouvais jouer » Accusa-t-elle en confrontant son regard.

(c) B-NET

Spoiler:
 



Roh, t'es trop mignon !
Quand je t'ai vu pour la première fois, mon cœur s'est emballé. La deuxième fois que je t'ai vu, nous avons pus parler ensemble et une magnifique nuit m'a fait comprendre que le coup de foudre existait vraiment..

Cha Taek Hyeon
©️Maat'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 yo !
ϟ localisation : Un peu partout, sa dépend mais souvent sur la plage.
ϟ feat. : Kim HimChan (B.A.P)
ϟ DC : None, i'm unique!
ϟ messages : 132

MessageSujet: Re: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   Dim 17 Fév 2013 - 16:17


Quand le passé reviens à la charge..


Je ne voulais pas faire de mal à SoHee, absolument aucun mal, mais visiblement, mes mots sortaient d'eux mêmes et j'avais énormément de peur en moi, peur qu'elle m'en veuille encore plus qu'elle ne m'en voulait déjà. Car je n'étais pas dupe, je savais bien qu'elle me détestait presque pour ce que j'avais fais, et je savais bien que même si elle avait été toute joyeuse de me voir, je connaissais bien la rancune qui était au fond de son cœur à cause de ce que j'avais fait. A cause de l'horreur, et du manque de confiance que j'avais fais, je me trouvais ridicule, totalement dépourvu d'honneur et de moral à cause de cela. Je me demandais comment j'avais pu faire une si grosse connerie, ça me dépassait totalement, ma connerie me dépassait totalement..

J'aurais voulu qu'elle comprenne la réelle intention de mes mots, qu'elle comprenne franchement ce que je voulais dire, et qu'elle ne parte pas d'un quart et d'autre très loin vers quelque chose d'autre que ce que je voulais dire pour de bon. Mais non, tout tournait au crime, tout partait dans un sens qui était bien loin de celui que je voulais vraiment. Tout ce chamboulait, se torturait de part en part dans mon esprit. Je voulais vraiment qu'on puisse redevenir de bons amis mais visiblement, j'avais cette impression que cela ne serait sûrement pas possible, que la rancœur de So Hee serait bien trop forte pour que tout marche entre nous. Je ne voulais pas qu'on retourne ensemble, même si une part de moi même l'aimait toujours un peu, je ne voulais pas la faire souffrir comme je l'avais fais souffrir auparavant.. Je ne voulais pas ça, c'était déjà trop, maintenant, alors continué, je ne voulais absolument pas ça. Non, je voulais pas, elle était trop gentille, trop innocente pour que je puisse faire ça, je ne le faisais pas intentionnellement, mais je le faisais quand même, et chaque jour cela me tuait un peu plus de me souvenir du mal que j'avais fais.

En l'entendant répéter à nouveau ce que j'avais dit, je sentis que c'était le calme avant la tempête et qu'elle allait sûrement exploser, que sa colère, sa haine, sa rancoeur allait sortir, allait s'expulser de son corps pour venir me frapper de plein fouet. Mais elle avait raison d'être en colère, de m'en vouloir, elle avait totalement raison de vouloir m'en mettre plein la tronche, je la comprenais, j'aurais fais la même chose..

« Je voulais savoir si mes sentiments ne s'étaient pas ternis, s'ils étaient tout aussi fort qu'au premier jour et si m'éloigner de toi me ferait mal.. Si partir me tuerait en quelque sorte.. Et tout ce qu'il s'est passé à ce moment là.. M'a poussé à ce que je t'ai fais, et je n'aurais jamais dû le faire, jamais.. Pas de cette manière.. » Je soupirais un peu, reprenant à moitié mon souffle. Mes explications partaient dans tout les sens, et rien ne trouvaient de sens dans ce que je disais, je me perdais parmi mes mots, mes phrases, mes lettres.. Totalement perdu parmi ce que j'avais créer, parce que j'avais fais, par ma bêtise sans nom.

« Non ! Non c'est pas vrai ! » commençais-je, la voix se cassant légèrement. « Non, ce n'était pas rien, c'était pas du vent, pas du tout ! Je me suis jamais joué de toi, jamais.. Je t'ai aimé, comme un fou, et ça, c'est pas des conneries, c'est pas du vent, je te le jure ! J'ai peut-être été un pauvre enfoiré mais je me suis pas joué de toi.. Jamais j'aurais osé me jouer de toi.. Jamais, je te le jure. » Je sentais les larmes montés à mes yeux, mais je devais rester fort et ne pas craquer, j'avais pas le droit de craquer. C'était moi l'enculé de l'histoire, c'était moi le sale con, c'était pas à moi de pleurer, c'était pas à moi de craquer.. Je m'en voulais, mais je n'avais pas le droit de pleurer.

«  Non non non SoHee ne dis pas sa ! C'est pas vrai. Bon sang ! » Je me tourna, pinçant l'arrête de mon nez avec mon index et mon pouce. « Bon sang, tu sais à quel point je t'ai aimé ! Ce n'était pas du vent, tu le sais.. Je comprends pas pourquoi tu te fais des films comme ça.. » Je soupirais à nouveau, tentant de reprendre mon souffle. « Je me suis jamais joué de toi, So Hee, je te le jure.. »

Spoiler:
 


_

What can i do? What can i say?


On an endless road, I can’t turn back. Don’t be shaken, I can’t be trapped in chaos’ time. You only have one chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20ans
ϟ localisation : Dans les bras de Hyeonnie ♥
ϟ feat. : Gu HaRa
ϟ DC : Im Hyo Sung
ϟ messages : 307

MessageSujet: Re: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   Jeu 21 Fév 2013 - 0:39






So Hee & Park Mun Hee ❣️
This is gonna be fun

La pauvre So Hee ne comprenait plus rien à cette histoire que lui racontait son ex-petit ami. De la façon qui lui expliquait le "pourquoi" de toute cette histoire de non-confiance et de truc machin chouette. Les explications de Mun Hee continuait à alimenter ce mépris qu'elle avait envers lui, en ce moment même. Elle ne lui répondit pas, fulminant plutôt de rage. Elle baissa les yeux pour éviter son regard et de fondre en larme sur ce surplus de rage avec des pincées de souffrances qui lui frappait à coup de poignard, son coeur. Le laissant parler, elle tentait de se calmer pour ne pas lui péter un câble. Elle voulait éviter d'avoir cette rancune sur le coeur encore longtemps, mais elle comprit que, même si elle avait cru s'en être débarrasser de cette peine, de ce mépris, tout n'était pas réglé au fond d'elle même, malheureusement.

Abattu, elle lui dit, sans trop réfléchir, que leur histoire d'amour n'avait été rien pour lui. Il lui répondit dans un élan, objectant ce qu'elle venait de dire sur eux deux. Il avait l'air sincère, au point que la petite Kim leva sa tête en le regardant droit dans les yeux, des larmes lui montant aux yeux. Alors pourquoi, pourquoi a-t-il fallut qu'il agisse ainsi ? Était-il aussi méchant comme certains le disait ? Elle posa le revers de sa main contre sa propre bouche, étouffant un toussotement de tristesse et ferma les yeux pour y échapper quelques larmes chaudes qui coulèrent le long de ses joues. Elle remarqua que lui aussi, avait les larmes aux yeux. Cela lui brisait le coeur, mais elle était prise entre deux sentiments: le croire ou ne pas le croire.

« Comment ... As-tu pus me faire ça ... » dit-elle entre des respires saccadés.

So Hee l'accusa d'avoir été une personne qui s'était jouer d'elle. Oui, elle voyait ça comme ça. Mun Hee lui démontrait qu'il avait jouer ainsi. Elle n'était pas dans sa tête, donc elle ne pouvait pas le comprendre. Et puis, l'histoire de dépression, qui lui dit que c'est la vérité ? Les hommes racontent parfois des bobards à leurs compagnes lorsqu'ils commettent des actes stupides. Elle soupira en essuyant ses chaudes larmes en écoutant les paroles du blondinet qui tentait de la rassurer, de lui faire comprendre qu'elle s'inventait des trucs. Elle baissa les yeux un moments, fixant le sol. Il avait peut-être raison. Les images de leur relations joua dans l'esprit de So Hee, lui prouvant qu'il avait raison. Elle soupira, versant une autre larme et posa sa main sur l'épaule de Mun Hee, le forçant à se retourner pour qu'il la regarde dans les yeux. De l'autre main, elle le claqua au visage, fronçant les yeux, serrant la mâchoire.

« Tu ... Ne sais pas à quel point tu m'as fait souffrire, Mun Hee » lui dit-elle.

L'observant en silence, ses yeux fusillait le visage de son ex-petit ami. Elle observa le moindre de ses traits sur son visage. Elle avait fait part que d'une minime partit de sa souffrance et elle comptait lui faire part de tout ce qu'elle avait pus vivre à cause de lui. Peut-être que le tout se calmera par la suite. So Hee se mit à pousser violemment Mun Hee et avança d'un pas, puisqu'il avait reculer. Elle fronça les sourcils, en colère. Oh Dieu, oui, très en colère.

« J'ai mis du temps à m'en remettre ! À pleurer comme une dingue parce que mon PETIT AMI que j'avais aimé m'a plaqué ... Ayant crus qu'il avait cédé à ces rumeurs de merde ! J'ai été démolie, carrément démolie ! » lui cria-t-elle en le frappant sur l'épaule.

So Hee le fixa un moment en se mordit la lèvre inférieur avant de se jeter sur lui, le frappant sur le torse dans une violence tout de même minime. Ses coups n'étaient pas suffisamment fort pour lui briser quoique ce soit, mais on voyait bien que ses coups montrait la souffrance dans lequel elle avait passé.

« Je te déteste ! Je ... Te déteste ! ... Te déteste ... Tellement ... » lui cria-t-elle en continuant à lui donner des coups.

(c) B-NET

Spoiler:
 



Roh, t'es trop mignon !
Quand je t'ai vu pour la première fois, mon cœur s'est emballé. La deuxième fois que je t'ai vu, nous avons pus parler ensemble et une magnifique nuit m'a fait comprendre que le coup de foudre existait vraiment..

Cha Taek Hyeon
©️Maat'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 yo !
ϟ localisation : Un peu partout, sa dépend mais souvent sur la plage.
ϟ feat. : Kim HimChan (B.A.P)
ϟ DC : None, i'm unique!
ϟ messages : 132

MessageSujet: Re: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   Dim 24 Fév 2013 - 20:43

[quote="Park Mun Hee"]
Quand le passé reviens à la charge..


Je m'en voulais comme jamais je m'en étais voulue. Je l'avais fais souffrir comme un chien, j'avais été un réel enfoiré avec elle. Et je ne me savais pas comme ça, je ne me savais pas aussi con. Et quoi ? J'en prenais conscience que maintenant, comme si il n'y avait qu'en la revoyant que je comprenais l'étendu de mes conneries, l'étendue de MA connerie. De la bêtise que j'avais fais, de ma stupidité légendaire qui se retournait contre moi. A force de faire le pitre, je perdais ma crédibilité auprès de moi-même, et auprès des autres. Comment pouvait-on me croire quand les trois quarts du temps je passais mon temps à ne pas être sérieux et à tout prendre à la légère. J'étais stupide, j'avais fais une chose tellement stupide et tellement débile, mais je voudrais me pendre pour avoir faire ça. Je savais que les ruptures n'étaient pas toujours facile, mais je ne lui avais pas laissé le choix. Ca avait été comme ça, et pas autrement, je voulais ça, et rien d'autre.

Et elle, ce qu'elle avait voulu ? J'en avais eu rien à faire à ce moment là, je voulais qu'elle me déteste, et je savais qu'elle me détestait actuellement, et je la comprenais bien. Moi aussi je me serais détesté, et je me déteste pour ça. Quoi franchement.. Comment j'ai pu devenir aussi détestable en l'espace de quelques minutes, de quelques heures.. Comment j'ai pu tout foutre en l'air en si peu de temps.. Pourquoi je l'ai fais ? Mes raisons sont totalement débiles, elles sont débiles comparé à l'amour que j'avais pour SoHee. Je l'aimais comme j'avais jamais aimé personne, et pourtant, j'ai fais le con.. J'ai tellement fais le con bon dieu..

« Je suis désolé SoHee.. Vraiment, je suis vraiment désolé.. J'ai été un sale enfoiré.. Un sale con totalement débile.. J'aurai jamais dû te faire ça, tu méritais pas ça.. » Soufflais-je, les larmes aux bords des yeux alors qu'elle pleurait et que l'envie de la prendre dans mes bras tiraillait mon corps de part en part, comme jamais. J'avais l'impression que des sentiments anciens revenaient. NON. Surtout pas, non non non. Je ne veux pas lui faire ça, je ne la mérite pas après ce que j'ai fais, après l'absurdité que j'ai faite. Bon dieu, elle mérite pas ça. Je n'ai pas le droit de vouloir la prendre dans mes bras, je n'ai pas le droit de vouloir qu'elle arrête de pleurer. Sa me fendait le cœur de la voir ainsi, de voir que c'était ma faute.. J'étais la cause de ses larmes incessantes. Je me retourna lorsqu'elle posa sa main sur mon épaule, et je l'a regarda, détaillant son regard de mes yeux. Lorsqu'elle me baffa, je resta un instant sans voix, et une larme solitaire glissa le long de ma joue. Putain.. Je le méritais, mais elle savait que j'avais horreur de la violence.. Et même si ce n'était qu'une baffe, ça en faisait partit. Je garda les yeux clos, me calmant pour éviter que d'autres larmes ne quittent mes yeux. Après tout, je n'avais pas le droit de pleurer. Non, absolument pas le droit. Je n'avais pas le droit. Je pris une très longue inspiration.

« Je suis désolé SoHee.. » A nouveau, je ne trouvais pas mes mots. Je n'avais que ces mots à la bouche, rien d'autre n'arrivait à sortir bon sang. Lorsqu'elle me poussa, je tenta de garder l'équilibre, mais ce fut assez difficile, je manqua légèrement de tomber, mais par chance, j'avais assez d'équilibre et je pu tenir debout, mais si ce fut assez difficile, je l'avoue. Et lorsqu'elle me frappa l'épaule, je ferma à nouveau les yeux dans l'espoir de ne pas pleurer.

« Je ne voulais pas SoHee, je ne voulais pas, je te le jure.. Je voulais pas que ça se passe comme ça.. j'ai été tellement con.. Je suis désolé.. » Lorsqu'elle se jeta sur moi, je recula un peu, avant de reprendre une position normale et stable. Je la laissa frapper mon torse avec ses petits poings, et je ne tint plus. Je la pris dans mes bras, la serrant doucement entre mes bras, enfouissant mon visage dans ses cheveux, la laissant me frapper. Elle en avait besoin, vraiment besoin, et je ne pouvais pas me résoudre à l'en empêcher, elle en avait besoin..« Je sais.. Tu as raison de me détester.. j'suis un enfoiré.. J'aurais pas dû te faire ça.. »


_

What can i do? What can i say?


On an endless road, I can’t turn back. Don’t be shaken, I can’t be trapped in chaos’ time. You only have one chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20ans
ϟ localisation : Dans les bras de Hyeonnie ♥
ϟ feat. : Gu HaRa
ϟ DC : Im Hyo Sung
ϟ messages : 307

MessageSujet: Re: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   Lun 25 Fév 2013 - 3:17






So Hee & Park Mun Hee ❣
This is gonna be fun

Un sale enfoiré ? Ça c'est certain, mais So Hee ne pouvait se résoudre la prendre comme tel. Après tout, elle l'avait tant aimé qu'elle ne pouvait tout simplement pas resté fâcher contre lui éternellement. Il lui manquait terriblement et elle devait combattre cet envie de retomber en amour avec lui. Tout n'allait pas redevenir comme avant, comme elle le souhaitait temps au fond d'elle. Tout était finit entre eux. En tout cas, toute l'amour qu'ils avaient eux l'un pour l'autre. Les excuses et les insultes qu'il se donnait ne faisait qu'enrager la petite So Hee, le claquant au visage avec une force qu'elle n'aurait jamais été capable de poser sur lui. Elle se vida un peu le coeur avant de le pousser d'une façon violente le blondinet. Elle poursuivit ses accusations, le frappant sur l'épaule et remarqua cette larme qui coulait sur la joue de Mun Hee. Bordel, mais que se passait-il ?

La petite Kim se jeta sur son ex-petit ami, qui bascula légèrement vers l'arrière et se mit à le frapper sur le torse, désespéré, et colère et surtout, souffrante. Malgré ses nombreuses tentatives d'excuses, rien ne calma cette rage, ce vent de tristesse qui envahissait le petit corps de So Hee. Sauf le moment où il la prit dans ses bras, la serrant doucement contre lui. C'était ... Une révélation. En fait, elle éclata en sanglot, lui criant qu'elle le détestait, continuant de le frapper jusqu'à ce qu'elle se calme complètement, sentant sa chaleur contre elle. Elle passa ses bras derrière son dos et le serra contre elle en posant sa tête contre son torse, pleurant à chaude larmes.

« Oui, un enfoiré ! » dit-elle entre quelques respires saccadés.

Le serrant contre elle, elle commença à reprendre contrôle sur cette crise qui l'avait frappé de plein fouet. Cette étreinte lui faisait comprendre qu'elle s'était imaginée de faux scénarios. Toute cette histoire avec Mun Hee et l'arrivée sur l'île l'avait déstabilisé. Elle avait explosé pour de bon, trouvant refuge pour porter toute sa colère et sa tristesse sur une relation qui s'était pourtant bien terminée, mais qui n'avait pas été totalement réglé. La baffe, le poussé et les coups lui avaient un grand bien, mais voilà qu'elle était confronté à ce désir de le garder dans ses bras, comme une peluche. C'était réconfortant, comme avant, mais avec quelque chose de changer. La magie de l'amour n'y était pas. Enfin, n'y était pas autant que lorsqu'ils étaient amoureux. Agrippant le dos de son chandail, elle laissa sa tête bien coller sur le corps de Mun Hee, ne bougeant pas d'un poil.

« Je ne vais jamais comprendre ton geste... C'est ça qui me fait le plus mal je crois » dit-elle en serrant ses bras autour de celui-ci.

Elle ferma les yeux, laissant s'échapper deux larmes qui coulèrent le long de ses joues enflammés par l’ouragan de sentiment de colère et de la rivière de larmes. So Hee savait très bien qu'elle devrait s'y faire, concernant la liberté de Mun Hee. Elle devait le laisser aller, mais voilà, c'était difficile. Même si tout avait été clair pour leur rupture, les sentiments de So Hee en son égard n'avait pas changer en un claquement de doigt. C'est pourquoi elle avait décidé de faire ce voyage qui l'a amené ici, espérant pouvoir se changer les idées. Mais voilà qu'il était ici, lui aussi. Non de Dieu, pourquoi lui faîtes-vous subir ça ?

La petite Kim finit par lâcher prise, détachant ses mains qui s'accrochaient au chandail du blondinet. Elle recula d'un pas, la tête baissé, s'essuyant du revers de sa main les larmes pratiquement sèche qui s'étaient logée sur ses joues. Elle renifla doucement et leva ses yeux brillants de chagrin qui n'arrivaient plus à fournir dû à un dérivent intensif de larme. La petite So Hee afficha un minime sourire avant de s'exprimer à nouveau.

« Ce qui m'est le plus difficile, c'est de te laisser faire ton propre chemin. Je te l'avoue, je n'ai pas fais mon deuil sur toi. Pardonne moi » lui dit-elle en prenant une grande respiration.

(c) B-NET



Roh, t'es trop mignon !
Quand je t'ai vu pour la première fois, mon cœur s'est emballé. La deuxième fois que je t'ai vu, nous avons pus parler ensemble et une magnifique nuit m'a fait comprendre que le coup de foudre existait vraiment..

Cha Taek Hyeon
©️Maat'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 19 yo !
ϟ localisation : Un peu partout, sa dépend mais souvent sur la plage.
ϟ feat. : Kim HimChan (B.A.P)
ϟ DC : None, i'm unique!
ϟ messages : 132

MessageSujet: Re: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   Dim 10 Mar 2013 - 1:05

[quote="Park Mun Hee"]
Quand le passé reviens à la charge..


Je ne pouvais me résoudre à m'insulter d'autre choses que d'enfoiré. Parce que c'est ce que j'étais, sans conteste, je l'étais. Je ne pouvais être rien d'autre que ça. J'avais beau être gentil ou quoi que ce soit, il m'était bien difficile de m'identifier autrement à ce moment présent. Être aussi salop avec la fille que j'avais autant aimé.. Je ne me reconnaissais même pas là dedans, dans les actes que j'avais commis, dans les mots que j'avais prononcé, dans toute la connerie que j'avais créer. Comment j'avais pu en arriver à faire de telles choses ? Je n'en savais strictement rien, mais je savais une chose, c'était que c'était ma faute, et que l'enchaînement de problèmes qui m'étaient tombés dessus n'avaient fait qu'empirer ce que je pensais à ce moment là. Ca m'avait fait peur, ca m'avait effrayé comme jamais, et tout s'était fait tellement rapidement. Des disputes, à répétition. Des désaccords qui faisaient leurs apparitions alors qu'ils n'avaient jamais eu lieu avant. Et on ne comprenait pas pourquoi tout partait en l'air, tout était foutu en l'air, et j'avais tout foutu en l'air. J'ai joué au con tellement souvent que quand j'ai commencé à être sérieux là dessus, tout est partit en l'air avant même que j'ai eu le temps de m'expliquer. Mais aurais-je eu ne serais-ce qu'un peu le courage de m'expliquer ? J'en doute, je ne savais pas si j'en aurais été capable, malheureusement.

Et la voir pleuré comme cela me faisait tellement mal que je me retrouvais presque au moment où nous nous étions quittés, et ça faisait tellement mal, ça brûlait au niveau de ma poitrine, et je sentais cette sorte de chaleur lacérant qui asphyxiait mon corps et cassait ma respiration déjà faible à cause des coups qu'elle avait jeté sur mon torse, mais que je méritais plus que raison. « Je sais, SoHee.. » je soupirais faiblement, et la serrais davantage contre moi, comme pour essayer de la rassurer, de la réconforter, mais je savais à quel point cela allait être difficile à ce moment là. A quel point j'allais avoir du mal à retourner dans son estime. « Je ne suis qu'un enfoiré. J'aurais jamais dû te faire ça.. Je me reconnais même pas dans ce que je t'ai fais.. Je.. J'en reviens pas, So Hee.. » Un nouveau soupir traversa mes lèvres, alors que je relevais le visage pour fixer le ciel.

Je la laissais faire, la laissant se coller à moi à la manière d'une peluche qu'on aime et qu'on choie. Je ne pouvais pas lui retirer sa, je n'avais pas le droit de le faire, et cela ne me déplaisait pas, au contraire. Je préférais qu'elle fasse cela plutôt qu'elle me hurle dessus en me frappant, même si ces petits coups de poings ne me faisaient pas mal. Je préférais ça. Et j'aurais aimé que ce soit toujours ça. J'aimerais que cela reste comme ça, que l'on reste ainsi, que notre relation ne soit qu'un passé heureux, et qu'on construise une bonne amitié en surmontant ça. Je savais que c'était idyllique, mais croire à une idée n'était pas interdit, et aidait à se reconstruire, aidait à ce que tout aille mieux, quelque part, et même si cela ne marchait pas, on y aurait cru, et c'est ce qui faisait qu'on arrivait encore à vivre correctement. L'espoir faisait vivre, après tout.

Elle ne comprenait pas mon geste ? Moi non plus. Et c'est bien quelque chose qu'on avait en commun dans cette histoire, même si ce n'était pas le meilleur point commun que l'on pouvait avoir avec son ex-copine, c'était déjà ça, mais bon.. « Moi non plus je ne comprends pas ce qu'il m'a pris.. Moi non plus je ne comprends pas mon geste, pourquoi j'ai fais sa.. » Je soupirais, et resserrais mes bras autour d'elle. « J'aurais aimé éviter de faire ça.. » Surtout si j'avais sur que je tomberais ici. Je n'aurais rien fait, j'aurais tout fait pour que tout aille mieux, j'aurais évité la catastrophe, mais, non, je ne l'avais absolument pas fais parce que je ne pensais pas les revoir..

Lorsqu'elle recula d'un pas, mon regard s'accrocha à elle, et ne voulu pas s'en détacher, je tendis doucement une main pour sécher quelques unes de ses larmes, le regard encore brillant, mais je laissa ma main retomber vivement. Je n'avais pas le droit. Oh non, pas du tout. « Ne t'excuses pas s'il-te-plait. C'est à moi de m'excuser d'avoir été un sale con. Et crois moi que pour moi aussi c'est difficile de te laisser faire ton chemin seule, parce que malgré tout, je tiens toujours à toi.. »


Spoiler:
 


_

What can i do? What can i say?


On an endless road, I can’t turn back. Don’t be shaken, I can’t be trapped in chaos’ time. You only have one chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 20ans
ϟ localisation : Dans les bras de Hyeonnie ♥
ϟ feat. : Gu HaRa
ϟ DC : Im Hyo Sung
ϟ messages : 307

MessageSujet: Re: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   Lun 18 Mar 2013 - 3:33






So Hee & Park Mun Hee ❣
Quand le passé reviens à la charge...

C'était un vrai cauchemars cette rupture. Dire qu'en quittant l'université, tout allait si bien ... Mais voilà que cette histoire est revenue frapper les sentiments de So Hee de plein fouet. Ça, oui, il était un connard de première classe. La jeune femme ne faisait que froncer les sourcils en cherchant à se coller contre Mun Hee, agrippant son chandail comme si elle allait tomber dans le vide. Le savoir auprès d'elle était une source de réconfort. Elle pouvait comprendre qu'il était toujours là pour elle, même s'il l'avait, soit disant, abandonné. C'était très étrange, mais la petite Kim aimait beaucoup le sentir auprès d'elle. Après tout, il avait sortit pendant un long moment ensemble.

Ne comprenant toujours pas pourquoi il lui avait fait ça, elle se répéta, encore et encore, à haute voix, pourquoi il lui avait fait ça. Lui même ne le savait pas. Ah ! Pourquoi a-t-il fallut qu'il commette une débilité pareille. La colère avait passé, elle reprenait de plus en plus sur elle-même, se transformant en un espèce de sentiment d'amour mélangé à de la déception et de l'orgueil. Elle se sentait si bien dans ses bras que c'était presque un crime de le désirer à cet instant précis. Pourquoi, avec l'étreinte actuel, So Hee désirait rester dans ses bras, sans jamais bouger ? Comment pouvait-elle lui pardonnée ? Pourquoi s'accrochait-elle à lui comme si elle avait peur qu'il ne l'abandonne, encore. N'avait-elle pas été suffisamment blessé par lui ? Rien qu'une seule fois avait suffit pour briser la petite So Hee en mille morceaux et elle s'entêtait à enlacer son ex-petit ami.

Se trouvant trop étrange à jouer sur ses paroles négatives et ses gestes contradictoires, elle recula d'un pas, versant quelques chaudes larmes que Mun Hee fit sécher au passage de son doigt. Son regard plongea dans celui du blondinet, trouvant ce même regard qu'il avait envers elle lorsqu'ils sortaient ensemble. Non ... Elle ne devait pas succomber à ça à nouveau. Malgré elle, la jeune femme fit par de ses pensées. Elle avait cette difficulté de le laisser faire son chemin sur l'île. Même à l'université, ça lui avait été difficile. C'est pourquoi elle avait décidé de faire se voyage, s'attendant à revenir à la réalité, par contre. Mais voilà qu'elle était coincé ici et qu'elle le retrouve sur la même île qu'elle. Était-ce un espèce de plan pour les faire revenir ensemble ?

Mun Hee fit par de sa difficulté à lui aussi. So Hee se pinça les lèvres en évitant le regard de son ex-petit ami. Elle avait ses petites joues qui s'enflammait doucement. Décidément, la relation entre elle et le blondinet n'avait pas encore été "terminé". Enfin, pour elle, tout avait été tellement rapide et sec qu'elle aimait encore Mun Hee avant de partir en voyage, voulant l'oublier. Donc, au fond d'elle, elle éprouvait toujours un petit quelque chose pour lui, mais elle ne le devrait pas. Serrant doucement les dents, elle se mit à fixer le sol, fuyant le regard du blondinet du mieux qu'elle pouvait.

« Tu... Tiens toujours à moi ? Mais tu... Tu m'as pourtant abandonné ? » dit-elle doucement.

La petite So Hee releva la tête pour le regarder dans les yeux. Le regard de la brunette brillait par les larmes qui restait toujours bien caché sous la peau de son oeil. Elle n'y comprenait décidément rien. Doucement, elle secoua la tête de droite à gauche et fronça doucement ses sourcils, l'air contrarié.

« Décidément, je ne vais jamais comprendre les mecs ... » lâcha-t-elle de dire en croisant ses bras contre sa poitrine.

(c) B-NET



Roh, t'es trop mignon !
Quand je t'ai vu pour la première fois, mon cœur s'est emballé. La deuxième fois que je t'ai vu, nous avons pus parler ensemble et une magnifique nuit m'a fait comprendre que le coup de foudre existait vraiment..

Cha Taek Hyeon
©️Maat'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand le passé reviens à la charge [PV Mun Hee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je reviens à la charge ! ♫
» le délai d'attente est dépassé
» utiliser son gps pendant qu'il charge en usb
» mon nuvi se met sous tension lors de la charge
» Coupure gps quand on appuie sur Système

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where am I :: 
THE ISLAND ∞
 :: ↬North :: Sentiers
-