WAI FERME SES PORTES ;o;
Plus d'infos ici

Partagez | 
 

 hello my dog ▬ PV.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ϟ âge : 21 ans.
ϟ localisation : perdu, mais souvent vers l'ouest.
ϟ feat. : js (best) [by couture]
ϟ messages : 118

MessageSujet: hello my dog ▬ PV.    Sam 26 Jan 2013 - 19:28


Ennuyante. C'était le seul mot qui traversait son esprit quand il pensait à cette île. Elle était ennuyante. Tel une grosse tâche noire en plein milieux d'un tableau. Elle était ennuyante, affreusement ennuyante, horriblement ennuyante. Cependant, il n'y avait pas que l'île qui était ennuyante, il y'avait aussi ses habitants. Ses affreux habitants. Passant de l'animal à l'humain complètement fou, il y'en avait pour tous les goûts ! Si seulement il pouvait partir d'ici, oui, si seulement cette île le laissait partir ! Pourquoi faisait-elle son entêtée ? Si elle le laissait vivre, retourner à Séoul, elle ne serait pas en danger de mort, maintenant ! Ham Gil était décidé à faire brûler cette île et ses environs, à les raser, à les tondre, à les noyer, tout !

Une fois que l'on croit avoir fait le tour de cette fichue île, que peut-on faire ? Rester là, à rien faire, à branler, à dormir, à manger, à fixer les vagues, le soleil, les arbres, le vent, à attendre un bateau qui ne viendra jamais, une petite aide, une bonne fée peut-être ? Il allait devenir fou, si il restait planté là à fixer les arbres et compagnie ! C'était totalement sans intérêts ! Il venait de visiter tous les éléments de l'île, du moins il le croyait, qui étaient à sa portée. Il était donc entrain de taper du pieds sur les sentiers, retournant vers le campement. Pourquoi aller au campement alors qu'il a été l'un des rejetés ? Oh, et bien pour voir une des habitantes, Joo Hee. Elle y traînait souvent avec Ji Ho, ou plutôt son petit copain. Ce n'est pas qu'il l'appréciait, c'était juste qu'elle était gentille et adorable avec lui, et qu'il avait des bananes à partager avec quelqu'un, donc bon. Avec peine il traîna ses bananes, qu'il avait prit à la grappe, directement, car dans son sceau il y'avait un mélange qu'il comptait utiliser une foi vers la plage, pour laver ses cheveux. Ils commençaient à puer, et ça devenait beaucoup insupportable, il était loin de l'eau, ou n'avait pas le temps d'y aller vraiment, durant sa courte expédition. Donc ses cheveux ne sentaient pas terriblement bon. Il grinça des dents, il fatiguait. Plus il avançait, plus son sceau et ses bananes devenaient pénibles et lourds. Il voudrait bien les balancer, les jeter loin, mais non. Ce serait gaspiller le peu de réserve qu'il a. Il se maudit presque de ne pas avoir prit de binôme, avec un binôme, il aurait été accepté dans ce fichu campement et ne serait pas obligé d'aller à gauche et à droite pour pouvoir manger, boire et se laver.

Une fois arrivé au niveau du dit campement, il y'avait un petit coin d'eau. Il le fixa, vérifiant que personne n'était là pour lui piquer ses bananes et ses habits, il s'accroupit vers l'eau, et la toucha avec son doigt. Elle était assez bonne et ne semblait pas trop sale, parfait ! Il soupira de soulagement, et commença à se dévêtir, puis une foi nu il plongea dans l'eau : un vicieux aurait pût voir ses bijoux de familles. Il soupira encore une foi, tellement il était bien dans cette eau. L'eau parfaite, il ne semblait vraiment pas avoir un poisson, une algue, de la vase ou quoique ce soit du même genre. Elle était par-faite. Il aurait bien aimé se souvenir de l'endroit, mais sur le coup cela lui semblait trop impossible. Comment se rappeler où on a vu tel ou telle chose ici ? C'était répétitif, le décor se répétait tellement, tel un quartier résidentiel américain. Il se mit sur les genoux, l'eau n'était pas bien profonde, un peu comme une source chaude. Il saisit son sceau, puis avec sa main il saisit du mélange qu'il avait fait plutôt, et l'étala sur ses cheveux. Il frotta du mieux qu'il pût, avant de fermer les yeux et de se préparer à une apnée. Il plongea sa tête dans l'eau tout en frottant ses cheveux, qui, une foi ressortis, semblaient plus doux. Du moins, ils ne ressemblaient pas à ceux des autres survivants. D'ailleurs, il pouvait peut-être se faire accepter sur le campement en leur proposant son shampoing ? Quoique, non. Ils le jetteraient une foi qu'il n'en aura plus. Il soupira, c'était tellement agréable, mais il fallait bien sortir, remettre ses affaires dégoûtantes qui puaient encore plus et se rincer. Il prit appuie sur les bords, puis il sortit de l'eau doucement, secouant sa tête, essayant de ne pas toucher le sol pour éviter que ses pieds ne soient à nouveau sales, il prit sa veste pour essuyer ses cheveux avec, ce n'était que de l'eau. Il saisit son caleçon et son pantalon pour les enfiler, toujours pieds sous l'eau, il enfila ensuite sa chemise qui était passée du blanc au jaune, puis sa veste déjà humide. Il prit ses chaussures et sortit un pied, essayant de tenir en équilibre puis il l'enfila, et fit de même pour l'autre. Il frotta ses cheveux, c'était agréable d'être à peu près propre.

Il se baissa ensuite pour prendre ses bananes et son sceau, où il restait encore assez de shampoing pour six lavages. Il avait fait le plein, si on peut le dire, mais il ne fallait pas non plus l'utiliser rarement, sinon il risquerait de pourrir ou je ne sais quoi. Il s'étira puis reprit sa route, légèrement mouillé. Enfin, beaucoup. Il s'arrêta en face du campement, voyant les autres discuter, rire, se câliner, avoir peur ... il se sentait mal. Il baissa les yeux, avant de soupirer. Si pathétiques. Ils se câlinaient alors qu'ils étaient en danger de mort. Étaient-ils fous ? Comme quoi, il avait raison d'avoir exploré l'île, avant de finir comme eux. Il se retourna, remarquant qu'il avait oublié sa montre. Certes cassée, mais bon, il y tenait un peu. Il retourna donc sur ses pas, avant d'aller voir Joo Hee et compagnie, il allait chercher sa montre. Une foi arrivée vers son cher coin d'eau, il chercha des yeux sa montre, sans trop bouger. Tout d'un coup, il entendit des craquements, comme si on marchait sur des branches d'arbres, il frémissait et se retourna : personne. Ce devait être son imagination. Il retourna donc à sa recherche quand d'un coup il en entendit un plus grand et plus bruyant, suivit d'un « boum ». Il se retourna sous le choque, rapidement, et manqua de trébucher pour tomber dans l'eau. Il mit sa main sur son palpitant, qui semblait aller toujours aussi bien, puis il fixa la raison de tout ça, qui n'était nul autre que : Na Yong. Son drogué. Il était drogué au shampoing d'Ham Gil. Ce dernier était même sûr qu'il le suivait quelques fois pour voir la recette, mais il était toujours très prévenant et surveillait ses arrières, tenant trop à son petit drogué. Il était gentil et obéissant avec lui, comme un sujet envers son roi, un croyant envers son dieu. Il se sentait divin face à lui, alors hors de question de s'en débarrasser ! Il le fixa, un air assez agacé au visage, soupirant, il posa son sceau et ses bananes, puis il passa sa mains dans ses cheveux, histoire de lui montrer qu'il s'était servit de son shampoing, et d'attirer l'agneau chez le zoophile.

« Tu t'es perdu ou quoi ? Tu ne traînes jamais ici. puis il posa sa main sur sa taille tu m’espionnais, peut-être ? Sache que tu n'auras pas la recette. »

Il était sûr et certain qu'il voulait sa recette, si il l'espionnait.




∞ i'm so a sexy guy.
and rich, arrogant, proud and banana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 21 ans
ϟ localisation : Le plus loin possible... de l'eau sans fin. Donc Nord-Ouest... en général.
ϟ feat. : Lee Taemin
ϟ DC : Nop
ϟ messages : 58

MessageSujet: Re: hello my dog ▬ PV.    Dim 27 Jan 2013 - 20:21


    La guerre était déclarée. Contre cette île. Enfin, pour dire juste, Na Yong avait déclaré la guerre à cette île dès son premier jour. Il allait survivre, que cela lui plaise ou non. Se laisser abattre sans rien faire n’était pas du tout à son goût. Il ne savait pas d’où lui venait tout à coup cette rage de vivre qu’il n’avait encore pas à Séoul… Mais elle était là, et c’est tout ce qui comptait aujourd’hui. Il allait vivre même s’il pour cela il devrait rester le dernier sur cette île. Les autres n’avaient qu’à crever, lui, tiendrait. Il se l’était promis.

    Et dire que sa maison avait brûlé… Cela avait beau faire quelques jours, il avait une rage sourde contre cette île. Il avait réussi à se construire son « chez lui », une petite cabane dans les arbres, sans prétention mais confortable… Loin des autres habitations, des voleurs potentiels, des animaux dangereux… et surtout de l’eau. Il n’avait pas pensé une seule seconde qu’un incendie pourrait se propagé et tout détruire sur son passage. Oui, plus de la moitié de ses affaires y avaient passé ! Dire qu’il s’était donné tant de mal pour les collecter, les garder ou les échanger ! La pilule n’arrivait pas à être avalée. Il avait du bol d’avoir cacher quelques affaires et objets de secondaires par-ci par-là sur l’île si jamais… Mais ce n’était que dérisoire par rapport à ce qu’il gardait dans sa cabane. Evidemment. Il avait été con sur ce coup-là. Un feu, c’est pas bien dur à y penser, non ?! Il aurait dû s’y préparer ! Il ne s’en revenait pas ! Dire qu’il pensait pouvoir faire face à toutes situations… Il avait été trop présomptueux. Beaucoup trop. Et voilà qu’il en payait les conséquences, logique.

    Cette île était dangereuse, plus que ce qu’il avait imaginé jusqu’à maintenant. Il ne fallait plus qu’il se fasse surprendre par les évènements à partir de maintenant. Il allait être encore plus prudent… ce qui veut dire encore plus paranoïaque, d’après certain. Ce qui n’était pas vraiment faux mais jusqu’à présent, cela lui avait été plutôt utile qu’encombrant sur cette île… donc il n’allait pas revoir sa manière de penser. De toute façon, tout le monde sait qu’il était trop arrogant pour cela. Certains principes étaient bien trop ancrés en lui pour qu’il n’émette la possibilité de changer une seconde. Qui sait, peut-être que cela venait du fait qu’il était né dans un milieu aisé ? Ou simplement son éducation… comme tant d’autres jeunes. La seule chose qui changeait vraiment, c’est que lui ne se cachait pas le moins du monde. Il n’y avait qu’à voir comment il se comportait avec Benjamin… C’était pas vraiment le grand amour et il ne cessait de le montrer. Encore plus maintenant que ce dernier avait même débarqué sur l’île… Bordel, il n’était jamais tranquille avec ce parasite ! Pire qu’une sangsue et c’est peu dire ! Leurs retrouvailles, en plus d’être mouvementées, n’étaient le rêve ni de l’un ni de l’autre.

    Enfin… maintenant… il lui fallait tout reprendre à zéro presque. Et ça le faisait chier. Il aurait tellement aimé se réveiller et comprendre que tout ceci n’était qu’un rêve. Ou plutôt un horrible cauchemar… Mais malheureusement tout était réel. Désespérément réel. C’état à s’en taper la tête contre les murs ! Si seulement il y avait des murs sur cette île assez solide, là non plus, ce n’était pas gagné. Bon, avouons-le, il n’avait pas vraiment cherché. Il n’était pas masochiste… contrairement à certaines de ses connaissances. Non, il ne dirait pas de noms ! Il était bien trop poli pour cela ! Non, je rigole, il ne l’est pas vraiment mais il craint les vengeances… donc il se tairait sur ce point… Ne vous inquiétez pas, il se rattrapera un jour.

    Il soupira… en passant une main dans ses cheveux. Oh putain. C’est fou comme ils avaient perdus de leur « incroyable douceur soyeuse » depuis qu’il avait posé les pieds sur cette île ! Cela ne lui plaisait absolument pas ! Avant, beaucoup de gens – surtout des filles – jalousaient ses cheveux. Ah s’ils voyaient sa tignasse en ce moment ! Soit ils pleureraient d’horreur, soit ils se moqueraient de lui… Na Yong penchait plutôt pour la deuxième version. L’Homme est cruel avec ses semblables… Il était bien placé pour le savoir. Il était loin d’être un exemple de sainteté, tout le monde était au courant. Même les enfants ne l’aimaient pas trop, c’est pour dire ! Même eux ne se faisaient pas avoir par sa mignonne petite bouille ! Et ils avaient bien raison…

    Il gémit. Il VOULAIT du shampoing ! C’était une des choses qui lui manquait le plus avec les télescopes hyper puissants de son école, internet, les discussions complètement débiles avec ses amis de classe, la K-Pop à la télévision, son père qui cédait à ses caprices… et même ses disputes avec sa mère, c’est pour dire à quel point il était désespéré. Non mais franchement, il n’aurait jamais pensé qu’avoir les cheveux propres et doux pouvait être un luxe, maintenant, si. C’était LE Luxe auquel il voulait accéder le plus vite possible à cet instant. Et pour cela… à part racketter les petits nouveaux innocents de l’île, il ne voyait qu’un seul moyen. Ham Gil. Sauf que manque de bol, ce dernier semblait trouver ça très drôle d’avoir un moyen de pression sur Na Yong… Vous imaginez bien que lui, beaucoup moins. Mais il était tellement au fond du gouffre que pour une fois, sa fierté passait en second plan. Bon, d’accord en troisième. Ça faisait un truc comme Shampoing, Survie et Fierté Masculine.

    D’ailleurs… il était pas mal embêté. Il n’avait aucune idée où retrouver Ham Gil. Chaque fois qu’ils s’étaient croisés… c’était un coup de chance. Il espérait que la chance soit avec lui aujourd’hui… sinon, il lui faudrait trouver un mur solide. Non, couper ses cheveux n’étaient même pas une idée envisageable. Oh… Merde. Il avait une chance de cocu. D’ailleurs, il se serait inquiété… s’il avait quelqu’un dans sa vie. Mais ce n’était pas le cas. Il aurait même jouer au loto… s’il en avait l’occasion. Oui, vous l’aurez compris, Baek Ham Gil se trouvait juste devant ses yeux.

    Tss… Mauvaise nouvelle, l’autre semblait d’humeur joueuse. Pas lui… « Tu veux quoi en échange ? Allez, juste la recette. Ce n’est pas comme si j’allais la passer à quelqu’un d’autre. Tu me connais, non ? » Il n’avait pas l’air assez désespéré avec ses cheveux tout crasseux qui ressemblaient à rien ? Il ne comprenait pas Ham Gil… que voulait-il à la fin ? Il ne semblait intéressé par aucune proposition de Na Yong… ce qui énervait évidemment ce dernier. Il avait BESOIN de cette recette. Il n’avait pas vraiment le temps de jouer. Ni l’envie… ni l’énergie… ni le caractère. Surtout… qu’il voyait ce shampoing, là, juste sous ses yeux, comme pour le narguer. Non, attendez, c’était tout à fait ça. « Allez… tu dois bien avoir besoin de quelque chose ? N’importe quoi, dis-moi et je m’arrangerai ! Et en échange, t’as juste besoin de me donner la recette… c’est pas cher payer non ? » Ouais, Na Yong était même en train de lui faire les yeux du Chat Potté…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 21 ans.
ϟ localisation : perdu, mais souvent vers l'ouest.
ϟ feat. : js (best) [by couture]
ϟ messages : 118

MessageSujet: Re: hello my dog ▬ PV.    Dim 3 Fév 2013 - 13:10

Son petit chien. C'était une des choses dont il ne pouvait pas se séparer. Il était gentil et obéissant, le parfait compagnon. Même si au fond, il savait que son petit chien partirait dès qu'il n'aurait plus de quoi le nourrir, comme un chien arrogant et profiteur. Mais, il était bien comme ça, alors il ne s'en souciait pas, préférant rester dans son bonheur. Abruti.

Ham Gil était dans une situation plus que plaisante, pour lui. Il avait du shampoing et Na Yong. En plus de pouvoir s'occuper longtemps, car Na Yong était très têtu, il pouvait aussi se divertir. Il n'y a pas à dire, sans Na Yong, il s'ennuierait beaucoup. C'est vrai, Na Yong était son petit jouet préféré, il était si obéissant que s'en était presque euphorique pour Ham Gil. Il adore qu'on lui obéisse, et Na Yong le faisait. Donc il adorait Na Yong. C'était étrange, voire psychopathe, mais en tout cas, c'était ainsi.

« Tu veux quoi en échange ? Allez, juste la recette. Ce n’est pas comme si j’allais la passer à quelqu’un d’autre. Tu me connais, non ? Allez… tu dois bien avoir besoin de quelque chose ? N’importe quoi, dis-moi et je m’arrangerai ! Et en échange, t’as juste besoin de me donner la recette… c’est pas cher payer non ? »

Ham Gil rigola de manière satisfaite. C'était ce qu'il attendait de Na Yong. Qu'il le supplie. Il aimait ça, vraiment. Il leva sa tête au ciel, tout content, souriant. Puis il passa sa main dans les cheveux de Na Yong, avant de faire un tête choquée et répugnée, pour enlever sa main et la frotter sur son pantalon. Oui, il se moquait littéralement de lui.

« Boah ! C'est collant et crasseux ! Tu ne t'es pas lavé les cheveux depuis combien de temps ?

Il lâcha un rire sarcastique, Dieu qu'il aimait être taquin avec lui. Il le prit au poignet, pour l'emmener vers son coin d'eau, il prit son sceau et le tendit à Na Yong, en le fixant.

« Lave-toi les cheveux avec ça, tout de suite. Je n'ai pas envie de parler avec quelqu'un dont les cheveux me répugnent, magne.

Il posa la sceau à ses pieds. Il pouvait bien partir en courant et prendre le sceau, au fond, il s'en foutait. Il n'avait pas la recette, donc quand bien même avait-il un sceau, dès que ce dernier sera vide, il reviendrait en rampant vers Ham Gil. Il se retourna, puis s'assit contre un arbre.

« Tu peux avoir ton intimité, même si tu ne te laves que les cheveux, fillette. Et pour la recette, c'est non. Tu ne l'auras pas, du moins pas maintenant. Tu vois, je commence à m'attacher à toi comme mendiant. Et je ne vais pas te lâcher de si tôt, même si tu dis que tu ne veux plus de mon shampoing, car je te traite ainsi, je sais que tu reviendras. Au fond, t'es un gosse de riche, toi aussi ? Arrogant et maniaque. Tu dois être propre, sentir bon, te sentir bien, même si tu es sur une île. Non ? Alors je sais que tu reviendras. Oh, à moins qu'il y'ait d'autres fournisseurs de shampoing ?

Il retourna sa tête, pour vérifier si il se lavait ou non, puis regarda à nouveau en face de lui, vers un autre arbre. C'était sérieusement amusant d'avoir un Na Yong avec soit, mais une question arriva comme un éclair jusqu'à son cerveau.

« Dis-moi, aussi, tu cherchais quoi, là ? Si tu es bien convenant avec moi aujourd'hui, ou voire demain, et que tu réponds bien à mes questions et compagnie, je te donnerai une partie de la recette. Pas exacte, mais une partie. Cela te vas, toutou ?

Arrogant, affreusement arrogant ! Il souriait, content de sa phrase. Na Yong devait avoir beaucoup de patience, pour ne pas craquer à tout moment et frapper, engueuler ou jeter Ham Gil.



∞ i'm so a sexy guy.
and rich, arrogant, proud and banana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ϟ âge : 21 ans
ϟ localisation : Le plus loin possible... de l'eau sans fin. Donc Nord-Ouest... en général.
ϟ feat. : Lee Taemin
ϟ DC : Nop
ϟ messages : 58

MessageSujet: Re: hello my dog ▬ PV.    Mar 12 Fév 2013 - 19:49

    Na Yong rageait. Il avait l’impression de s’enfoncer de plus en plus dans un merdier pas possible. C’était peut-être le cas après tout. Mais mieux ne valait qu’il ne le sache pas, cela ne ferait que… anéantir encore plus son humeur. Personne ne souhaitait ça. Lui comme tous ceux qui le côtoyait un tant soit peu, vous avez ma parole. Si Ham Gil lui donnait enfin cette fameuse recette, tout irait mieux pour tout le monde. D’ailleurs, en y pensant, ce dernier n’avait il pas marre une seule seconde que Na Yong le colle de la sorte ?! A ce place… notre petit riche aurait pété bien plus qu’une durite. Enfin, ce n’était pas comme si ses nerfs étaient reconnus pour être solides… Non, les gens le considéraient plus comme quelqu’un d’irritable que patient. Et ils avaient raison… Si vous avez encore des doutes, vous n’avez qu’à demander son avis à Benjamin Abbott, il ne vous dira que des « merveilles » au sujet de son si « merveilleux » colocataire. En bref, il l’incendierait certainement.

    En plus… ce mec le narguait ?!!! Rahh, il en pouvait plus ! Il rageait de l’intérieur ! L’autre savait très bien que ce n’était pas de sa faute si ses cheveux étaient dans ce état… mais unique mènent de la sienne ! S’il lui avait donné la recette, Na Yong ne ressemblerait pas à une sorcière. Dire qu’il avait même été jusqu’à hésité à se couper les cheveux ! La seule chose qui lui en a empêcher… c’est le fait qu’il n’avait fait confiance à personne pour s’occuper de sa tignasse… Il ne voulait pas ressembler à un moche… ou pire, à n’importe qui. Ce serait terrible.

    Ah… apparemment… il faisait tellement pitié que même Ham Gil craquait. Bon, juste un petit peu mais cela suffisait tout de même à sauver ces cheveux pour cette fois ! Enfin, il savait que ce n’était que partie remise… que bientôt ce serait de nouveau la guerre… Mais là, il allait profiter de rapidement se laver les cheveux. Il regarda d’un air méprisant le contenu du sceau… Même pas la peine de fuir avec ça, il n’était pas certain que cela se conserve vraiment et il avait pour tout au plus deux trois shampoings. Ham Gil était le diable en personne. Et il lui était… désespérément soumis. Il se mordit violemment la lèvre inférieure. Il ne fallait pas qu’il explose, cela anéantirait toutes ses chances… Oui, serre les dents Na Yong, lui péter la gueule, l’étrangler, le saigner comme un cochon… ne t’aidera pas à avoir la recette. Quoi que… On sait jamais avant d’avoir essayer, non ? Non. Na Yong, pense à autre chose. Ce n’est pas la solution… ou en tout cas pas celle de tout de suite…

    Donc il lui fit un… magnifique sourire crisper et courut jusqu’à l’étendue d’eau… Ah cette foutue eau, elle l’aurait un jour, c’est certain. Bah… il connaissait assez le coin, il s’éloigna juste un peu plus pour atteindre un coin où il avait pied. Il ne tarda plus. Cela faisait trop longtemps que cela devait être fait. En moins de quatre minutes, c’était réglé… Cela n’avait plus qu’à sécher… Na Yong revivait enfin. Oui, il savait bien que l’autre avait raison sur le fait qu’il reviendrait la queue entre les jambes auprès d’Ham Gil. Cela l’emmerdait plus que tout. Question de fierté, il détestait avoir tort… C’est puérile mais c’est comme ça. Il revint d’ailleurs près de Ham Gil, posant le sceau et ce qu’il restait de shampoing à ses pieds. Il ne prit même pas de lui répondre… C’était peine perdue… Et de toute façon, il avait les cheveux propres. Pour le moment.

    Il serra une fois de plus les dents. Lui, un toutou ? Il ne pouvait pas dire le contraire. Il s’assit près de son camarade… « J’étais… venu en repérage. Je dois refaire mon stock d’affaires. » Dis comme ça, cela ne changeait pas beaucoup à d’habitude. Il était continuellement en train de renflouer ses affaires pour être sûr de ne manquer de rien… Mais il ne précisa pas le fait qu’il avait perdu la presque entièreté de vêtements et autres objets essentiels dans l’incendie d’il y a quelques jours… Il n’avait aucune envie de montrer encore plus sa faiblesse face… à l’ennemi. « Pourquoi j’ai l’impression que je dois me méfier ? » Oui, pourquoi, il se demandait bien… « Qu’est-ce que tu veux en échange… de ce morceau de recette ? » Oui, car il se doutait bien que ce ne serait pas si simple. « T’entends quoi par des questions ? » Méfiance. Toujours. Depuis qu’il était sur cette foutue île. Na Yong plantait ses yeux, déterminé dans ceux d’Ham Gil. Sans détour. Ce n’était pas son genre… ou plus en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: hello my dog ▬ PV.    

Revenir en haut Aller en bas
 

hello my dog ▬ PV.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Where am I :: 
THE ISLAND ∞
 :: ↬South :: Campement
-